Le RDV Jeux 38 – Partir à l’aventure


Au programme :

  • Impressions rapides Uncharted 4 (sans spoilers)
  • Alors finalement, Doom, ça vaut quoi ?
  • Des extensions de partout ! (Witcher 3, Fallout 4, The Division)
  • Le Stunfest 2016, c’était comment ?
  • Où en est l’industrie japonaise ?
  • Et plus encore !
  • (Et à 1:49:00, une review avec spoilers d’Uncharted 4)

Plus d’infos sur l’épisode :

Vous pouvez télécharger le fichier MP3, et vous abonner par iTunes ou en RSS.

Commentaires

  1. L’article sur the division en question, il etait sur Kill Screen, pas Polygon 😉

  2. Bouillotte dit:

    Assez d’accord avec Patrick sur les jeux japonais.

    Typiquement les japs seraient capable de sortir gran Turismo 7 sans dégâts et sans meteo tout en étant ultra fiers et pensant avoir fait un jeu de ouf, malgré les demandes des joueurs.

    Alors que oui les occidentaux font toujours les mêmes jeux mais cest voulu et ils savent très bien qu’ils exploitent la licence. Et quand les ventes baissent, ils se bougent le fion.

    D’un côté c’est voulu et de l’autre c’est subit à mon sens.

    Un Gran Turismo ça met 6 ans à sortir et cest la même chose que le précédent, ou en tout cas ça a les mêmes défauts.

    Les jeux occidentaux c’est la même chose pendant 6 ans et on évolue tous les 6 ans.

    En fait j’ai l’impression que le Japon n’arrive pas à sortir des triples A de manière régulière sur une même licence (cf. Mario, Zelda , mgs, FF, etc). Du coup les évolutions sont force le plus lentes.

    Après évidement il y a des exceptions des deux côtés.

    • Cette question a l’air de diviser l’audience autant qu’elle nous a divisé sur le podcast… Intéressant, je n’attendais vraiment pas un débat de cette nature dans l’émission ! 🙂

      • StephSinalco dit:

        Totalement d’accord avec toi Patrick sur les jeux japonais.

        Citer From Software comme contre exemple m’a fait hurler! Dieu sait si j’adore DS, mais ça fait trois fois (quatre avec Bloodborne) qu’ils nous servent le même jeu! PlatinumGame? Oui, les mecs qui développent des jeux qui ne se vendent pas, on connaît… Square Enix, oui, ils remontent un peu, mais via leurs studios occidentaux, pas avec les japonais!

        Bref, tes invités sont à la rue sur ce coup mon brave Patrick…

      • Exactement ! Je ne voulais pas prolonger la conversation mais… 🙂

    • PINAT ALEXANDRE dit:

      Tout à fait d’accord avec StephSinalco qui résume à mon sens bien le point. ^^

  3. A propos d’Uncharted 4 :

    J’ai fini le jeu et, effectivement, le jeu est peut-être un peu trop long.
    Mais j’aurai du mal à m’en plaindre puisque j’ai adoré cette longue aventure 😉

    Contrairement à vous, j’ai été très agréablement surpris par le rythme du jeu, plus posé, plus porté sur la narration, les dialogues, l’exploration, la grimpette…
    Bref, l’aventure a pris plus de poids dans cet épisode. (J’y ai même retrouvé des sensations que j’appréciais beaucoup dans les Tomb Raider old school.)
    C’est quand même dommage de ne pas avoir pris le 4 tel qu’il est et de le comparer tout le temps au 2 (et au 3). Le 1 et l’épisode Vita étaient, eux aussi, moins block-busters et ce n’était pas forcément un mal.

    Je trouve d’ailleurs que prendre cette orientation est déjà un beau risque pour Naughty Dogs : la facilité, cela aurait été de re-refaire Uncharted 2 (après le 3), avec toujours plus de gun-fights et d’explosions.
    La preuve du risque ? Certains ont adoré, d’autres moins.

    Quant au gameplay, même s’il reste limité dans les phases de pur gun-fight, j’ai trouvé les phases d’infiltration/grimpette assez uniques et très satisfaisantes, pour la première fois dans la série.
    Concernant l’IA des ennemis, je la trouve franchement bonne, très réactive et agressive (j’ai joué en difficile, ceci explique peut être cela).
    L’IA des partenaires, elle, même si elle n’est pas parfaite, fonctionne quand même infiniment mieux que dans The Last of US.

    Ensuite, j’ai vraiment du mal à comprendre vos réserves sur le ton du jeu. Depuis quand une œuvre de fiction, « de genre » devrait s’interdire d’être plus « adulte », de creuser des thèmes plus profonds, d’avoir des personnages plus humains ?
    Parce que, bon, si on devait disqualifier tout film/série/livre/BD/etc. contenant à la fois de l’action irréaliste, violente et des thématiques un tant soi peu profondes, on n’a pas fini de rejeter tout ce que l’on aime : les œuvres populaires et de qualité.
    Entre parenthèses : Drake se pose des questions sur ses comportements depuis Uncharted 2 et le 4ème fait un très joli clin d’œil au concept de « dissonance ludo-narrative ».

    Pour finir, les propos du style « l’IA est naze », « l’infiltration est ratée » ne sont pas des arguments… c’est de l’avis à l’emporte-pièce, arrogant et agressif.
    Je ne vois pas ce que cela apporte. Et je suis sûr que l’on peut faire mieux.

    • Hehe je suis bien d’accord que le 1 et le Vita sont clairement en dessous, mais dire « c’est mieux qu’un truc pas super » n’a pas énormément de valeur je pense… 🙂 Par contre d’accord avec toi sur le reste ; l’IA ne m’a pas du tout gêné, et la question de la dissonance ludo-narrative non plus, comme je le disais. Le jeu reste excellent, on est juste allé chercher la petite bête !

      • Le 1 est assez plat et a pris un coup de vieux, c’est sûr, mais j’avais bien aimé sa tonalité plus terre à terre, plus « aventure d’un explorateur ».
        Et j’avais beaucoup apprécié l’épisode Vita, après la surenchère permanente du 2 et 3 (ne serait-ce que dans le 2, que je suis en train de refaire, on participe quand même à un nombre incalculable de gun-fights, on affronte des ennemis caparaçonnés avec des mitrailleuses énormes, des hélicoptères, un tank… ça fait un peu beaucoup pour un explorateur 😉 )
        Pour moi, l’épisode Vita n’est pas clairement en-dessous du 2, il est presque tout aussi bon, avec une tonalité différente.

        Au fond, je suis plus sensible à un Drake « super explorateur » que « super soldat ».
        Du coup, le 4 est mon épisode préféré.

        En allant chercher la petite bête, faites tout de même attention à ne pas tomber sur un gros troll 😉

  4. Je cite : « Au programme :

    Impressions rapides Uncharted 4 (sans spoilers)
    Alors finalement, Doom, ça vaut quoi ?

    Et plus encore ! » –> D’overwatch ? 🙂

    Je plaisante bien sur 🙂 encore un très bon Podcast depuis le temps que j’écoute Patrick sur Azeroth.FR et toujours aussi fan des jeux Blizzard ! Encore merci pour ces 2 heures d’émissions (et promis d’ici le début du mois prochain je deviens un de tes nouveaux patrons 🙂 )

    • Haha, Overwatch est TOUJOURS au programme, par défaut ! Même plus besoin de le citer… 🙂
      Et merci par avance pour le Patreonage ! \o/

  5. Émission mouvementée, ce qui la rend d’autant plus intéressante. Courageux Patrick de tenir bon face à la tempête Exserv… Fais-En d’autres comme ça : la vérité vient du débat, pas de la certitude !

    • Hehe c’est clair qu’il faut de l’aplomb. 🙂 Mais il sait défendre ses idées et ça rend effectivement les choses intéressantes.

  6. Bonjour,

    très bon podcast!! Je n’écris pas souvent mais j’ai remarqué qu’à chaque fois que le podcast me paraît très bon exserv est présent. Bien aimé la différence d’opinion sur les jeux japonnais. Je ne connaissais pas FoxMonsieur, le personnage a des idées très arrêtées, c’est sympa!! Peut être un peu trop « virulent » par moment (street fighter 5 par exemple).

    Merci à vous en tout cas!!

    Et vive les jeux vidéos!!

  7. Hi

    Thanx Mr Patrick for the episode, waiting for RDV Tech 🙂

    Juste une petite remarque: dans les fichiers mp3 de chaque episode, je suggère d’ajouter le numero de l’episode dans le champ N° de Métadonnés du fichier mp3. c’est très pratique 😉

    • Ah oui ça sert vraiment à quelque chose ? Je n’ai jamais vu de lecteur de podcast (app ou sur ordi) s’en servir. Tu t’en sers où ?

      • Trié ou cherché les podcast par episode 😉 . pratique dans les logiciel media.
        Par exemple moi sur mon telephone j’ai mis tout les podcast dans un dossier, je peux choisir l’album ( ‘Le rendez-vous Jeux’ par example) car vous avez ajouter « Le rendez-vous Jeux » la metadonnée « album », et pour que les épisodes de cet album soient trié automatiquement par numero d’episode, tu doit ajouter la metadonnée N°. Et dans la metadonnée ‘titre’, tu peux juste ajouter le titre de l’épisode sans avoir ajouter l’album et le numero.

        Example:

        Avant (Bad):
        Metadonné | valeur
        ——————————–
        Titre => Le RDV Jeux 38 – Partir à l’aventure
        Album => Le rendez-vous Jeux
        N° =>
        Performer => Patrick Beja
        …..

        Après (Good):
        Metadonné | valeur
        ——————————–
        Titre => Partir à l’aventure
        Album => Le rendez-vous Jeux
        N° => 38
        Performer => Patrick Beja; Benoit Reinier; Franck Extanasié
        …..

        Voila
        Bon continuation

      • one more information. si les logiciel media ne trouvent pas cette metadonnée N°, les épisodes sont automatiquement trié par nom, heureusement que vous respectez la nomination de chaque episode:

        Le RDV Jeux 12 – ….
        Le RDV Jeux 13 – ….
        Le RDV Jeux 14 – ….
        Le RDV Jeux 15 – ….

        Mais si un jour par exemple un espace a été ajouté par erreur dans ce pattern que t’a respecté … bad result.
        Donc pour éviter tout ça, juste respecte les standard.

      • C’est ce que j’allais répondre : le nom fait office de classement, je le surveille spécifiquement pour ça. Mais merci de l’info, je n’y avais pas pensé, le garderai à l’esprit !

  8. Hello,
    Le rdv jeux est toujours un bon podcast, mais ce numéro est vraiment très bon. Je me suis surpris une ou deux fois à presque intervenir comme si vous étiez en face de moi (dans le métro, les gens en face ont du avoir peur eux). J’aime beaucoup Exserv et généralement son avis correspond bien souvent à mes attentes du jeux video mais je regrette qu’il soit si élitiste, voire limite condescendent parfois et souvent de mauvaise fois. Critiquer CoD/Assassin Creed/MgsV pour leur répétitivité pourquoi pas, mais franchement je suis sur Dark Soul 3 et c’est quand même toujours la même formule avec des innovations que seul un fanboy qualifiera de significatif.

    Au final, ce débat très intéressant m’a fait réaliser quelques chose qui va au delà du thème de la discussion : le décalage qu’il y a entre les journalistes spécialisés et la communauté des joueurs. En effet, régulièrement les journaliste vont se plaindre du manque d’innovation dans le jeux video actuel, utilisant souvent les remaster ou les grosses IP comme exemple. Pour les remaster, faut quand même voir qu’il em semble que la majorité des possesseurs de PS4 n’avaient pas de PS3 (j’en fait partie), on est donc bien content de pouvoir jouer à uncharted 1/2/3 avant de me lancer dans le 4. Et, je ne pense pas que cela soit au détriment de nouveaux contenu, je doute que sony aurai sorti un autre nouveaux jeux s’il n’y avait pas eu uncharted collection apr ex. Enfin, j’ai quand même souri quand après critiquer les suites, Franck a dit qu’il attendait énormément une suite à Read Redemption !

    PS: Non Patrick tu n’idéalises pas Uncharted 2. Je viens de faire pour la aprem!ère fois les 3 premiers Uncharted à la suite. Le 3 est vraiment un ton de dessous du 2, en particulier le final du 3 est vraiment bâclé. La rencontre finale avec l’antagoniste du jeu est expédiée de manière un pue décevante je trouve. Je m’attaque au 4 dès ce soir, je pourrais enfin écouter la fin du podcast bientôt 😉

    • Aaah heureux d’entendre que mon amour d’Uncharted 2 n’est pas volé ! Merci pour tes commentaire. 🙂

    • Attention, je critique vertement les suites annualisées parce qu’elles étouffent la créativité des studios, mais je n’ai rien contre les suites. Une série comme Final Fantasy ou Dragon Quest a la capacité d’apporter du nouveau à chaque épisode, soit dans le remaniement total de sa forme, soit dans l’évolution d’une histoire suivie. Red Dead Redemption a été un gros succès d’estime et un coup de coeur personnel, et j’aimerais voir ce que Rockstar a à proposer sur un univers de ce genre.

      La licence a vécu avant RDR avec Red Dead Revolver en 2006, développé par Capcom et repris alors qu’il était abandonné par Rockstar San Diego. Ensuite l’univers a été encore transformé pour devenir Red Dead Redemption. Je ne suis absolument pas contre les suites, mais comme ça a été dit pendant l’émission, il y a la suite travaillée et peaufinée pour offrir une expérience de jeu qui laisse une trace dans l’industrie (GTA, FF, Zelda, Gran Turismo fut un temps) et celle développée pour répondre à un besoin industriel et financier aux dépends d’une qualité poussée (COD / BF, Assassin’s Creed, FIFA dans une certaine mesure).

      Augmenter la cadence de sortie d’une série oblige à monter des équipes qui tournent en flux tendu et doivent créer l’équivalent de 3 ans de travail en parfois 18 mois, ça a été le cas avec Call of Duty par exemple où certains jeux ont été developpés en moins de deux ans, parfois moins d’un an, juste pour coller aux besoins d’une sortie à une date donnée.

      C’est un tronc commun à l’industrie et c’est ce qui la mènera probablement à un schisme profond, avec les joueurs et les marchés. Les notes des sites spécialisés ne sont pas un rempart ou une punition, aujourd’hui de plus en plus d’éditeurs contournent ce problème en interdisant les reviews avant la sortie, laissant les gens acheter à l’aveugle. Il faudra qu’un jour les joueurs-consommateurs pénalisent ces politiques avec la seule chose qui peut vraiment changer la donne, l’argent. Un bon exemple a été donné avec Rock Band 4 qui meurt lentement et est en train de tuer Mad Catz qui misait tout sur lui, alors même que le jeu était indigent et ridicule lors de sa sortie. On trouve aujourd’hui des packs bradés à 29€ qui en vailent 100/150 il y a à peine 8 mois. S’ils ne gagnent pas d’argent ils changeront de méthode, s’adapter ou mourir, telle est la loi du marché et il faudra qu’on le comprenne un jour pour voir l’industrie JV revenir à moins séries et plus d’IP de qualité.

      Comme le chantait Trust, « soulagez-vous dans les urnes ». 🙂

    • Assez d’accord. Il faudrait également arrêter de résumer la production occidentale à COD/ Battlefield/ Assassin’s Creed/ FIFA. ça me parait sacrément réducteur.
      Rien que les critiques répétées sur Ubisoft et ses Assassin’s Creeds annuels me semblent exagérées. Parce qu’à côté de ça, Ubisoft sort des jeux basés sur des licences différentes et parfois inédites très régulièrement : Watch Dogs, The Division, Rainbow Six Siege, Soldats Inconnus, Far Cry, Rayman, Ghost Recon, Child of Light, the Crew, etc.

      On ne peut pas dire qu’ils n’essaient pas !

  9. NomPrenomAgeProfession dit:

    Ce « débat » à propos de l’industrie du jeu vidéo Japonais n’est pas sans rappeler un sketch phare d’un trio comique des années 90, où il était question de chasseurs … 😀

    • Haha on pardonnera la méchanceté (presque) gratuite du commentaire : il est drôle. 🙂

      • NomPrenomAgeProfession dit:

        Votre bonté vous perdra Mr Beja ! On dira que qui aime bien, châtie bien … 😉

        Ah ces ingrats d’auditeurs.! Toujours a critiqué quand ça va pas, mais jamais l’ouvrir quand ça va bien.

        Plus sérieusement, le sujet avait été abordé et débattu dans l’épisode 22 – Tokyo Game Show ’15, si je ne m’abuse.

        Mais on est très vite rentré ici dans un dialogue de sourds, et en majeure partie hors sujet, à partir du moment où a été laché le fameux « en Occident c’est pareil ! ».

        Très certainement mais on parlait de l’industrie Japonaise.
        Le fait de dire que chez le voisin, c’est pareil ou pas mieux, n’est définitivement pas un argument.

        Et c’est justement ce que je reproche et ai exprimé de manière quelque peu cynique. 🙂
        Mais si ce détournement était calculé, je dis bravo !

        Histoire de me rattraper aux branches, je dois avouer que j’abonde dans ton sens concernant le sujet. (C’est bon je suis pardonné ? Non ? Il va falloir que je mette beaucoup de bonnes notes sur Itunes alors.)

        Je vais pas m’étendre plus que ça, car d’autres auditeurs ont très bien résumé cela dans leurs commentaires.

        A bon entendeur.

        PS : Pas impossible qu’on soit en route pour battre le record du nombre de commentaires avec ce podcast.

      • NomPrenomAgeProfession dit:

        Diantre, les fôtes d’ortografe …

  10. Oh mon Dieu, ce podcast ! Brrr à des moments, j’avais l’impression d’écouter les Tauliers aka le podcast qui considère que 98% du JV c’est de la merde. :-/
    Entendre Fox nous dire que Kazunori Yamauchi est juste une grosse feignasse et que les devs de Capcom sont de gros branleurs incompétents, c’était pathétique. Le degré zéro de l’analyse.
    A ce propos, concernant Gran Turismo, il est certes tout à fait vrai que la série n’arrive pas à se sortir de ses travers (partie sonore à la rue, collisions risibles et système de dégâts quasi-inexistant) et que pour ça elle perd forcément de sa superbe, néanmoins, il ne faut pas oublier que sur certains points cruciaux, GT est loin d’être à la bourre et a toujours été novateur. Par exemple, c’était quoi les grosses nouveautés de Forza 6 en fin d’année dernière ? Ah oui, les courses de nuit et les courses sous la pluie. Mais attention pas en dynamique, soit on roule de nuit, soit de jour, et soit sur le sec, soit sous la pluie. En 2010, GT5 avait un cycle jour/nuit dynamique et une gestion dynamique de la météo. 5 ans plus tard, Forza n’a toujours pas ça, pourtant je ne vois personne traiter Dan Greenawalt de grosse feignasse…
    Plus généralement, sur le sujet du JV japonais, je te rejoins Patrick. C’était assez hilarant d’entendre tes 2 interlocuteurs te dire à quel point tu étais à côté de la plaque concernant les développeurs japonais tout en étant incapables de te citer ces fameux jeux sensés symboliser le renouveau actuel du jeu japonais, exception faite de Vanquish, jeu sorti en… 2010. Ceci dit, tu devrais effectivement jouer à Vanquish, c’est un très bon jeu. Quand on au bout de 5h de jeu, tu l’auras terminé et que dans ce court laps de temps tu auras rencontré 3 ou 4 fois les mêmes boss recyclés à l’envi tout au long du jeu, tu nous diras si c’est effectivement la 8e merveille du monde que t’ont vendu tes 2 invités ou juste un très bon TPS au gameplay excellent, mais où le reste pêche beaucoup.
    Bon du coup, on ne saura pas pourquoi le JV japonais est tellement revenu dans le coup, moi je suis assez comme toi, je vois :
    – un Resident Evil qui s’est perdu, un Street Fighter V en-dessous des attentes, un Devil May Cry aux oubliettes, sans parler des autres licences Capcom dont on n’entend plus parler (Onimusha, les autres jeux de baston en dehors de street, Deep Down qui semble coincé dans le « development hell » depuis son annonce lors du reveal de la PS4 il y 3 ans)
    – un Final Fantasy qui joue gros après avoir flingué sa licence sur la précédente génération (ben oui quelle meilleure idée que de sortir 2 suites à FF13 quand celui-ci est le plus détesté de la série),
    – les licences mythiques de Konami (Castlevania, Silent Hill, Metal Gear Solid, etc.) sont mortes et enterrées et seul PES est encore en développement,
    – les Tales of sont très sympa mais reposent toujours sur la même formule qui ronronne et sont toujours très datés techniquement,
    – les têtes d’affiches type Suda51 restent sur plusieurs jeux très moyens en étant gentils (lollipop chainsaw, killer is dead)
    Moi je ne vois pas de renouveau flagrant, pour moi From Software et Platinum Games sont des exceptions. Et encore Platinum Games, c’est quand même les montagnes russes : certes, il y a Bayonetta 1 et 2, Vanquish ou Metal Gear Rising Revengeance mais y a aussi Anarchy Reigns, The Wonderful 101, Legend of Korra, Transformers Devastation, Star Fox Zero et TMNT : Turtles in Manhattan (qui est en train de se faire déchirer par les critiques). Pas vraiment que des cartons critiques et commerciaux.

    Après j’ai peut-être une vision erronée mais je ne demande qu’à ce qu’on m’ouvre les yeux et qu’on me présente tous ces jeux fantastiques à côté desquels je suis passé. ^^

    • Sur Capcom et Yamauchi, tu les trouves pathétiques, c’est ton droit, mais malheureusement quand tu vois les choses de l’intérieur, la « magie » et l’affect s’estompent pour laisse la place à de vraies considérations. Yamauchi dirige ses équipes chez Polyphony Digital sans prendre en compte autre chose que sa vision personnelle parce qu’il a fait « la plus grande série de jeux de simulation », mais il est hors des réalités.

      Concernant Capcom et SFV, pour avoir mon réseau et avoir pu voir des versions du jeu au cours de son développement, quand j’en parle je sais de quoi je parle sinon je me tais. Les développeurs se sont retrouvés plusieurs fois à devoir refaire des parts entières du jeu, le netcode géré par une équipe réduite (on parle, l’intégration et la gestion foireuses des sticks et manettes PS3 (donnée à titre gracieux par Reverge Labs à tous les développeurs), l’UI désastreuse et le forcing du CFN qui fonctionne mal et t’empêche de rejoindre un salon depuis les menus des consoles et du PC.

      Après je respecte ton totalement ton avis même si tu n’as pas accès à certaines informations, la manière dont j’ai pu le dire était peut-être un peu trop véhémente mais je ne mâche pas souvent mes mots. Dernier point, tu ne m’as pas entendu dire que 98% des jv étaient de la merde, ici ou dans mes autres productions et émissions, ce n’est pas dans mes habitudes et on me reproche souvent d’être trop exhaustif et de trop expliquer ce que j’apprécie ou pas dans un jeu.

      Par contre si tu prends encore Les Tauliers au premier degré après 5 ans, émission bâtie sur la mauvaise foi et les avis à l’emporte pièce, pardonne-moi, mais t’es à côté de la plaque depuis un moment parce que ça reste un mélange des Grosses Têtes et des Grandes Gueules et rien d’autre. 😀

      • Je ne trouve pas Yamauchi ou Capcom pathétiques, c’est ton commentaire les concernant que je trouve pathétique. Qu’il y ait des problèmes d’organisation, d’équipe projet, de management des ressources c’est tout à fait possible, mais résumer les problèmes de Gran Turismo et Street Fighter à « Yamauchi est une grosse feignasse » et « chez Capcom ce sont des branleurs », c’est de l’analyse de pilier de bar ! La typique rengaine du « lazy dev », c’est un peu limité je trouve.

        Après je n’ai pas dit que tu trouvais que 98% du JV c’est de la merde, j’ai parlé du podcast les Tauliers, faut pas le prendre pour toi, perso hein ! Et puis faut pas tout prendre au premier degré, si ça se trouve c’est seulement 90% ^^

        Enfin, plus généralement concernant les Tauliers, et rapidement car ce n’est pas le sujet d’en parler ici, on peut se réfugier derrière la forme (grosses têtes et tout ça) mais le fond lui est bien là, et il se résume à beaucoup cracher sur le JV avec des idées très arrêtées. Après on aime ou on n’aime pas. Perso, le côté tout le monde fait de la merde et nous on sait mieux que les autres, je n’adhère pas 😉

  11. Bonjour à tous

    Je ne réagis pas souvent aux podcasts, mais là je suis un peu tombé de ma chaise sur le débat improvisé japon vs occident!

    Pour le coup je me range du côté des invités.

    J’ai le sentiment qu’aujourd’hui les AAA occidentaux sont prédigérés avant de nous être servis, tout est balisé, simplifié, le gameplay sacrifié sur l’autel de la mise en scène.
    Bref des jeux qui se consomment tels des blockbusters, on veut en prendre plein les yeux, plein les oreilles, et ne surtout pas rester bloqué sur une énigme ou sur une phase d’action un peu plus corsée que la moyenne.

    Un exemple particulièrement parlant, on a eu un mass effect à mi chemin entre le RPG et le TPS, avec de grandes étendues à explorer en mako et une citadelle où il est facile de s’égarer, puis une suite qui détruit toutes les expérimentations du premier en devenant un TPS à couloirs bas du front…

    A l’inverse, les jeux japonais mettent en majorité l’accent sur le gameplay, alors forcément ils ont moins la côte aujourd’hui où tout doit être rapide et facile, aussitôt joué, aussitôt oublié…

    Quant à dire que les suites des jeux japonais sont ratées là où celles des jeux occidentaux sont de qualité constante, il suffit de repenser à des chefs d’oeuvre comme Dragon age 2 ou Assassin’s creed 3 pour rigoler un bon coup!

    Et puis les jeux occidentaux sont tellement sérieux, où est la folie d’un Suda51, d’un Swery, d’un Kojima, la DA fantastique des jeux d’Ueda, la pop sucrée d’un Persona 4?

    Des exemples de franches réussites japonaises de ces dernières années? on peut citer la série des monster hunter et son gameplay hyper exigeant, la série des ace attorney et des zero escape pour les amateurs de visual novel, la série des Persona (et son spin-off Arena), Xenoblade chronicles, Mario Galaxy, Kid Icarus Uprising, les dark souls, les jeux Vanillaware, Gravity Rush, Valkyria Chronicle, Catherine… liste loin d’être exhaustive, c’est juste ce qui me vient en tête.

    Sans compter que Nintendo, qui est pourtant un des plus gros développeurs japonais encore aujourd’hui, est bizarrement absent de votre débat, autant on peut ne pas être fan de leur univers, autant niveau gameplay ils sont inattaquables.

    Heureusement que les développeurs japonais sont toujours là, parce que, franchement, si l’avenir vidéoludique doit se résumer à Activision, Electronic arts et Ubisoft (je ne compte pas Blizzard, étant joueur console), c’est un avenir bien triste me concernant…

    • En fait le coeur du problème dans ce débat, c’est qu’il y a une énorme part de subjectif. On pourra dire autant qu’on veut que tel jeu ou telle équipe à « innové » ou fait un jeu de qualité, la réalité est qu’au final dans tous les exemples que je vois il y a surtout des préférences et des goûts. Ace Atorney par exemple, ça me paraît vraiment pas etre un titre spécialement innovant, alors que visiblement pour toi il l’est. Ça ne veut pas dire qu’il n’est pas bien hein, juste qu’il ne me marque pas comme la quintessence de l’excellence japonaise. Et puis prendre un exemple comme ca pour contrer les « suites identiques » des occidentaux c’est un peu l’ironie suprême, avoue, vue à quel point Capcom a resucé la formule d’épisode en épisode… Là encore ça n’est pas forcément une critique ; une suite, c’est forcément un peu la même chose, sinon on fait un autre jeu.
      Idem pour Assassin’s Creed ; moi je trouve qu’il a énormément de qualité, et j’ai fini le Unity avec beaucoup de plaisir ; le titre est ambitieux, magnifiquement réalisé, il nous transporte, il est varié… Alors oui forcément c’est un Assassins Creed, il suit la formule, mais dire que ca n’est pas un jeu excellent (parce qu’ils font 10 fois le même) et mette en face Monster Hunter 4G Plus Ultra, excuse moi mais c’est un poil hypocrite. 🙂 Et comme le faisait remarquer quelqu’un d’autre ici, Dark Souls I II III et Bloodborne, c’est quand même un peu 4 fois le même jeu. Et meme pour Persona 4, que pourtant j’adore (vous savez comme j’attends le 4), il faut etre un peu malhonnête pour ne pas avouer que c’est au fond un JRPG ultra laborieux et classique.
      Alors je le répète encore, le fait de faire des suites n’est pas forcément rédhibitoire pour moi, c’est le principe ; si tout à coup Dark Souls 3 c’était Mario Kart ça poserait un problème… Mais au final je pense que ce dont nous parlons c’est ce que nous apprécions et que nous privilégions dans les jeux. Ce qui me désole, c’est que ces préférences mènent à des condamnations sévères ; j’ai peut-être été coupable de ca dans l’émission, mais ca n’était pas mon intention. Quand je dis que je trouve que je jeu japonais ne se renouvelle pas, ça ne veut pas dire qu’il n’y a rien à garder ; au contraire, il y a meme d’excellents titres qui viennent d’ici. Mais nier par exemple toutes les qualités d’Assassin’s Creed Unity et cracher dessus à demi mot parce que c’est juste une suite, ça ne me paraît vraiment pas objectif, c’est juste faire parler ses goûts personnels…

  12. Dire qu’un industrie va bien, ça veux dire:

    – des produits qui plaisent à leurs consommateurs (les ventes sont souvent, pas tout le temps mais souvent, un bon proxy)
    – un nombre d’entreprises qui grandit
    – des emplois qui se créent
    – la capacité d’exporter ses produits sur d’autres territoires (en plus du succès national).

    Je suis désolé mais pour travailler dans cette industrie, l’industrie du jeux vidéo au Japon, c’est la lente mais certain descente aux enfers:

    – Les ventes nationales sont en déclin depuis quasiment dix ans
    – Beaucoup d’entreprises se retournent vers le mobile et les jeux dits « sociaux » (Gree, Dena, etc…)
    – Le nombre d’emplois dans les jeux video traditionnels se réduit constamment: c’est un peu la blague là bas: les développeurs passionnées de jeux se sentent obligés de travailler dans les jeux sociaux, mobiles ou pire, les Pachinko
    – Exportation vraiment limitées, là encore, en grand contraste comparé à il y a 15-20 ans.

    Et je ne parle mais pas du TGS, des salles d’arcades vides, de la chute de Nintendo, etc…

    Je peux comprendre des avis différents subjectif, du genre: « Moi, j’ai bien les genre de jeux X, Y, Z, et je trouve que le Japon m’apporte toujours ce genre de jeu ». De temps en temps je serai d’accord (j’ai adoré le dernier Fire emblem par example), à d’autres moments je ne le serai pas, mais je peux comprendre la différence d’opinion.

    Mais d’en conclure si brutalement que « industrie du jeu au Japon se porte bien et vous salue », ce n’est pas très honnête de la part de soit disant professionnels. Ca manque de recul, d’analyse et d’objectivité. Et malheureusement, ça fait bien rire tous les japonais de l’industrie que je connais…

    • Oui, je crois qu’on est assez d’accord… Qu’il y ait des (rares) jeux intéressants qui font avancer certains concepts, je n’en doute pas. Mais de là à conclure que l’industrie vidéoludique au japon est en forme et inspirée, il y a quand même un (immense) pas.

    • Il parait pourtant assez évident que depuis la génération PS3/360, la plupart des jeux populaires, influents, marquants sont des jeux occidentaux.
      Alors, c’est vrai, depuis quelques années, il y a une amélioration côté japonais : on a eu les 5 jeux Souls, les jeux Platinum, les Persona, MGS 5…
      Mais ils pèsent bien peu ne serait-ce que face au foisonement des jeux indés occidentaux des 6, 7 dernières années.

      Et, côté Japon, on est clairement à des années-lumières de la période 1985-2005 : Capcom, Konami, Square-Enix Japon, Sega Japon, Namco-Bandai, Nintendo ne sont pas au mieux de leur forme, ces derniers temps (et ils ne nous saluent que mollement 😉 ).

      Personnellement, j’attends toujours la fameuse liste de jeux d’Exserv et Fox.
      Parce que « Vanquish » (2010), ça date un peu… et « Azura’s Wrath » (2012) et « El Shaddai » (2011), ça fait un peu fond de tiroir 😉

  13. Petite correction technique concernant SuperCell

    – C’est une société privée (et non publique, c’est à dire qu’elle n’est pas une société cotée sur les marchés boursiers)
    – L’investisseur principal majoritaire, c’est SoftBank (et non SoftMap)
    – Softbank est un groupe de télécommunication & Internet (une sorte de France Telecom du Japon), et non un dévelopeur de jeux vidéo). Ils sont quelques investissements dans le jeux video cependant comme SuperCell ou encore Gungho (dévelopeur de Puzzle & Dragons, qui a fait un carton au Japon).

    Ca n’importe pas grand chose à la news, mais j’en profite pour corriger 🙂

  14. Un numéro avec tellement d’anglicisme (partie sur Doom, essentiellement) que j’ai cru un moment être dans Pixels. FoxMonsieur est à la limite du JeanClaudeVandisme.
    Alors je suis pas contre un peu d’anglais surtout quand les mots sont plus connus en anglais qu’en français (genre mél vs email) mais des phrases comme, le « plot » du jeux… bref, un moment j’avais beaucoup de mal à suivre,…
    J’aime beaucoup ce podcast mais je trouve que c’est de plus en plus une annexe de Gamekult et ça serait pas mal d’avoir un autre ton et une autre vision du jeux video de temps en temps.

    • Hmmm sur le dernier point (annexe de Gamekult) je ne suis pas vraiment d’accord, je reçois des invités d’horizons divers ; regarde les derniers épisodes : JK, Dany, Diraen, Cédric, Alphacast… Et même des gens de JV Le Mag ou IGN si on va un peu plus loin. Oui il y a des gens de Gamekult parce que j’apprécie leur sérieux et que j’aime avoir des idées différentes dans mes émissions, mais dire qu’il n’y pas d’autre ton est vraiment malhonnête je trouve. :/

    • Utiliser des termes anglais pour parler de concepts techniques et/ou intraduisibles, ça se comprend aisément et c’est normal. Mais, quand ça devient systématique ça démontre, au choix : 1) un côté « regardez, je m’exprime comme l’élite anglo-saxonne » ; 2) une tendance à se complaire dans son jargon, pour impressionner son auditoire plutôt que se mettre à sa hauteur, pour transmettre ses connaissances.
      Concernant le dernier point, c’est dommage pour un podcast qui fait un effort louable de vulgarisation.

      A propos de GK, je les aime bien (je suis même Premium chez eux) mais il faut bien avouer que, depuis qq. temps, certains de leurs intervenants, avec leur ton trollesque et élitiste et leurs anglicismes, commencent à m’agacer.
      Quand on les compare avec d’autres confrères « exigeants » (Canard PC, ZQSD/JV), ça commence à faire tâche.
      Ce que j’apprécie dans ce podcast, c’est son côté posé et une certaine modération dans les propos. Ce dernier numéro ne fait donc pas parti des mes préférés… 😉

      • 1er tigre dit:

        Effectivement, l’effort de vulgarisation du RDV Jeux est un de ses points forts et sans même parler des anglicismes, à certains moments c’était vraiment du jargonnage. Sur le sujet du stunfest, Fox disait qu’à l’époque y avait quelques gars qui jouaient à « trois trois » et « MC ». Ah ouais d’accord . « trois trois » j’imagine que c’est street fighter 3.3 third strike, l’autre aucune idée. Je suis pas sûr qu’il a dit MC, je sais plus en fait, je me suis juste dit je ne vois pas de quoi il parle.
        C’est un peu dommage.

  15. Un bon podcast, même si on sentait une tension inhabituelle pendant le débat sur les jeux japonais. Je serais davantage de l’avis de Patrick : le jeu japonais me semble complètement à la rue, et les grosses boîtes semblent toujours incapables de passer la seconde au niveau du développement. Là où les Occidentaux parviennent à démultiplier les équipes pour sortir des jeux tous les 2 ou 3 ans, au Japon, tout semble prendre 2 fois plus de temps pour ses AAA. Dire que cela était vrai en 2006 et qu’aujourd’hui, le Japon n’a plus aucun souci de production me semble aberrant et limite condescendant pour Patrick. Comme l’a demandé ce dernier, ils sont où ces merveilleux jeux japonais ?!!
    Plus globalement, j’ai trouvé le podcast un peu trop pointu alors qu’il est d’habitude très accessible pour les joueurs du dimanche : il y avait trop d’abréviations et d’anglicismes chez Fox, mais connaissant sa passion, je lui pardonne volontiers ! Par contre, je n’ai vraiment pas apprécié le moment où Exserv a lancé un « Enchaînez ! » d’un ton limite exaspéré. Je sais bien que le podcast s’éternisait un peu, mais tout de même, ça ne se fait pas.

  16. Nabbo Suramar dit:

    C’est quoi cet allusion sur le film Warcraft il es excellent, et vu le nombre de bonne critique qu’il a je ne suis pas le seul a avoir aimer.
    Le mec il critique alors qu’il a même pas vu le film.

  17. Bravo !

    Le meilleur et le plus animé des épisode du RDV jeux, ça fais plaisir d’avoir du vrai débat et pas cette espèce d’unanimité bisounours.

  18. not_Vincent dit:

    Bonjour Patrick,
    Tout d’abord cela fait très longtemps que je t’écoute, mais je n’ai jamais commenté.
    Mais après ce podcast presque douloureux à entendre, je tenais à te féliciter pour ton sang froid devant deux avis obtus et objectivement de mauvaise foi. Cependant tu aurais presque du tuer ce débat stérile plus tôt, car à partir d’un certain point vous n’avanciez plus du tout.
    Contrairement à d’autres je ne portais pas Exserv haut dans mon coeur à cause de ses propos agressifs et arrogants complètement subjectifs (j’ai encore en tête une agression sur Puyo dans une émission GK), mais là j’ai été rassuré de me dire quand dans la « podcastosphère » JV tout n’est pas que complaisance.
    En effet le ton du RDV Jeux est différent des autres podcast que l’on peut trouver, qui s’est progressivement fait une place dans mes tops auprès de no game et des trop rares @SI…

Exprimez vous!

*