Le RDV Jeux 59 – Bilans, analyses et réflexions

 

Au programme :

  • Chiffres choisis et intéressants (bilans Nintendo, Sony, Activision-Blizzard…)
  • News et annonces (COD:WWII, Darksiders III, PLAYERUNKNOWN’s Battleground, Halo 6…)
  • Et plus !

Plus d’infos sur l’épisode :

Vous pouvez télécharger le fichier MP3, et vous abonner par iTunes ou en RSS.

Commentaires

  1. Je suis bien content que de plus en plus de personnes aient cette réflexion sur le temps disponible à accorder à la pratique du JV. C’est bien la raison première de la création de mon podcast, et mine de rien ça touche vraiment de plus en plus de monde qu’on soit parent ou pas. L’époque actuelle offre une multitude de choses à faire, et on se retrouve vite à se dire que 24h c’est ridiculement peu pour une journée. Et le média JV à cette formidable propriété d’être culturellement hyper variée, non seulement sur ses thématiques, mais aussi sur ses formes qu’elles soient temporelles, esthétiques, pratiques, etc… bref il n’y a pas UN media JV mais une multitude de media JV don’t certaines resteront inaccessible à certaines personnes qui, comme Oscar, ne peuvent pas se permettre d’aimer une production trop chronophage. (Je tiens peut-être une thématique pour un hors série là… à suivre)

  2. Je vais rebondir sur la discussion de fin du podcast, car je m’y retrouve COMPLETEMENT et j’aimerais savoir si d’autres joueurs ont la même problématique et s’ils ont trouvé des solutions.

    Je joue à 2 jeux « multi sans fin » : The Division sur PS4 (mécanisme de looter comme Diablo ou Destiny) et Hearthsone en plus casual.
    Du coup, je n’investis plus de temps sur des jeux « solos » : j’ai démarré Horizon Zero Dawn et Nier Automata -que j’ai trouvé excellents, mais sans savoir vraiment pourquoi j’ai laché après 7-8h, et je suis retourné sur The Division.
    Quelques raisons en vrac : je vois les contacts de ma « team » habituelle en ligne, donc envie de les rejoindre, et sans doute plus d’adrénaline et/ou de fun sur des jeux multis (en coop PVE ou en PVP) qu’en solo.
    Le paradoxe est que je suis capable de passer près de 1.000 h sur The Division, mais je ne prends pas le temps de concacrer 40h pour finir un jeu solo.
    Honnêtement, je ne sais pas si je suis sur un problème assimilable à une addiction ou sur un comportement répandu parmi les joueurs.

    En tout cas, si cela se confirme ,je suis d’accord que cela va avoir un impact sur l’industrie : comme on l’a vu dans certains articles, des éditeurs expliquent déjà leur hésitation à se lancer dans le développement de jeux solos, car le retour sur investissement est sans doute plus sur et important sur une franchise multi qui peut accrocher des joueurs sur la durée.

    • Étant joueur assez accro et compulsif (WOW, destiny, the div, Overwatch, diablo, sc2, hearthstone) j’ai pas mal réfléchi a ça.

      C’est plus facile.

      C’est plus facile de juste lancer ces jeux « sans fin » et se glisser dans ces mécaniques addictives et habituelles. Ce sont des jeux qui sont joués souvent en mode « auto pilote » (quand tu n’est pas en train de jouer la partie de ta vie en Classé en tout cas), genre, je suis sur the division, mais je mate netflix en même temps. Ou j’écoute un podcast pendant que je frag sur destiny.

      au final, je trouve ces jeux très frustrant. J’y suis bien, mais je n’avance pas sur ma vision du média, j’ai l’impression d’être comme ces gens qui ne jouent qu’a FIFA toute leur vie (et y a pas de mal, mais ce n’est pas ce a quoi j’aspire). je n’en retire plus rien après X heures passées. je n’apprend rien de nouveau, je ne découvre rien.

      Donc suite à quelques années de WOW , je me force à faire un jeux solo par moi minimum. y’a des moment ou je me force réellement a poursuivre un jeu. Mais a chaque fois. je ne le regrette pas une fois terminée. Parce que je me suis cultivé, j’ai découvert une histoire avec un propos un gamedesign qui lui est propre.

Exprimez-vous !

*