Le RDV Jeux 92 – Spider-réussite !

 

Au programme :

  • Conférence Sony du TGS
  • Spider-Man, impressions
  • Les jeux de septembre (et la controverse du press tour Spider-Man)
  • News Cyberpunk 2077, Starlink, Anthem, modes Battle Royale Black Ops 4 et Battlefield, Dragalia Lost, XBox All Access…
  • Et plus !

Plus d’infos sur l’épisode :

Vous pouvez télécharger le fichier MP3, et vous abonner par iTunes ou en RSS.

Commentaires

  1. Bonjour Patrick,
    surpris qu’il n’y ait pas eu de réaction à ton émission. Du coup j’ouvre le bal !
    Je pense que le problème avec les Youtubeurs/Influenceurs (d’ailleurs le nom parle de lui même : il s’agit de personnes qui influencent les gens, donc logiquement on est tentés de les payer pour qu’il influencent les gens à acheter notre produit…), c’est leur positionnement.
    Quand on type fait un press tour, nous raconte à quel point c’était super (le jeu ou le voyage ?) puis dans la foulée fait sur sa chaîne, x vidéos sur le jeu puis x vidéos « d’unboxing » des différentes versions du jeu et de la console collector aux couleurs du jeu, etc. il participe au plan com’, il fait tout simplement de la publicité pour le produit.
    Ce qui ne serait pas complètement un problème si :
    1. il disait clairement qu’il est payé par l’éditeur et que dans ce cas précis il s’agit de publicité ou au minimum de sponsoring
    2. il ne teste pas le jeu derrière

    Or ce n’est pas du tout ça. Ces personnes disent oui mais non on nous offre des choses et on nous paie le voyage mais on touche pas un centime de l’éditeur, ça nous permet de vous offrir des infos exclusives (mais en fait non parce que y a un NDA donc vous les aurez en même temps que tout le monde). De toutes façons, j’ai fini le jeu avant d’y aller donc mon avis je l’ai déjà fait et il ne sera pas influencé. Intégrité et indépendance 5/5.
    Ils continuent de se présenter comme des journalistes ou à défaut au minimum des testeurs de jeux/informateurs de la sphère JV.

    Désolé mais non, ça ne marche pas comme ça. Il y a des règles d’éthique et de « compliance » pour utiliser un terme souvent repris en entreprise.
    Pourquoi dans les industries chimique, metallurgique, génie civil, etc. on n’a limite pas le droit d’accepter un stylo bic de la part d’un fournisseur ?
    Pourquoi des entreprises dépensent-elles des dizaines de milliers d’euro par an pour avoir un loge ou des places réservées dans un stade de foot pour y emmener leurs clients ?
    Pourquoi Audi dépense sans compter pour amener toute la presse auto au Chili dans des paysages magnifiques pour essayer son nouveau modèle quand il pourrait organiser un banal essai à Ingolstadt en Allemagne ?
    Pourquoi Sony dépense sans compter pour envoyer des influenceurs à New York faire des tours d’hélico pour la sortie de Spider-Man ?
    Parce que ça marche, ils s’y retrouvent.
    « Noooon mais c’est pas parce que j’ai fait un tour d’hélico ou vu un match de foot que je dirai que le jeu est bien ou que je passerai commande chez ce fournisseur »
    Ah oui je n’en doute pas ou peu. Sauf que ce n’est pas que ça. Vous croyez que les gars ils sont tous seuls à leur tour d’hélico/match de foot/sortie en jet ski, etc. ?
    Non, y a le commercial/le PR avec eux en permanence, ils passent des bons moments ensemble, ils sympathisent, s’apprécient, deviennent même parfois potes.
    Et là, c’est fini. C’est humain, t’es plus impartial.
    Vous avez jamais eu par exemple, un collègue qui est devenu un ami ? Et un jour y a un gars de la boîte (qui sait probablement pas que vous êtes potes) qui lui taille un costard pour des raisons pro ou non, instinctivement, vous allez essayer de prendre la défense de votre pote, de trouver des excuses ou des explications ou vous allez minimiser ou refuter si c’est faux etc. , que le mec en face ait raison ou non d’ailleurs mais c’est normal, c’est humain.
    Et là, ben ce sera pareil, même inconsciemment parce que dans un coin de leur tête ils sauront qu’en descendant un jeu en flèche, ils causeront du tort à une personne qu’ils apprécient. Ce sont des relations humaines, c’est comme ça que ça marche on n’y peut rien. (on peut aussi penser que le mec n’a pas envie de mordre la main qui le nourrit et qu’il a pas envie d’être blacklisté et de rater les prochains tours d’hélico…)

    Donc les influenceurs non influencés quand ils se font rincés de tous les côtés et qu’ils sont copain/copain avec les PR, désolé mais non, je n’y crois pas et personne ne devrait y croire.

    • Salut l’ami ! Je ne crois pas que nous ayons dit autre chose en fait… Donc je suis d’accord avec toi. 🙂

      La seule remarque que je ferais c’est que les journalistes aussi font des press tours avec les PR et sont potes avec eux, et pourtant ils réussissent à rester impartiaux. Donc je mettrais un peu de nuance dans ta description, en disant comme on le faisait dans l’émission que ce sont ces « extras » qui sont un soucis, ceux qui dépassent le strict nécessaire pour faire le boulot. C’est très simple, quand ça va plus loin, comme je le disais, c’est du revenu, et basta.
      Et je suis d’accord avec la comparaison avec d’autres industries où on est vigilant à ne pas recevoir d’influence, même minime. Le fait que les journalistes tech ne puissent pas acheter d’action de l’industrie qu’il couvre est un exemple que j’aurai pu donner, il y en a d’autres comme tu l’as mentionné…

      Bref, on est quand même assez d’accord sur le sujet. 🙂

Exprimez-vous !

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.