Le RDV Jeux 43 – gamescom 2016


Au programme :

  • L’essentiel de la gamescom 2016
  • Zenimax attaque Oculus, le « Steam » de Facebook, la PS4 Slim…
  • Nos impressions sur No Man’s Sky et Deus Ex: Mankind Divided
  • Et plus !

Plus d’infos sur l’épisode :

Vous pouvez télécharger le fichier MP3, et vous abonner par iTunes ou en RSS.

Commentaires

  1. Concernant Star Citizen : c’est l’Alpha qui est en version 3.0 et non le jeu, c’est pour ca qu’il n’est pas encore sorti Jika :), y’a souvent plusieurs Alphas et plusieurs Betas avant la sorti d’un jeu même si elles ne sont habituellement pas publique. D’ailleurs c’est peut-être finalement le « problème » du développement de Star Citizen, puisque c’est un projet financé par la communauté, le développement est très ouvert et on a l’impression que c’est lent. Si ca avait été un jeu classique, il n’aurait peut être même pas encore été annoncé officiellement par son éditeur (ou avec un trailer CGI à l’E3).

    Concernant la partie « FPS », il faut savoir que c’est partie est en train d’être retravaillé et qu’il n’avait pas encore fusionné cet élément en développement avec les reste des éléments pour la démo que l’on a vu. Donc normalement les combats FPS vont être largement amélioré d’ici la sorti du jeu (en plus le mode de simulation « Star Marine » doit bientôt sortir ce qui permettra aux équipes de développement d’équilibrer le jeu). Cependant je partage la même peur que Patrick, j’ai l’impression qu’ils sont en train de réaliser un fantasme et que techniquement c’est impressionnant / au point, mais j’ai pas l’impression que ce sera « fun » à jouer. En tous cas j’ai peur qu’on se retrouve avec un super jeu de simulation mais qu’il ne soit pas fun (ou pas fun pour moi en tous cas).

  2. Pour Final Fantasy XV, effectivement je suis inquiet pour cette épisode. Je veux y croire mais après Duke Nukem Forever, il semble difficile de croire qu’un jeu en développement depuis 10 ans puisse donner quelque chose de satisfaisant. En plus c’est Final Fantasy, ils peuvent pas se contenter de faire un « bon jeu », on attend de lui qu’il soit extraordinaire.
    En revanche, depuis le renommage en FFXV, j’ai l’impression qu’ils maîtrisent leur technologie et sont beaucoup plus efficace en développement, du coup je suis impatient qu’ils annonce FF 16 qui lui ne devrait pas trainer ce boulet de temps de gestation trop long (comme dit dans l’emission, même si FFXV est bon, ces concepts seront basé sur ceux de 2007, or le JV a évolué depuis).
    Concernant le virage action, il faut se souvenir que FFXV ne devait pas être canonique (c’était FF Versus 13, qui reprenait l’équipe de développement de Kingdom Hearts), donc c’est normal que ce soit un action RPG, ca veut pas forcément dire que FFXVI le sera.
    J’ai l’impression que le gameplay sera peut être pas au top (camera rigide, combat sans ambition), mais j’ai espoir que le scénario soit réussi et je suis déjà convaincu par la qualité de l’OST. Je voudrais aussi rajouter que j’ai l’impression que, nostalgie oblige, on a placé FFVII et FFVIII sur un piédestal alors que beaucoup des reproches qu’on peut faire à FFXV leur sont imputable aussi (notamment le chara design)

  3. Bonjour Patrick,

    Petit coup de gueule ultra ciblé sur un passage de 5 secondes dans l’émission.
    J’en ai marre qu’on dénigre Bioshock 2 nom de nom ! Tu parles du remaster Bioshock Trilogy en disant « quand même Bioshock 1 et Infinite c’est génial » et Bioshock 2 alors il n’est pas bon ?
    Personnellement, je trouve que c’est vraiment un jeu exceptionnel, qui plus est avec un DLC solo de très grande qualité. Alors certes il n’y a plus l’effet de surprise du premier et il n’y a pas non plus ce twist génial mais c’est une excellente suite qui creuse le lore, raffine grandement le gameplay, avec un souci du détail et une justesse remarquables. J’ai l’impression que son grand tort aux yeux des gens, c’est de ne pas avoir Ken Levine dans les crédits du jeu. A partir de là, impossible de l’aimer ou de lui accorder du crédit. On le voyait déjà même dans les commentaires avant sa sortie.
    Je trouve ça très dommage car c’est un très grand jeu qui, s’il n’a pas l’impact du premier, n’a pas grand chose à envier un Bioshock Infinite lui aussi excellent mais dans un autre registre.
    Voilà c’était mon (petit) coup de gueule de fan incompris de Bioshock 2.

    Sinon je compatis pour tes problèmes d’achats sur le PSN, j’ai rencontré les mêmes en début d’année. La première fois, j’avais été obligé de passer par la PS4, impossible d’acheter sur le web et la 2e fois, j’ai carrément dû acheter une carte PSN comme toi. C’est quand même dingue d’avoir ce genre de problème sur une plateforme de téléchargements de nos jours sachant que sa vocation est…de nous vendre du contenu !

    • Le problème de Bioshock 2 c’est qu’il ne faisait rien de différent du 1 ; ça aurait pu être des niveau en plus du premier jeu, ça aurait été pareil. C’est pas forcément un tort, mais quand le 1 chamboule tellement de choses, ça fait un peu « paresseux » quand même… Maintenant ça ne veut pas dire qu’on ne peut pas l’aimer, comme tu le montres très bien. 🙂

      • Je comprends ton point de vue, maintenant le traiter de paresseux me semble un peu exagéré. Certes, il ne chamboule pas le monde du JV comme le premier l’avait fait, mais quelle suite peut se vanter d’y arriver ?
        Je trouve qu’ils ont fait des efforts justement pour ne pas que ce soit simplement des niveaux supplémentaires. On te met dans la peau d’un Big Daddy, personnage (et ennemi) emblématique du premier volet. Le gameplay est remanié par la possibilité d’avoir plasmides dans une main et armes dans l’autre avec possibilité d’utiliser les deux en simultané. Il y a la mécanique de défendre les petites sœurs qui change l’approche qu’on a des niveaux des ennemis. Bref, je trouve qu’ils ont vraiment essayé d’améliorer l’original tout en creusant sur l’histoire et les personnages secondaires et le tout est exécuté remarquablement.

        Bioshock 2 en fait plus je trouve, ou a minima autant, que la plupart des suites de jeux marquants de la gen précédente (Assassin’s creed, dead, space, mass effect, gears of war, uncharted, etc.)
        Et pourtant nombre de ces jeux ont vu leur 2e épisode encensé.

      • Hmmm je pense que tes exemples sont mal choisis (en particulier pour Assassin’s Creed et Uncharted, dont les numéros deux étaient 10 fois mieux que les numéro uns), mais je comprends ce que tu dis. Je ne sais pas vraiment quoi répondre, chacun a son avis ! Mais on va dire que j’ai pris note. 🙂

  4. ça n’attends pas de réponse particulièrement, on a le droit de ne pas être du même avis hein ! Ceci dit, je suis d’accord avec toi, Uncharted 2 et Assassin’s creed 2 sont nettement meilleurs que leurs premiers volets respectifs. Ce que je voulais dire c’est qu’ils ne révolutionnaient pas la formule introduite par le premier opus.

  5. Petite précision, Elite II (1993, deux disquettes), permettait déjà d’atterrir sur les planètes.
    😉

Exprimez vous!

*