Le RDV Jeux 51 – Bilan 2016, bientôt 2017


Au programme :

  • Les news : Dragon Quest XI, Oculus Touch, ventes consoles…
  • Impressions Super Mario Run
  • Nos jeux préférés de 2016
    • JK : Firewatch, Superhot/Superhot VR, Rhythm Paradise Megamix. Pas loin derrière : Doom, Dishonored 2, Dark Souls 3, Deus Ex
    • Sophie : Civ Vi, Firewatch, Oxenfree, Mother Russia Bleeds (oui, ça fait 4) et Stardew Valley
    • Aymeric : Uncharted 4 A Thief’s End, Final Fantasy XV, Forza Horizon 3, Dark Souls III, et This War of Mine – The Little Ones
    • Patrick : Doom, Inside, Overwatch.
  • Nos jeux les plus attendus de 2017
    • JK : Prey, Red Dead 2, Mass Effect, Cyberpunk 2077 (mais sans doute pas en 2017), Dragon Quest XI, Resident Evil 7, Thimbleweed Park, Allison Road, Call of Cthulhu
    • Sophie : South Park: The Fractured But Whole, Thimbleweed Park
    • Aymeric : Mass Effect Andromeda, Tekken 7, Horizon Zero Dawn, Nintendo Switch
    • Patrick : Persona 5, Tekken 7, Mass Effect Andromeda, Horizon Zero Dawn, Red Dead Redemption 2. Peut-être : God of War, Days Gone, Detroit – Become Human. Et la Switch, obviously.
  • Et plus !

Plus d’infos sur l’épisode :

Vous pouvez télécharger le fichier MP3, et vous abonner par iTunes ou en RSS.

Commentaires

  1. Bonjour à tous les intervenants de cet episode dont je viens de terminer l’écoute. En général j’apprécie les bilans d’année qui sont l’occasion de me rappeler mes expériences de jeu, d’entendre des avis à distance de sortie et de réaliser quels jeux ont laissé une trace durable, et enfin de pointer lesquels j’ai manqué pour pouvoir m’y plonger. Je m’exprime car je ne me retrouve pas dans cette emission. Explication, voici mon top 3 :
    1- The
    2- Last
    3- Guardian
    Parce que ce jeu est le premier de ma vie avec lequel j’ai créé un lien vivant, qui a du relief, qui persiste, qui m’échappe, qui n’est pas juste MON lien avec le plaisir du gameplay, d’une histoire. Parce que ce jeu pour moi laisse une trace incroyable, loin au dessus de tout ce que j’ai pu connaître, y compris mes madeleines de Proust d’enfance (PAC-MAN, Mario World, street fighter, …) ou d’autres jeux récents que j’ai trouvés excellents (dishonored 2, inside). Tous ces autres souvenirs semblent plats, gris et fades en contraste avec ce chef d’oeuvre. Jusqu’ici j’ai vécu des expériences de divertissement, avec The Last Guardian, j’ai interagi et tissé un lien d’amour. C’est vraiment de l’art videoludique. Enfin.
    Donc pour en revenir à votre émission, eh bien elle n’en fait pas mention et je résiste de toutes mes forces à formuler des hypotheses sur ce fait qui me semble insensé. Mais je vous remercie surtout de m’avoir aidé à mieux réaliser cet impact, cette différence majeure pour moi entre ce jeu et les autres.
    Bonnes fêtes

    • Sorti trop tard dans l’année certainement ; personne parmi nous n’a eu le temps d’y jouer… La seule explication possible ! 🙂
      Bonnes fêtes à toi aussi.

  2. Et voilà cela fait depuis Azeroth.fr que je t’écoute, Patreote depuis les premières semaines et moi qui pensais te connaitre par cœur au point de prédire ta liste des jeux 2016 soit Uncharted 4, Street fighter V, Overwatch, et ben non patatras seulement 1 sur 3 .
    Bon, Il y a une chose qui ne trompe pas c’est la qualité de tes invités et de tes émissions.
    Bonne fête de fin d’année et à l’année prochaine

    • Haha, SFV non, il m’a quand même un peu déçu (et puis j’ai pas le temps !) mais Uncharted 4 il aurait pu… Quand à Overwatch, c’était facile à deviner quand même, j’avoue. 🙂
      Merci pour le soutien, et bonnes fêtes à toi aussi !!

  3. C’est vrai, comme dit Jika, c’est complètement fou le nombre de jeux sortis cette année. Je suis un joueur averti qui suis régulièrement l’actu JV, et pourtant, cette année je suis passé à côté de nombreuses pépites de jeux indés qui se sont retrouvés noyés dans le torrent de jeux de merde qui sortent chaque semaine. Autant l’année dernière, lorsqu’on me parlait d’indipocalypse j’esquissais un sourire dédaigneux, autant cette année je suis inquiet. Vu la croissance exponentielle de l’offre pour une demande qui reste relativement stable, je ne vois pas comment la situation pourrait ne pas se solder par une crise. Je ne me fait pas de bile pour les gros indés comme Jonathan Blow, Playdead ou Double Fine, et je me rejouis que les escrocs qui sortent des jeux de merdes en misant sur des screenshots sexy finissent par mourrir. Mais là où je suis inquiet, c’est pour les indés « moyens » qui ont de bonnes idées mais qui risquent d’être victime de cette crise à venir ou qui vont peut-être ne pas oser aller au bout de leurs projet en voyant le marché complètement saturé.

  4. Bonjour Patrick !

    Excellente émission comme d’habitude avec des invités de « spécialités » différentes, c’est toujours agréable à écouter.
    Mes petits commentaires sur les sujets de l’émission :
    Concernant le succès de la PS4 qui s’est fait en miroir du plantage de la Xbox One. C’est vrai mais pas que, c’est aussi parce que c’est une console qui a les qualités d’une Xbox 360 c’est à dire qu’elle est plus user friendly que sa concurrente, partage de photos/vidéos, installation des jeux, etc. tout est mieux pensé depuis le début. En plus d’avoir je pense plus d’exlu marquantes (avis perso et ça on pouvait pas forcément le savoir au départ).
    Par contre, s’il est vrai que Microsoft s’est planté sur sa communication, je pense qu’ils se sont surtout plantés parce que leur concept était anti-consommateur au possible. Ce n’était pas une question de communication. ça fait plusieurs fois que je te vois parler de cette histoire de revendre ses jeux dématérialisés comme quelque chose que Microsoft avait promis en contrepartie des DRMs abusifs. Mais de mémoire (et après recherche), Microsoft n’a jamais parlé de ça. Il y a eu quelques rumeurs sur le net à ce sujet (plus des fantasmes à mon avis) mais jamais Microsoft n’a confirmé ça. Ils ont juste évoqué une histoire de partage familial aux conditions un peu obscures mais ils toujours restés dans le flou à ce niveau là. Par contre, ils avaient bien confirmé la connexion quotidienne obligatoire, l’obligation d’avoir Kinect branché et allumé en permanence, la blocage du marché de l’occasion de particulier à particulier puis après ils ont dit qu’on pourrait revendre ses jeux chez certains partenaires identifiés et que pour l’acheteur il pourrait il y avoir ou non une dime à payer, l’impossibilité du prêt à un pote, impossibilité de louer ses jeux (chose courante aux US), etc. etc.

    Bref, ce qu’ils voulaient c’était forcer le démat et bloquer le marché de l’occasion pour augmenter les marges au détriment du consommateur. C’était une politique très industrie du disque du début des années 2000 qui ne pouvait pas fonctionner car elle ne présente des avantages que pour le vendeur.

    Concernant, « l’âge d’or » qu’on traverse aujourd’hui, c’est vrai qu’il y aura toujours des gens pour dire que c’était mieux avant, d’évoquer les fantastiques années 98 ou 2001 ou qui critiqueront les politiques marketing actuelles, mais même sur ce point je ne crois pas qu’on puisse se plaindre. De nos jours, les jeux baissent de prix à une vitesse hallucinante, il y a des promos en démat tout le temps. Aujourd’hui on peut se payer des jeux à 5€. Pendant le black friday et les soldes de Noël, je me suis payé MGS V, Dark Souls 3, The Witcher 3 GOTY, Assassin’s Creed Unity, Inside, Bound, Far Cry 4 et Uncharted 4 pour 120€. C’est même pas le prix de la cartouche de Street Fighter 2 sur Snes en tenant compte de l’inflation !

    Enfin, sur les jeux de l’année, en comptant Jika et Forcerose ça fait déjà 5 personnes dans divers podcasts qui citent firewatch, il va falloir que j’y jette un œil…

    • « Histoire de partage un peu obscure », tu es dur, c’était quand même assez clairement dit, et idem pour la revente ; ils avaient dit que ça serait à la discretion des éditeurs, ce qui est assez clair (et certains diront « bouah, personne ne l’aurait fait !!! » mais je suis certain du contraire).
      Quand à l’idée que ça soit « anticonsommateur au possible », c’est on ne peut plus faux. Et je présente la pièce à conviction Steam : DRM de partout, à ne plus savoir qu’en faire, c’est le royaume de la DRM la plus forte du monde. Et bien c’est là que les jeux sont le moins cher (surtout avec les soldes et comparés aux jeux sur console sur disque sans DRM vendus dans les grandes surfaces sans DRM), et c’est là qu’on peut essayer un jeu pendant 2h et se faire rembourser sans discussion si on n’aime pas. Donc associer DRM à « anti consommateur », c’est faire dans le dogme aveugle… Et je ne parle même pas de Netflix ou Spotify, parce que c’est pas le sujet, mais là encore, bonnes DRM jusqu’au bout des yeux. 🙂

      Pour le reste par contre je suis d’accord avec toi, et même sur Firewatch qui vaut la peine d’être testé si on est fan de jeux vidéo, juste pour voir ce que ça donne. En solde peut-être si on n’est pas sûr…

      • Honnêtement non, je ne suis pas dur, la méthode de partage n’a jamais vraiment été explicitée. Et pour le reste, je t’invite vraiment à reparcourir les news de l’époque concernant la revente des jeux dématérialisés , ça n’a jamais été dit par Microsoft, ce qui était à la discrétion des éditeurs c’était de faire payer ou non quand tu achetais un jeu physique d’occasion dans une des « enceintes partenaires ». L’impossibilité de prêt, du jeu d’occasion entre particuliers, de la location, tout ça ils l’ont confirmé. Tout comme cette histoire de connexion quotidienne avec non seulement une communication désastreuse mais une arrogance incroyable : « si vous voulez une console qui fonctionne hors connexion nous avons la Xbox 360″…
        Je pense d’ailleurs que si c’était une histoire de communication, il y aurait bien eu au moins UN type chez microsoft qui aurait eu l’idée de communiquer sur les trucs super positifs du système, au moins UNE fois sur les 4 mois de communication floue et absconse qu’on a eu. Mais non, et j’ai tendance à penser que si personne ne parle jamais des bienfaits d’un système c’est que ces bienfaits n’existent pas…
        Trop facile aussi de dire que Sony avait prévu la même chose mais est passé après et s’est donc rétracté. Pour rappel, c’est Sony qui dégaine le premier et lors de la présentation initiale de la PS4 (celle où ils n’ont pas montré la console), nulle mention de connexion permanente ou de blocage des jeux d’occasion, Shuei Yoshida avait même confirmé lors de l’événement que la PS4 ne bloquait pas le jeux d’occasion. D’ailleurs, on se souvient que la Xbox one avait besoin d’une mise à jour pour virer toutes ses fonctionnalités bloquantes et autres DRM, rien de tout ça sur PS4…
        Pour les DRM, je n’ai jamais fait l’amalgame DRM = Anti-consommateur, j’ai dit que ce qui a plombé Microsoft c’est que ce qu’ils voulaient imposer était anti-consommateur au possible.

        Steam a imposé le démat’ et les DRM qui vont avec en offrant plus d’avantages que d’inconvénients et en cassant les prix. Microsoft a voulu imposer le démat’ grâce au DRM (en bloquant les avantages du support physique notamment, ce que n’a jamais fait steam), c’est toute la différence.
        Et aujourd’hui, on voit bien qu’ils s’étaient plantés. Les gens basculent naturellement vers le démat également sur console grâce aux promos hyper fréquentes et très alléchantes.
        100% d’accord avec toi en gros sur les DRM, Netflix c’est le meilleur exemple, si ton offre payante est satisfaisante, les gens s’accommodent des DRM et arrêtent de pirater.

Exprimez-vous !

*