Le RDV Jeux 1 – C’est ma guerre

lerendezvousjeux_1


Notre premier « vrai » épisode ! On parle de toutes les news de ces dernières semaines, y compris :

  • Les DLC sont-ils injustes ?
  • Le jeu vidéo devient un art reconnu
  • Les problèmes des jeux au lancement

Animé par :

  • Patrick Beja (@NotPatrick)
  • Cédric Bonnet (@CedricBonnet)
  • Philippe Fontaine (Science et vie Jr, les dossiers de la recherche)

Vous pouvez télécharger le fichier MP3, et vous abonner par iTunes ou en RSS.

Commentaires

  1. Magnifique !

    Par contre, dans le premier paragraphe de l’article, le « nt » de « On parlent » est de trop…

  2. Super premier épisode. le format est chouette, j’espère qu’il va vite évoluer pour que je puisse dire que c’était mieux avant.

    Concernant le fameux « i’m gonna rape some girls », madelisk à clarifié un peu le déroulement des choses pour ceux que ça intéresse : http://esport.aftonbladet.se/team/maddelisk/drama-never-seems-end. Il est intéressant ( et triste, voir désespérant) de voir qu’elle a été harcelé sur les réseaux sociaux suite a la disqualification de l’auteur du tweet.

    Pour hatoful boyfriend : c’est un peu triste de comparer le jeu a Goat simulator, qui est plus qu’une blague qu’autre chose. hatoful va quand même plus loin que juste son concept. d’ailleurs au rayon dating sim un peu WTF au première abord j’ai découvert Katawa Shoujo (que j’ai pas mal aimé )

    Concernant les DLC j’a : j’ai une très très mauvaise experience des DLC , notamment a cause de jeux comme COD et Battle field. si tu n’achète pas le DLC tu peu dire adieu au multi (ou alors avec des matchmaking très long). je l’ai ressenti comme un racket et fait l’impasse sur ces jeux la maintenant.

    et enfin concernant les femme forte dans le JV : Alyx vance de Hl² n’est pas l’héroïne du jeu donc ça marche pas 🙂 . Et il est bon de noter que lorsque l’on incarne un personnage féminin fort, ce personnage à tendance à être hyper sexualisé.

    • Merci pour le lien sur Aftonbladet, c’est un excellent résumé de la situation, et une approche très sereine du problème. Finalement ce que je disais est assez proche de ce qu’elle dit, ça me rassure un peu… 🙂

      Et merci aussi de ton retour sur le DLC ; c’est un aspect qu’on aurait du évoquer. Je le garderai à l’esprit pour la prochaine occasion !

      Et pour Alyx, je suis tout à fait d’accord, mais je ne voulais pas en rajouter, le débat était déjà bien agité… 🙂

  3. Salut Patrick !
    J’aime beaucoup le format et du coup je trouve que nos podcasts respectifs se complètent sur pas mal d’aspects. Ça s’écoute très bien même pour le néophyte je pense.
    Concernant la femme dans le jeu, on a eu ce débat dans l’épisode anniversaire de Papa à quoi tu joues, et du coup je ne suis pas forcément d’accord avec Yohann. Les jeux ou la femme héroïne n’est pas hyper sexualisée se rencontrent de plus en plus (Elie dans The last of Us [Naughty dog mon amour…], Fat Princess, Metroid, Fatih de Mirror’s Edge, etc…)
    En tout cas bonne continuation, je reste plus que jamais à l’écoute !
    Ganbare !

    • Comme dit par Patrick dans le podcast ce sont des « exemple ». Je ne dit pas que y’a 0 femmes non sexualisé. Je dit que c’est quand même une nette tendance dans le JV en général et je suis pas sur qu’on puisse le nier. Je suis d’accord pour dire que ça arrive de plus en plus et que les choses avance ( merci « Gone Home »,). Mais je crois aussi que y’a encore pas mal de chemin a faire.

      • Ok on est d’accord. Je pense d’ailleurs qu’une des raisons de la démocratisation de l’héroïne non hyper sexualisée vient du fait que l’âge moyen du joueur/joueuse a dépassé la trentaine. Du coup la maturité fait que plus personne ne se retrouve dans ces stéréotypes bidons. Et c’est le même principe chez Barbie.

  4. A chaque fois qu’ils ont sorti un épisode de Zelda ça m’a transporté. J’adore cet univers. Et oui, c’est vrai qu’on a pas vu grand chose du prochain Zelda. Mais ça vaut le coup de s’enthousiasmer, parce que tout ça repose sur la confiance en une franchise qui, personnellement, n’a jamais trahi mes attentes.
    « Ouais mais, on le savait déjà qu’il y aurait un zelda sur wii U ? »
    Oui mais toute occasion de pouvoir en parler et s’émouvoir autour de cet univers est bonne. Par exemple on savait bien que world of warcraft allait avoir 10 ans, pourquoi tant d’excitation ? Ba parce que c’est un événement, un prétexte qui permet à tous les fans de partager autour de leur passion.

    • J’avais oublié de réagir sur l’annonce de Zelda WiiU.
      Je faisait clairement partie de ceux qui ont hurler devant le nintendo direct de l’e3. Je pense que une grande partie est du a la manière dont ça a été présenté

      « vous savez on veux faire un zelda super grand et complètement openworld, tien d’ailleurs le fond d’écran derrière moi c’est pas un fond d’écran mais du in-game foutage… » * BOOM!!!*

      je n’ai pas super apprécié le skyward sword et la direction annoncé par nintendo m’a beaucoup excité.

      Pour Majora’s je suis très très contant que le jeu ressorte, c’est mon Zelda d’amour préféré ( c’est a la mode on a l’impression que tout le monde dit ça en ce moment). mais je peu déjà y jouer sur ma N64 mais je suis contant que ma toute petite sœurs de 12 ans puisse découvrir le jeu dans de bonne conditions.

  5. Hello Patrick,

    Très bonne émission, très équilibrée et bien rythmée, et la bonne humeur qui va bien !

    Les analyses et remarques sont égalements très pertinentes et intéressantes à suivre.

    Ça fait plaisir, hâte d’écouter la suite en plus des autres podcasts bien sûr..

    Bonne continuation et bonne chance dans ta nouvelle aventure. 🙂

  6. Billy McGuinness dit:

    Bonjour Patrick,

    Je réagis sur la « polémique » d’Alexis Corbière et JLM.
    Il faut préciser que leur réaction n’est pas sur le jeu à proprement parler. Ils ne le savaient sûrement pas, mais ils ont réagit sur le trailer de Rob Zombie. Trailer à destination du marché américain et qui n’est pas représentatif du traitement de la révolution dans le jeu final. Donc leurs avis étaient forcément biaisés.

    A noté aussi que JLM est revenu sur la polémique sur son blog. http://www.jean-luc-melenchon.fr/2014/11/17/le-lendemain-et-meme-ensuite/

  7. Billy McGuinness dit:

    Je réagis au fur à mesure de l’écoute ^^

    Je suis d’accord pour dire qu’avant un match, match officielle d’un tournoi de plus, « je vais la violé », c’est inacceptable, maladroit et tous les superlatifs possibles…mais je pose juste une question. Si la personne en face était un homme, le participant aurait été exclu ? J’en suis moins sûr…

    • Et si c’était un alien, ou un chien, il se serait passé quoi ?… A un moment il faut arrêter de théoriser et regarder la situation qu’on a. 🙂
      Et pour une réponse plus sérieuse et un peu moins trollesque, le problème est très exactement la question de l’attitude des hommes (et de la société) par rapport aux femmes, donc demander ce qui se serait passer avec un homme transforme vraiment la question en une chose qui n’a plus vraiment de rapport…

      • Billy McGuinness dit:

        C’est un sujet très délicat à aborder. Il faut être juste et ne pas tomber dans le pathos. Avec le recul on se rend compte qu’on est d’accord sur le fond.

      • Non mais justement si on peut se permettre ce genre de réflexion avec un concurrent homme, et qu’on le fait avec une concurrente femme, ça veut dire qu’on la considère de la même façon… Si on prend des pincettes par rapport au genre de la personne, là on fait du sexisme.

        Franchement cette réflexion est sortit régulièrement entre hommes sur le jeux vidéo (je dis pas que la réflexion en elle même est maligne, dans tous les cas de figure, mais c’est comme ça). Moi je trouve parfaitement disproportionné de l’avoir jeté comme ça puisqu’il semble avoir compris assez vite que son propos avait eu une portée qu’il ne désirait pas. On aurait dû aller le voir lui sur le moment, lui dire que son propos était relativement déplacé et lui demander s’il voulait bien s’excuser (en lui signifiant, en cas de refus, qu’il ne pouvait pas continuer le tournoi).
        Ce que je trouve abusé dans cette histoire, c’est qu’autant de gens se jettent sur un seul individu de manière aussi froide en se disant que leur violence est légitime puisque le combat pour l’égalité des sexes l’est. Mais là, le mec qui a dit ça a juste dit de la merde sur le moment pour essayer de faire de l' »humour » en faisant remarquer au passage que son prochain concurrent était une fille. Sérieusement, il a jamais eu l’intention de la violer réellement, on sait tous que c’est un terme utilisé dans le jeu vidéo pour dire qu’on va atomiser quelqu’un (Encore une fois le principe même de cette remarque, dirigé vers un homme ou une femme, ne me plaît pas). Mais il s’est fait lyncher brutalement pour une connerie qu’il a dite et dont il était prêt à s’excuser… Il nous est tous arrivé dans notre vie de lâcher une réflexion sans la penser et se dire après coup, « tiens c’est franchement limite ce que j’ai dit là… ». C’est d’ailleurs à force d’en dire qu’on se surveille plus et qu’on en dit moins avec le temps. Même toi Patrick qui un jour où vous faisiez un petit événement nowatch a sorti une combinaison de mots assez space dans ta bouche « explosion de foufoune ». Bon… Ba ça arrive à TOUT LE MONDE de dire de la merde. Ce qui est grave, c’est de persister dans ce qu’on a dit pour pas passer pour un con, ou pire encore, penser réellement ce qu’on a dit. Là ça n’était visiblement pas le cas, et je pense que la seule personne qui va souffrir dans l’histoire, c’est non pas la fille (bien évidemment absolument innocente dans cette histoire), mais le mec, qui va potentiellement se faire attaquer par des féministes enragées qui vont sur-exagérer les intentions de sa phrase et la catégoriser à tout jamais dans leurs black listes IRL.

      • > Non mais justement si on peut se permettre ce genre de réflexion avec un concurrent homme, et qu’on le fait avec une concurrente femme, ça veut dire qu’on la considère de la même façon…

        Vraiment pas. C’est comme si tu disais qu’on peut traiter quelqu’un de bougnoule si on peut traiter quelqu’un d’autre de sale blanc… Ca n’a pas la même portée (même si dans les deux cas ce n’est pas acceptable). Ce qu’on est en train d’apprendre, tous ensemble, c’est que dire qu’on va violer quelqu’un, pour rigoler ou pas, ce n’est pas cool tout court, de la même manière que les américains sont en train de se rendre compte que dire que quelque chose est « gai » quand on veut dire que c’est nul n’est pas acceptable non plus. On l’a tous fait pour rigoler, ça veut pas dire qu’il font continuer à jamais pour le principe.

        > Ce que je trouve abusé dans cette histoire, c’est qu’autant de gens se jettent sur un seul individu

        Je ne pense pas que beaucoup de gens lui soient tombés dessus ; il s’est excusé sincèrement, il a été exclu du tournoi pour le principe, l’histoire a été close. Par contre, tu trouveras peut-être étrange (et révélateur) d’apprendre que beaucoup de gens sont ensuite tombé sur la pauvre fille en question, qui n’avait rien demandé à personne, et l’ont insulté ou menacé de toute sortes de choses infâmes. Comme d’habitude dans ces situation, c’est la nana qui prend… :/

        Au final, comme je le disais dans l’émission, c’est (hélas) révélateur du climat de notre société, et c’est en s’en rendant compte petit à petit qu’on améliore les choses. De la même manière qu’il n’est plus acceptable de dire de quelqu’un que c’est un nègre, même en rigolant, j’espère qu’il ne sera bientôt plus acceptable de traiter les femmes de cette manière, même en rigolant.

        Voili voilou ! 🙂

      • « C’est comme si tu disais qu’on peut traiter quelqu’un de bougnoule si on peut traiter quelqu’un d’autre de sale blanc… »

        Ah non, là tu déforme mes propos. Pour reprendre ta phrase et traduire sincèrement mon propos ce serait plutôt : « Je vois pas pourquoi on accepte de traiter quelqu’un de sale blanc si on accepte pas de traiter quelqu’un de bougnoule. »

        Je suis pas du tout, du tout d’accord que l’un soit plus acceptable que l’autre (je suis d’ailleurs hyper étonné que tu dises ça).

        Soit on est cohérent et on vire les gens pour toute menace proférée (puisque l’intention d’humour ne compte plus), soit on laisse pisser dans tous les cas de figures. Mais agir comme ça été fait, c’est du sexisme.

      • « Vraiment pas. C’est comme si tu disais qu’on peut traiter quelqu’un de bougnoule si on peut traiter quelqu’un d’autre de sale blanc… »

        Desole, mais « bougnoule » est une insulte. Le mot « violer » n’en est pas un. Tout le monde a tres bien compris ce qu’il a voulu dire par la, de mainiere stupide, bourrine et prepubere:  » je vais l’exploser » (qui n’a jamais entendu « I’m gonna rape your ass » sur le xbox live). Faut avoir l’esprit tordu pour penser une seule seconde qu’il avait l’intention de la violer ou meme de parler de viol figurativement.
        Pour en revenir aux injures raciales, sale arabe ou sale blanc sont autant graves l’une que l’autre, gardons la priorite ou echelle de qui a le droit d’insulter qui ou qui est cense les accepter sans broncher hors d’ici.

  8. Salut tous,
    Je passe les louanges et je me permet des critiques pour essayer d’être constructif:
    Philippe a peu pris la parole. Dommage.
    J’ai senti 2 grosses parties qui m ont parus vraiment trop longues : le féminisme et les problèmes de jeux au lancement. Je sais que c’est difficile de trouver un équilibre entre nombre de sujets traités et temps de traitement.
    J’ai l impression que les sujets sont moins nombreux que dans le @rdvtech mais plus longs.

    Les 2 précédents épisodes me paraissaient plus remplis de passion : que ce soit sur l’E3 ou notemment grace à Ayemric sur le 1er).

    Je précise que je suis fan du podcast et que ces qq phrases ont pour but d’aider, pas de troller.
    A la prochaine

    • Tu as raison, Philippe était un peu en retrait et c’est dommage (c’était son premier podcast, il était nerveux le pauvre. 🙂
      Pour les débats, j’ai plutôt bien aimé cette manière naturelle d’évoquer les sujets et de voir ceux qui « prenaient » ou pas. Franchement je ne pensais pas que ceux-ci prendraient plus que les autres, donc il aurait été difficile de prévoir le format en fonction… Mais on verra ce que ça donne sur les prochains épisodes et sur la longueur ; l’émission va se construire au fil des épisodes, elle sera forcément différente au bout de quelques semaines ou de quelques mois.
      Et merci pour le retour constructif !

  9. Vraiment intéressé par ce format qui semble vouloir évoquer des sujets « sérieux » autour de l’industrie du jeu vidéo, de sa place et de son évolution dans notre culture/civilisation, son aspect sociétal également… tout cela dans la bonne humeur évidemment !

    Je vous souhaite une très bonne réussite !

  10. Sur le jeu sur le cancer, dans le même genre, il y a Narcissu, un Visual Novel où l’on joue un ado qui a un cancer en phase terminal.

    Sur This War of Mine, d’autres jeux qui montrent aussi la guerre d’une autre vision :
    – Warco (jeu malheureusement annulé) où le personnage principal est un journaliste avec sa caméra : https://www.youtube.com/watch?v=sQlkYY88wLM
    – Spec Ops : The Line, certes on joue le soldat lambda mais on voit au travers du jeu les conséquences de la guerre sur les civils.

    Concernant Zelda, ça reste une franchise que j’adore et avec laquelle j’ai grandi avec. Je sais que j’achèterais une Wii U dès la sortie du Zelda.
    Pour Majora Mask, ça reste pour moi un portage HD. De qualité mais un portage. Donc sachant que j’ai déjà joué à l’original, bof bof. Après je ne critique pas les portages… Sans son portage HD sur Xbox 360, je n’aurais jamais pu joué à Beyond Good & Evil !

    Concernant les problèmes réseaux, pour AC Unity, ils viennent d’annoncer qu’ils allaient offrir un DLC.
    Quand on voit le nombre de fixes (voir le patch 3 par exemple : http://forums.ubi.com/showthread.php/959126-Patch-3-Notes-Rolling-Out-This-week ), tu te dis qu’ils n’ont réellement pas poussé assez le debug sur toutes les plateformes…
    Malheureusement, la phase de recette est, j’ai l’impression, baclée chez certaines entreprises, c’est triste.

    • « Pour Majora Mask, ça reste pour moi un portage HD. De qualité mais un portage. »
      Ce n’est pas un peu tôt pour le dire ? On ne sait pas grand chose du jeu pour le moment. Il est annoncé comme un réel remake (cad : plus qu’une refont graphique, plus que OoT3D).

      Majora’s Mask est le premier Zelda que j’ai acheté avec mes petits sous (j’avais déjà joué à quelques épisodes avant quand même), le premier que j’ai retourné à 100%. Il a une place à part pour moi, il est plus sombre, évoque des sujets plus matures, parle de la mort, de la mélancolie, de l’amour. Il y a un monde réellement vivant (merci le système des trois jours qui permet aux NPC de faire réellement de vraies choses), une foultitude de quêtes et des donjons excellentissimes (même si il y en a peu).
      J’ai de grands espoirs dans ce remake ! 🙂

  11. Etant fan d’esport je confirme les dire de patrick par rapport a cette histoire de propos déplacé car effectivement dans ce milieu dire qu’on « rape » quelqu’un littéralement c’est dire qu’on va le battre tout simplement c’est devenu une expression banale ou c’est perdu le sens et la portée initiale du mot.

    C’est la raison pour laquelle le joueur qui a tenu ces propos n’a pas eu la reflection de ce dire qu’en fait c’etait deplacé comme il avait l’habitude de le dire a ses opposants masculin probablement ajouté a cela qu’effectivement les joueurs sont souvent tres jeune et donc par définition aussi très souvent immature.

    Évidement je ne cautionne pas du tout ce genre d’attitude mais je comprend l’origine du dérapage tout comme je comprend que ça choque les gens etrangés aux millieux esportif disons de l’interieur.

  12. Petite remarque sur ubi et les assassin’s creed, il y a 2 ans ils nous ont déjà sorti un assassin’s creed 3 bien buggé à son démarrage (et encore je n’y ai joué que cette été avec tous les patchs et il restait quelques bug de scripts et des bugs de collisions farfelues). Avec la pression du public et des actionnaires, les erreurs du passé se répètent quand même.

  13. Salut tout le monde,

    Je change un peu de sujet et veux revenir sur les échecs de lancement des jeux. Il a pas si longtemps simcity est sorti et la structure du jeu surchargeait les serveurs … De plus, l’innovation de cette mouture était qu’il n’y avait accès au jeu que sur les serveurs Maxis. Des milliers de joueurs ont été sur le carreau pendant un long moment ! Les villes créée étaient limitées en taille pour soulager, les dit, serveurs avec multiples catastrophes pour limiter l’expansion. Devant le taulé général, Maxis a offert 1 jeu de sa bibliothèque. Je trouve, qu’ils ont été limite malhonnête de sortir un jeu si peu fini, injouable hors connection. Devant l’echec, le jeu est maintenant jouable en local…

    Merci pour cette nouvelle émission, orientée avec un autre angle que « coup de coeur/gueule » ou « jeu favori du mois » ou « comparatif de fifa15 par rapport a fifa14 »

  14. Je vous ai trouvé un peu durs avec ac4. Y avez vous joué? Je lai acheté a j + 7 et après une vingtaine d’heure j’ai vu deux trois glitchs (problèmes graphiques) qui sont genant pour l’immersion et un freeze. J’ai vu pire dans des grands jeux (mass effets bcp de glitchs rigolos pendant les dialogues…). Je suis allé sur ce jeux en reculant car j’avais peur d’un gameplay réchauffé et les bugs annoncés m’ont fait peur. Résultat pas parfait certes mais plutôt une bonne surprise et des bugs dans un océan de détail et de contenu.
    Ma conclusion personnelle: dommage qu’on ne parle que de ces bugs, qui ne représentent pas ce que j’ai vécu. De mon point de vue il est jouable, et OK pour une sortie: je suis pas loin de le finir sans soucis. En gros jai eu l’impression que cetait too much. Je suis un peu déçu qu’il n’y ai pas eu de voix dans ce sens la dans le podcast.
    Sinon je suis d’accord pour dire qu’on ne peut pas ne pas mentionner le fail de ac3 si on veut critiquer l’historique des bugs ac. Pour moi il était bcp plus marqué.

  15. Super émission Patrick, comme toujours !

    Je voulais revenir sur deux sujets et apporter quelques éléments supplémentaires:

    1) Concernant les DLC day-1:
    Bien que ça ne concerne pas les joueurs, il faut noter que ces DLC sont (dans le cas des gros jeux), développés par d’autres équipes avec d’autres budgets. Ce sont rarement du contenu que l’on coupe des jeux pour maximiser les profits mais bien des « extensions ». Je ne justifie pas cette pratique, mais ça m’apparait important d’avoir en tête ce genre de considération business quand on en parle.

    Concernant leur disponibilité dès le jour de la sortie du jeu, j’ajouterai deux raisons: premièrement, il y a des fans hardcore qui finissent les jeux en deux jours et qui n’ont qu’une envie après: prolonger l’expérience. Pourquoi ne pas leur proposer le contenu dès qu’ils le souhaitent (l’analogie n’est pas super, mais ça me fait un peu penser au modèle Netflix avec House of Cards: t’as toute la saison disponible le même jour, tu es libre de tout regarder en trois semaines ou un weekend: give people what they want, when they want it) ?

    Enfin, et uniquement sur consoles, les DLC ont aussi pour objectif de limiter la revente d’occasion (que tous les publishers veulent anéantir). En proposant du contenu dès que possible, en faisant vivre le jeu/la marque dès que le joueur finit son walkthrough, ça donne une motivation de continuer à y jouer et, donc, de ne pas aller le revendre pour 30€ chez GAME ou la Fnac (quand c’est le plus avantageux). Laisser un gouffre de quelques semaines ou mois serait « désastreux » à ce niveau (c’est pas pour rien qu’on vous vend des Season Pass à 20 balles !). Le jeu doit vivre sur plusieurs mois, et ça commence dès le lendemain de sa sortie.

    2) Deuxième point: les lancements des jeux.

    Là encore quelques éclaircissements.

    Le timing est extrêmement important, pour la majorité des jeux (et j’exclue par conséquence Blizzard/Valve/Rockstar qui ne sont pas des entreprises de jeu vidéo comme les autres: bien que sortir en novembre boost leurs ventes, ces mecs peuvent se permettre de sortir à peu près quand ils veulent, les conséquences d’un report sont moindres pour eux ; y a qu’à voir Blizzard qui se permet de sortir SC2 fin juillet/début août, oui oui, quand tout le monde est en vacances…). C’est pourquoi le choix de sortir un jeu dans les temps est primordiale, quitte à le patcher plus tard, car oui, les patchs font partis des stratégies de sortie (on prévoit pas 5 patchs ACU en 2 jours quand on apprend dans la presse que le jeu est buggué, c’est prévu bien à l’avance).

    Il ne faut pas oublier non plus qu’une sortie se prépare et que décaler peut faire valser en éclat des deals conclus avec les retailers (Target, Best Buy, Fnac, Carrefour, Auchan…), ayant des conséquences à la fois financières et « professionnelles » (c’est pas pro de livrer avec 4 mois de retard quelqu’un qui avait prévu de mettre en rayon votre jeu le XX novembre, avec tel PLV, tel promo Black Friday, etc.). Sans parler des ventes manquées (car on n’a toujours pas trouvé le moyen de décaler la date de Noël, satané 25 décembre !).

  16. Salut Patrick !
    J’aime beaucoup cette émission et même si vous cherchez encore un « format », je trouve que ça fonctionne déjà bien car l’intérêt réside dans les sujets (judicieusement) choisis.
    D’autre part, je voulais te dire que je n’avais jamais, jamais, jamais imaginé un Patrick Beja gamer 😀 et pourtant je t’écoute depuis pas mal d’années via le RDV Tech. Du coup depuis quelques semaines je découvre naïvement le joueur de WoW et de ps4 qui est en toi, ce qui te rend 2 fois plus sympa haha !
    J’ai l’impression que je ne suis pas seul.

  17. Peut etre un episode vite fait sur the game awards et playstation experience ???

  18. Bonjour Patrick et merci de réussir à nous proposer un podcast original sur l’univers du jeu vidéo alors qu’il en existe déjà pléthore.

    Cyrille

Exprimez vous!

*