Le RDV Jeux 63 – A game a fourbes

 

Au programme :

  • PUBG continue sa success story
  • Impressions beta Destiny 2
  • Splatoon 2 et Switch toujours au top
  • Changements PS Plus / PS Now
  • Top des ventes premier semestre
  • Et plus !

Plus d’infos sur l’épisode :

Vous pouvez télécharger le fichier MP3, et vous abonner par iTunes ou en RSS.

Commentaires

  1. Destiny 2
    Je te rejoins complètement sur la frustration de la beta de destiny2. je m’attendait aussi à avoir une petite montée de niveau a faire. mais ça m’a aussi permis de confirmer : Oui je veux y jouer, Oui j’y jouerai beaucoup beaucoup.

    PUBG
    Le jeux m’a parus vraiment bugué, pas ergonomique, très peu polish (et très laid -pour mes gout perso). de mon point de vue, il n’est absolument pas dans un état « pro », prêt à être vendu a 30€. Je suis assez étonnée d’entendre « il pourrait sortir là tout de suite ». c’est plus ces aspects là qui me repoussent violemment du jeux. Plus que l’aspect « survie, il se passe rien ».

  2. Discaddict dit:

    VR Autonome
    Je n’avais jamais imaginé cette direction du marché de la VR avec des composants de mobile.
    J’avoue que l’autonomie d’un tel device si couplé à des controlers de type occulus touch & si le rendu visuel est correct me botterait plus que les casques haut de gamme actuels. Maintenant je préférerais encore d’acheter un casque à 100€ avec des contrôleurs et de mettre mon iPhone dedans. Apple what are you doing ? 😀

    Sinon bon épisode comme d’habitude !

  3. Pour PUBG je pense que ce manque de polish, ces bugs, cette raideur de gameplay fait totalement partie de ce genre de jeu. Et je pense que c’est la qu’on voit la nouvelle generation adepte de cette fameuse ecole de gameplay. Ce public passe au dessus de tout l’aspect esthetique et trouve leur fun dans quelque chose de plus profond. Quand on voit ce jeu sur twitch, qu’on se pose et qu’on le regarde 5-10min, on se rend compte que c’est de la télé realité sans cut. Des choses peuvent se passer, tout le monde ressent de la tension, du fun, de l’inattendu. Personnellement j’ai essayé, je me suis fais remboursé. Et je me suis mis a regarder sur Twitch. Je m’amusais plus a voir des mecs se faire surprendre ou faire comme si ils sont amis par le chat vocal puis etre fourbe, que y jouer moi meme. C’est la meme sensation que j’ai eu avec SC2 a ses debuts.

    J’ai entendu ZQSD parler du drama Eclipsia j’aurais bien aimé avoir l’avis de Patrick sur ce qui s’est passé la dessus, ArmaTV, Millemium, la JVTV, etc. C’est un sujet qui est tres peu abordé et je pense que c’est l’occasion d’inviter des casters francais je suis sur qu’il y en a qui voudraient en parler.

    D’ailleurs est-ce que Erwan Cario est deja passé dans l’emission? Comme vous etes de la meme generation ca serait bien de confronter les avis sur un sujet comme les podcasts vu que vous en faites depuis tres longtemps.

    • Non je n’ai jamais reçu Erwan ; je lui avait proposé une fois mais il a un emploi du temps « normal » et comme on enregistre généralement en journée… Il faudrait que je lui redemande en effet !

  4. StephSinalco dit:

    Encore un très bon épisode qui signe entre autre le retour d’un JK en pleine forme. Ca fait plaisir 🙂

    Ceci étant dit, y a tout de même quelque chose, dont cet épisode est à mes yeux un bon exemple, qui me tracasse depuis de nombreuses années maintenant, à savoir le traitement du sujet VR par une bonne partie des journalistes JV qui me semble malheureusement un peu trop émotionnel et pas assez objectif. Le fait que JK justement, le bien nommé guru de la VR, soit présent pour en parler souligne encore plus cela : il y a trois ans, on nous expliquait à quel point la VR en mode « Oculus » allait révolutionner nos habitudes de jeu. La technologie était prête et, cette fois-ci, assurément, « c’était la bonne ». Passée une première année (traînant avec elle son lot de déconvenues, comme par exemple le prix du système complet ou sa complexité), le discours changeait un peu et c’était le PSVR qui raflait la mise. Assurément, la taille du parc de PS4 couplée au nombre de jeux qui ne manqueraient pas d’inonder la console en ferait un ambassadeur de marque et lancerait à coup sûr le phénomène VR pour le grand public (gamer tout de même). Une année plus tard, la hype PSVR retombée, ces mêmes journalistes, avouant que leur PSVR prenait la poussière (ou, plus fâcheux encore, qu’ils ne pourraient raisonnablement pas jouer chez eux en VR), persistent à s’intéresser à un nouveau casque, autonome cette fois-ci. Combien d’années encore faudra-t-il pour qu’ils se rendent à l’évidence et acceptent le fait que la place de la VR, aussi sympathique et marrante soit-elle, est dans les parcs d’attraction ou les salles de jeux ? En gros, dans des lieux qui peuvent mettre les moyens pour offrir des conditions idéales pour une expérience aussi courte qu’immersive.

    Soyons clair, ce petit coup de gueule n’est pas destiné (uniquement) au RDV Jeux, mais étant donné que le sujet a été abordé et qu’il s’agit d’un des seuls podcasts qui offre un espace de discussion sain et respectueux, j’en profite un peu 🙂

    • Disons que si nous continuons à penser que la VR a un intérêt et que cette génération est « la bonne » (par « cette génération », j’entends celle qui a été lancée par l’Oculus et qui va durer plusieurs années), je peux convenir du fait qu’il s’agit effectivement d’analyse prédictive, au mieux basée sur notre expérience, au pire spéculative. C’est normal, c’est ce qu’on fait tous quand on essaye de comprendre où va l’industrie. Donc forcément, on peut se tromper. Mais l’idée que « rendez-vous à l’évidence, ça ne marchera jamais » est tout aussi prédictive et spéculative… Oui tu as peut-être raison, mais la différence est que nous disons « on pense que ça va décoller à un moment, mais on se trompe peut-être ». Toi tu as l’air de dire « lol n’importe quoi, ça marchera jamais ». Il faut toujours laisser la place à la possibilité qu’on se trompe, d’un coté ou de l’autre…

      Je conclurai avec cet adage d’une sagesse infinie : les technophiles ont tendance à sur-estimer ce qui est possible en deux ans, et sous estimer ce qui est possible en dix ans. Réponse en 2026 !! 😀

      • StephSinalco dit:

        Je préciserais toutefois que je ne remets pas en doute l’effet « wow » de la chose ou sa capacité à fonctionner techniquement. Ce qui me semble toutefois voué à l’échec, c’est son extension au « grand public joueur ». Effectivement, il y a un côté tout aussi spéculatif dans ma vision des choses (sans « lol » aucun, cela dit ;)) et, l’avantage que j’ai sur vous autres journalistes, c’est que je peux allègrement me planter sans que ma réputation n’en souffre ou qu’on vienne me le rappeler après coup 🙂

        Splendide adage que je répéterai désormais à qui veut bien l’entendre 😀 Rendez-vous en 2026!

      • 😉

Exprimez-vous !

*