Le RDV Jeux 96 – Spécial : Red Dead Redemption 2

 

Au programme :

  • Red Dead Redemption 2 : impressions, analyse, et plus !

Plus d’infos sur l’épisode :

Vous pouvez télécharger le fichier MP3, et vous abonner par iTunes ou en RSS.

Commentaires

  1. Bonjour Patrick,
    Merci pour cette émission spéciale qui nous a offert un débat qui va plus loin que Red Dead Redemption.
    Alors pour commencer [disclaimer : je n’ai pas encore joué au jeu]
    Néanmoins, ça fait 5 jours que je lis les critiques presse et les retours des joueurs et il y avait quelque chose qui me gênait dans la déconnexion entre ces retours dithyrambiques ET unanime de la presse et les retours mitigés des joueurs, je n’arrivais pas à mettre le doigt dessus. Mais après l’écoute de votre émission, je crois avoir trouvé ce qui me perturbe (mais pas l’explication).
    Ce qui me dérange en fait, c’est cette sensation que Rockstar bénéficie d’un passe-droit. Attention je ne suis pas en train de hurler au complot d’ailleurs je te rejoins quand tu dis qu’on peut mettre 10/10 à un jeu sans qu’il soit parfait. Si on regarde en effet, le 10/10 du test de Gianni, le 10 est associé à « culte » et non « parfait ». Donc qu’il y ait des 10/10 et même des 21/20 ça ne me dérange pas (encore que…mais j’y reviendrais). Par contre, ça me gêne quand je regarde les + et les – de ce fameux 21/20 ou du 10/10 de gameblog (et de bien d’autres sites), c’est que ces problèmes de gameplay daté et un peu pourri ou de la jouabilité mal pensée voire problématique n’apparaissent même pas ! Ce ne sont pourtant pas des détails insignifiants quand on parle d’un jeu vidéo qui par définition est interactif… (et ça m’attriste quand même un peu de voir pleuvoir les 10/10 quand un jeu à ce genre de soucis).
    C’est d’autant plus problématique que comme vous le disiez, Red Dead 2 c’est plus qu’un AAA c’est un AAAA. Rockstar, c’est un des seuls studios avec Blizzard qui peut se permettre de dire que le jeu sort « when it’s done », les ressources sont pas loin d’être illimitées, le budget également, et le temps n’est quasiment pas un problème. Qu’est-ce qui empêche Rockstar, en plus du fantastique travail qui est fait sur tout le reste, d’améliorer ces interfaces peu ergonomiques, ce gameplay daté et bancal qu’on se traîne plus ou moins depuis GTA IV sorti…en 2008 ?
    Parce que la rhétorique, qu’on a entendu d’ailleurs plusieurs fois au cours de l’émission, selon laquelle « oui mais ces problèmes étaient déjà présents dans Red Dead Redemption premier du nom et ça nous a pas empêché de l’adorer » perso je ne la comprends pas.
    Pour donner un exemple, par comparaison, quand Resident Evil 5 est sorti début 2009, il s’est fait épingler, et à raison, parce que sa jouabilité était trop rigide et datée. Pourtant, c’était quasiment la même jouabilité que celle de Resident Evil 4 sorti 4 ans plus tôt, et ça ne nous avait pas empêché d’adorer Resident Evil 4 ! Ben oui mais entretemps, Gears of War et Uncharted étaient passé par là, le jeu vidéo a évolué et le référentiel a changé. Alors pourquoi ce n’était pas pardonné à Capcom et que ça l’est pour Rockstar qui a eu 8 ans pour changer ça depuis le précédent opus ?
    Pour moi, ça parait dingue avec l’évolution qu’a connu le jeu vidéo ces 10 dernières années que Rockstar, avec les ressources qui sont les leurs, se traînent toujours les mêmes tares qu’il y a 10 ans et que personne ne leur en tienne rigueur ! J’imagine même pas les critiques que subirait Ubisoft si Assassin’s Creed Odyssey se jouait comme l’Assassin’s Creed original sorti il y a 10 ans, ou EA si FIFA 19 avait la même jouabilité que FIFA 09…
    Et là je ne parle que de la jouabilité, mais quand j’entends Erwann louer l’incroyable liberté du jeu et les exemples de joueurs qui parlent de mission où ils se tapent des insta-fail quand ils essaient de contourner un obstacle par un chemin qui n’est pas celui emprunté par le personnage qui guide la mission (et donc prévu par les devs), en 2018, c’est non…
    Mais bref, mon message est déjà trop long et je ne m’explique pas pourquoi c’est comme ça mais ça me laisse perplexe.
    Je terminerai par la citation (approximative) d’un tweet d’un joueur qui réagissait après une dizaine d’heures de jeu et d’un tweet de Jason Schreier qui résument bien mon incompréhension.
    « Miyamoto, il jouerait à Red Dead 2 pendant une demi-heure, il ferait « flip the table » direct et renverrait ses équipes bosser car il jugerait inacceptable de sortir un jeu avec un gameplay pareil »
    Et
    « Red Dead Redemption 2 is fascinating – what other blockbuster video game could get away with feeling so tedious and frustrating to play? And making that the whole point? I’m captivated so far even as I keep getting bounties for accidentally slamming my horse into pedestrians »

    • Je ne crois pas que ton jugement soit « fair ». Bien sûr comme on l’a dit il y a des soucis important dans le gameplay et les contrôles du jeu, mais ça n’est pas recevoir un passe droit que de les noter et de dire « mais le reste compense » (ce qui est en gros l’argument des gens qui l’apprécient). Evidemment si tu prends un Mario les contrôles doivent être bons parce que le jeu *est* ses contrôles. C’est un jeu de plateforme, donc si les contrôles ne sont pas au millimètre, il ne reste rien. RDR2 est présenté comme un jeu d’action, mais c’est en fait un « jeu de monde », et cette différence de perception encourage les avis négatifs au début. Mais en basant ton avis sur les contrôles tu fais ce que ferais quelqu’un qui base sont avis sur Zelda BotW en regardant le jeu d’acteur… Bon j’exagère un peu, mais tu comprends l’intention : ça n’est pas le coeur ou la force du jeu. Dans RDR2, la force n’est pas le gameplay mais son univers et la manière dont il nous plonge dans la vie du protagoniste.
      Sans vouloir être pédant, je pense sincèrement que c’est une chose qu’on ne peut pas comprendre sans l’avoir expérimenté, donc je comprends que tu sois dubitatif. Et à vrai dire, je pense comme je le disais dans l’émission qu’une bonne partie des joueurs n’accrocheront toujours pas, en raison de ces défauts. Et ça n’est pas grave ; comme je le disais là encore, je pense sincèrement que ce jeu est un jeu d’auteur, il ne donne pas aux joueurs ce qu’ils veulent, il fait son chemin avec son intention… Et forcément tout le monde n’aime pas.

      • Argh, je savais que je n’aurais pas dû évoquer Miyamoto lol !
        Globalement, je comprends ton commentaire et je suis d’accord que visiblement tout le monde n’aime pas…sauf qu’en lisant les retours de la presse, tout le monde aime ! D’où ma perplexité.
        D’ailleurs quand tu dis « Bien sûr comme on l’a dit il y a des soucis important dans le gameplay et les contrôles du jeu, mais ça n’est pas recevoir un passe droit que de les noter et de dire « mais le reste compense » (ce qui est en gros l’argument des gens qui l’apprécient).  »
        Je suis 100% d’accord, et vous l’avez dit dans l’émission, VOUS. Mais pas la presse. Non.
        Ces « soucis important de gameplay » vont diviser les joueurs entre ceux que ça ne va pas déranger et ceux que ça va rebuter. Et c’est ce qu’on retrouve dans les forums et sur twitter. Mais là encore, pas dans la presse. Dans 99% des critiques presse, ça ne les a pas gêné (aucun impact ni sur l’appréciation ni sur la note) et dans 95% des cas, ces « soucis important de gameplay » ne sont même pas mentionnés.
        Et ça, franchement, je ne me l’explique pas.
        Alors tu vas peut être me dire que je fais une fixation là-dessus et tu auras sûrement raison mais j’en reviens au tweet de Jason Schreier de Kotaku : quel autre blockbuster ne se ferait pas descendre en étant aussi frustrant à jouer ?

        Le pire c’est que je suis convaincu qu’avec un bon gameplay, le jeu serait encore meilleur (ça semble être une lapalissade mais à lire certains commentaires j’ai l’impression qu’une mauvaise jouabilité ou un gameplay bancal rendrait l’expérience plus…riche :-/).

      • Ah je vais t’avouer un truc : de peur de me faire spoiler, je n’ai pas lu les tests… J’en ai regardé quelques uns sur YouTube depuis (de grosses publications US) et eux les évoquent (et la lenteur, etc). Mais en France je sais pas… Je comprends que ça serait un soucis si c’est le cas, en effet. Je crois que c’est simplement parce que c’est « comme GTAV ou RDR1 », ce qui n’est pas une excuse, mais ça expliquerait un peu. Mais oui, même quand on a l’habitude qu’un jeu Bethesda soit plein de bugs au lancement, on l’évoque dans le test…

  2. Bon comme on ne peut plus éditer son post j’en fais un autre :
    Sans vouloir en rajouter une couche ^^ l’absence de VF, ça paraît normal à tout le monde ? Personne pour le reprocher à Rockstar et ses ressources illimitées ? Pas même une petite remarque ?

    PS : entre temps le test de gamekult est sorti, il n’est pas tendre pour les raisons évoquées précédemment (enfin !).

    • Exactement tout est dit , l’absence de vf est LA chose première qui fait que je n’achète pas les jeux Rockstar , en plus du fait que ce sont des jeux ou je m’amuse pas trop et je m’ennuie très vite

    • Je comprends la critique, mais je crois que RDR2 est vraiment un cas exceptionnel : 500.000 lignes de dialogue, contre 100.000 environ pour un open world « classique », ça fait reconsidérer les choses, ressources illimitées ou pas. Surtout que dans ce jeu le ton et la justesse du jeu d’acteur sont encore plus essentiels que dans un autre, et qu’il n’est pas forcément facile de trouver et monter les équipes pour faire les choses vraiment bien… Ajoute enfin le fait qu’on ne peut pas traduire qu’en français mais qu’il faut aussi au moins l’espagnol et l’allemand, et ça commence à faire beaucoup beaucoup de ressources et de casses têtes, quand des sous titres résolvent une bonne partie du problème.
      Je ne dis pas que ça n’est pas gênant, mais la traduction dans ce cas est vraiment plus compliquée que d’habitude.

      • Certes mais par exemple, The Witcher 3 est doublé dans 7 langues (pour 15 en sous-titres) et Skyrim doublé en 8 langues également…
        Même Kingdom Come Delivrance qui compte plusieurs dizaines de milliers de ligne de dialogues est doublé en 3 langues, et c’est un jeu qui a été kickstarté avec 1,5 millions d’euro de budget !

        Bon par contre, ok pour le jeu d’acteur.

  3. Bonjour a tous,

    Je trouve aussi, comme vous les dites dans cet episode, que RDR2 ouvre des discussions assez interessantes. Une des reflexions que je me suis faite en jouant est la suivante: “un jeu AAA / blockbuster est-il nécessairement un jeu tout public? Doit-il l’être ?”

    En regardent les interviews au fil des dernières années, il était clair depuis longtemps que Rockstar pensait RDR2 comme un jeu plus niche que GTA. On leur a souvent demande si ils pensaient réitérer le succès de GTA5 avec RDR2, ce a quoi ils répondaient que le public cible de RDR était plus restreint et que pour cette raison on ne pouvait pas comparer les performance de GTA5 avec celle que pourrait obtenir RDR2. Je pense que c’est important de garder ca en tete, parce que pour moi RDR2 ne s’adresse pas a tout le monde. Personnellement je suis un joueur oriente vers les jeux d’actions, les open worlds, et je raffole des jeux d’action / RPG. Mais je suis rentre dans ce RDR2 sans idée préalable, en étant neutre, probablement parce que je n’ai jamais joue au premier opus. Je n’avais pas d’attente particulière, et je me suis juste laissé porter par le jeu et je crois que c’est probablement pour ca que je l’ai apprécié des la premiere minute.

    Alors le gameplay est effectivement assez proche de GTA 4 et 5, notamment dans les séquences de fusillades. Le système de visée, de mise a couvert y est très semblable. C’est pointé par certains retours, pas par tous et au final même en lisant le test sur gamekult on peut voir que le testeur a ressenti une certaine frustration mais a quand même vraiment passé du bon temps sur le jeu. Je pense que pour les gens qui ne savent pas encore si ils veulent se lancer sur RDR2 je conseillerais ceci:
    – si vous appréciez les jeux qui parlent beaucoup, qui sont très contemplatif et qui prennent leur temps, si vous mettez la sensation d’immersion, le ressenti global d’une histoire, si vous aimez les séquences très orientées cinéma, vous pouvez apprécier ce jeu.
    – en revanche si vous cherchez plutôt un jeu dynamique, explosif, si vous n’aimez pas lire / écouter des histoires mais que vous voulez passer à l’action en continu, ou si vous êtes dans l’attente soit d’un GTA au farwest soit d’un Battlefield façon fin 19eme dans le mid-west, alors ce n’est pas ce que vous recevrez sur RDR2.

    Concernant la sensation de lenteur du jeu il est clair que c’est totalement calculé du fait de l’expérience narrative et immersive que rockstar voulait donner au titre. Par exemple il peut être assez chiant de ne pas pouvoir courir dans le camp, mais il se trouve que des interactions entre pnj, ou de pnj à joueur sont vraiment passionnantes a écouter, et peuvent parfois démarrer des objectifs presque tertiaires sans qu’on s’en rende compte. Si on pouvait courir dans le camp on passerait totalement au travers juste pour aller ramasser quelques compos et repartir aussi sec, manquant au passage l’expérience narrative que rockstar a voulu y placer.
    C’est un peu la meme chose pour la fouille sur les victimes, lors d’une fusillade intense cela vous place devant un choix. Dois-je prendre le temps de touiller le corps pour récupérer quelques dollars et bijoux, au risque que mon acolyte, qui ne m’attend pas, se fasse déssouder un peu plus loin ? Ou que les hommes de lois et les chasseurs de primes arrivent pour enquêter sur les lieux ? La combinaison du monde organique qui vit a son rythme sans vous avec la lenteur délibérée de ces elements de gameplay fait que vous aurez a vous poser ces questions.

    Au final je crois que les tests de la presse (y compris gamekult au final qui donne un 8 et qui hormis la lourdeur du gameplay décrit un titre vraiment exceptionnel dans son texte) soit aussi positive tient au fait que ce qu’on retient au final dans RDR2 c’est le monde lui-meme et que ca gomme pour la plupart des joueurs la lourdeur du gameplay ou la longueur de la phase introductive. Dans GTA je suis rentré dans la ville, j’étais la pour conquérir, c’était moi qui décidait et la ville était relativement placide en dehors des moment ou je semais le carnage et la destruction. Dans RDR2 mon ressenti est que le monde qui m’entoure vit, et je ne le contrôle pas. C’est ce monde qui me happe. Combien de fois je lance le jeu, place un marqueur sur un objectif et me mets en route. Et 20 minutes plus tard je suis a l’autre bout de la map parce qu’un animal qui passait m’a attiré le regard et je l’ai pris en chasse pour en faire ma proie ou qu’un pnj s’est trouvé sur mon chemin que je suis parti pour lui porter assistance. Tout cela ne se verrait pas si on avait la possibilité d’utiliser le fast travel a tout bout de champ, et pour cette raison je trouve que ce rythme est vraiment bienvenu.

    Pour finir je suis assez d’accord que certains contrôles sont un peu bizarre, notamment effectivement les contrôles de fouilles. On dirait qu’il y a un système ou tu as triangle pour l’action 1 et carré pour l’action 2. Si c’est un corps, la premiere action est de fouiller, idem pour le dépeçage par exemple. En revanche si la premiere action est d’ouvrir un élément de decor (tiroir, placard etc…) alors le triangle sert à cette action, puis la seconde action est de fouiller en utilisant une touche différente. C’est un peu étrange, mais on s’y habitue. En tout cas a titre personnel ca ne me fera pas remettre le jeu dans sa boite.

    PS: pour les citations de “1er tigre” ci-dessus, cela confirme pour moi le fait que les joueurs déçus attendaient ce que RDR2 n’a jamais prétendu être. Devait-on s’attendre a un jeu nintendo, au gameplay et a la prise en main simple et orienté sur le fun ? RDR2 est “tedious” mais combien de joueurs ont des souvenirs mémorables de Shenmue ou tu passais des heures à conduire un chariot élévateur ou à aller collectionner des figurines? Le problème est que le succès de GTA5 combiné a la médiatisation de RDR2 fait qu’un public très large a voulu se lancer sur le jeu et semble avoir sa propre idée de ce qu’il voulait que RDR2 soit, et au final ca peut effectivement apporter une déception. Comme le dit Patrick dans cet épisode, si vous acceptez de changer votre façon de voir ce jeu, et que vous vous laissez happer par le monde vivant, si vous acceptez de prendre votre temps, alors vous commencerez a l’apprécier pour ce qu’il est: une expérience immersive, narrative et contemplative. Bémol: ca ne me semble pas être un jeu qu’on peut faire facilement en petites sessions, pour les parents c’est peut être un petit problème (peut-être Patrick peut confirmer?).

    • Oups, petite faute dans le texte:
      « Dois-je prendre le temps de touiller le corps pour récupérer quelques dollars et bijoux, au risque que mon acolyte, qui ne m’attend pas, se fasse déssouder un peu plus loin ? »
      Il fallait lire « fouiller » et non « touiller ». Enfin libre a vous de touiller les corps, mais ca me semble un peu glauque…

    • Merci pour ton long commentaire et pour ton avis auquel j’adhère pas mal. Je dirais juste que tu es un peu gentil quand tu dis qu’on n’attendait pas un jeu d’action ; c’est comme pour No Man’s Sky ou Destiny 1 d’une certaine manière, parce que s’ils n’ont jamais décrit exactement le type de jeu que ça serait (leur comm était hyper prudente, ils ne disaient quasiment rien du jeu, comme je l’ai fait remarquer plusieurs fois), je trouve qu’ils ont aussi pris soin de ne pas démentir les fantasmes qui se sont construits dans la tête des joueurs… Et du coup le choc à l’arrivée est compréhensible. Quand on te vend un jeu de cowboys et de bandits, tu n’imagines pas passer ton temps au trot dans la pampa… 🙂

      Mais au final je crois qu’on va se retrouver avec un dialogue de sourds interminable : le jeu est mécaniquement assez moyen, mais son monde est exceptionnel. Et on aura d’un côté ceux qui crient « mais les mécaniques sont faibles !! » et les autres qui répondront « mais le monde est exceptionnel !! », et personne ne voudra comprendre que les deux sont vrais et qu’on peut tout à fait adorer ou se sentir trompé par le jeu.
      Ca n’est pas un crime d’adorer un jeu qui n’est pas parfait en tous points, et de penser que ses qualités compensent ses défauts et le subliment. Le nombre de jeux cultes et inoubliables qui ont des éléments faiblards sont légion.
      Et il n’est pas non plus un crime de trouver ces défauts rédhibitoires, et de considérer qu’ils plombent le jeu au point qu’on ne réussi pas à l’apprécier. On à tous des jeux qui nous sont tombés des mains d’ennui, alors que le reste du monde trouvait inoubliable.
      Tout ça est une question d’avis et de ressenti personnel, et je pense que ce sont ceux qui n’arrivent pas à l’accepter qui continueront à nous crier dans les oreilles « pour » ou « contre » (au lieu de dire « ah oui mais MOI ce truc m’a complètement sorti du jeu » ou « pour MOI une ballade à cheval dans ce jeu c’est une révélation ».
      Bref, un avis, un test, une note, une appréciation, c’est subjectif. Et si on peut ne pas être d’accord, ça ne veut pas dire que tout le monde doit s’accorder à notre vision des choses…

      Bon j’ai fait une réponse un peu générale plutôt qu’une réponse à ton message, désolé. 😀

      • Oui je suis tout a fait d’accord avec ton commentaire, comme souvent il y a deux bords difficilement conciliables, et ce n’est pas un problème en soi. Au contraire, tant qu’on a une grande diversité de jeux disponibles et que chacun trouve ce qui peut l’intéresser dans les centaines de sorties annuelles alors tant mieux 🙂

        Sinon ça m’amène a une question, voire même un défi. Quel est le jeu qui a fait le plus l’unanimité, et qui a touché le public le plus large a ce jour ?
        Je crois que je suis incapable de répondre a ma propre question d’ailleurs… donc cette question me semble être plutôt un défi, celui de trouver le jeu qui aura mis tout le monde d’accord.

      • Tetris. 🙂

  4. Bonjour,

    J’ai beaucoup aimé cet épisode, le débat autour de RDR2 amène beaucoup de pistes de réflexions très riches.
    Après seulement 6-7 h sur le jeu, je suis plutôt dubitatif, c’est vrai que le jeu est très différent de ce à quoi je m’attendais, mais surtout je me sens juste « dérouté » : je suis envoûté par l’environnement et Arthur Morgan mais je ne sais pas où aller, quelle est ma « trajectoire », qu’est ce que le jeu attend de moi ? Et cette simulation à outrance n’apporte pas de « fun » immédiat.
    Dans le podcast, un intervenant disait qu’il fallait « désapprendre » nos habitudes actuelles des AAA ou OpenWorld pour pouvoir réussir à apprécier le jeu…et c’est peut être la clé.
    Je vais poursuivre pour voir si je peux « entrer » dans l’expérience, mais on peut comprendre que le jeu ne parlera pas à tout le monde.

    PS : est ce que si à 42 ans, on préferre AC Odyssey à RDR2, on a raté sa vie de gamer ? 😉

    • > PS : est ce que si à 42 ans, on préferre AC Odyssey à RDR2, on a raté sa vie de gamer ?

      Haha moi je crois que je préfère God of War ou même possiblement Spider-Man… L’angoisse !

  5. Et sinon ca choque personne que Rockstar ait choisi les sites (3 sites uniquement pour la France) auxquels ils envoient la copie du jeu, ce qui implique qu’un site comme gamekult n’a pas pu sortir le test le jour de sa sortie (impact business certain).
    Ce comportement me parait scandaleux et méprisant de la part d’une grosse boite comme Rockstar et très clairement un aveu de faiblesse (consience de leur gameplay datant de 2010 ?)
    Ils devraient remercier la presse pour être professionnelle.

    • « Ca ne choque personne » est une proposition compliquée ; comme tu l’as certainement toi-même constaté, ça « choque » beaucoup de de gens et c’est l’un des sujets de discussion depuis la sortie des tests. Ceci dit c’est le contraire d’un aveu de faiblesse de Rockstar : ils sont tellement demandés qu’ils peuvent se permettre de maximiser le potentiel des notes de cette manière. Mais restons réalistes : on parle d’un 8/10 pour le site réputé le plus sévère de la scène française… Rédactions choisies ou pas, on oscille entre 10/10 et 9/10. Je doute que ça ait vraiment transformé le carton en four. On parle d’un faible pourcentage de ventes qui auraient pues êtes affectées, qu’il vaut mieux éviter pour faire rentrer le plus d’argent possible, mais qui ne change pas non plus le statut du jeu qui reste d’une part excellent et d’autre part une succès…

  6. Salut Patrick !

    Je tenais dans un premiers temps à te remercier pour cette émission et cette édition spéciale que j’ai plaisir à suivre chaque mois. Je suis ce qu’on peut appeler « un auditeur de l’ombre » et je manifeste rarement mes avis et opinions sur des vidéos, jeux, films ne serait-ce qu’avec un pouce bleu ou un commentaire… Cependant l’investissement, la passion et la qualité de l’argumentation dans chacun de tes podcasts est admirable et je me devais de te tirer mon chapeau de cow-boy faites en peau de grizzli légendaire.

    En ce qui concerne le jeu, je me le suis procuré sans savoir vraiment savoir ce qui allait m’attendre dans cette opus. Je tiens à préciser que je n’ai jamais joué à rdr1 et que mis à part les quelques vidéos de gameplay de rdr2 je m’étais tout simplement imaginé un GTA like dans un monde de cow-boy. En ce qui concerne les jeux vidéos je prend plaisir à jouer à des triple A ma comme GTA, God of War, WoW mais aussi à des jeux plus indépendants comme Day Z, Arma 3, Battle royale, LoL . Je tenais à précisé mon profil de gamer car je pense que cela à eu une influence sur mon approche et mon expérience dans ce jeu.
    Je ne vais pas faire de longue description sur tout ce que j’ai apprécié et moins apprécié dans ce jeux mais je tenais dire tout simplement que ça a été la plus grosse baffe que j’ai pris depuis Zelda ocarina of time et world of warcraft vanilla. Il s’agit tout simplement du jeu que j’attendais depuis plus d’une décennie. J’y ai joué 20h et je suis estomaqué par la l’immersion et la liberté que propose ce monde ouvert. J’ai eu aussi la même réflexion que vous en me disant que c’était l’un des premiers jeu triple A indépendant que je jouais. Moi qui avait l’habitude de jouer à des jeux de survies non abouties et manquant de contenu, je me suis dit voilà le messie… Enfin un studio a eu l’audace d’aller à contre courant tout en proposant et en cassant les dogmes des jeux de cette générations.

    Merci pour encore pour numéros spéciale qui je pense met parfaitement en lumière tout les aspect positifs et négatifs du jeu. Je te souhaite bonne continuation Patrick et vivement le prochain épisode :).

    • Salut Sparda, et merci mille fois pour ce commentaire qui fait vraiment vraiment plaisir ! C’est aussi pour ça que je fais ces émissions, pour partager ma passion du média et apporter des discussion construites à ceux qui m’écoutent, alors le fait que tu « sortes de l’ombre » pour me dire que ça te plait me réchauffe le coeur. 🙂
      Bonne continuation dans les plaines de l’ouest, et moi aussi là j’y retourne !

  7. Je reposte pour preciser une chose: J’ai vraiment mais vraiment essayer de m’accrocher à RDR1 , à tel point que je l’avais acheter 2 fois après l’avoir revendu par déception en me disant que je passais vraiment à coté de quelque chose et qu’en forçant un peu ça devrait aller .Alors j’ai forcer (comme pour GTAV d’ailleurs) mais quand ça veut pas ça veut pas . Mais ne sait on jamais , j’ai enfin apprécier un jeu AAA ubisoft avec Assassin’s creed origin alors que j’avais toujours ou presque tester les premières heures de jeu donc je me dis que tout peu arriver .
    Merci pour tes podcasts de qualité et continue comme ça!

    • Il m’a fallu un moment pour vraiment finir le 1 j’avoue, j’ai du recommencer une ou deux fois… Mais au final j’ai vraiment apprécié. Par contre il y a des jeux que j’ai beau eu essayer encore et encore, je n’ai pas du tout accroché. Bloodborne est un exemple (relativement) récent ; tout le monde l’adore, moi je ne peux juste pas. Idem avec The Witcher 3 (sacrilège !!!) qui me tombe des mains à chaque fois que je m’y remets.

      Mais c’est normal, on a tous des préférences et des jeux qui ne nous correspondent pas ! Heureusement qu’on n’a pas tous les mêmes goûts sur tout… 🙂

  8. Merci une nouvelle fois pour tes émissions Patrick !
    Je vais juste poser une question, vous m’avez donné brigrement envie de jouer a RDR2 mais n’ayant eu une console qu’en 2017 (PC MasterRace oblige) je n’ai pas joué au premier. Doit on pour apprécier à sa juste valeur le 2 faire le premier obligatoirement ? merci par avance

    • Ca donne une coloration différente à l’histoire et aux personnages, mais ça n’est pas du tout indispensable. J’irais même jusqu’à dire que faire le 1 après le 2 donne le même type d’éclairage différent, donc il n’y a pas vraiment d’ordre précis. (je n’ai pas fini le jeu mais c’est ce que je ressens du début et de tout ce que j’ai entendu).

      Et de rien pour les émissions, heureux qu’elles te plaisent ! 🙂

  9. Merci Patrick pour cette épisode ! J’ai hésité avant de le lire de peur de me spoiler des aspect du jeux que je n’ai pas encore découvert et je t’ai fais confiance, un peu comme j’ai fait confiance à rockstar sur ce jeux( je n’ai jamais joué rdr1) et évidé je ne suis pas déçu par les deux .
    Je voulais juste appuyer ce qui a été dis durant l’episOde sur l’apsect « On va se souvenir de moment super après coup », en effet mal grès mes 25h de jeux j’ai déjà eu ce sentiment. Grâce à l’app compagnon mobile ! Oui car on peut lire le carnet de Morgan qui se met à jour en même temps que le jeu c’est bête mais dans une salle d’attente lire ce condensé de tous ce qu’il s’est déjà passé ça procure un sentiment assez fou de ce dire « ah mais oui il s’est passé ça et s’était tellement dingue et aussi ce truc que j’avais oublié etc… » voilà qui étaye l’avis général de l’épisode. Encore merci pour ton travail Patrick !

    • Je ne peux pas utiliser l’app mobile parce que ma PS4 est en anglais et mon téléphone en français… :/ Faudrait que je change de langue sur l’un des deux mais… Bon peut-être un jour.
      Mais merci pour ton commentaire et tes compliments ! 🙂

  10. Oui heureusement qu’on a pas tous les mêmes goûts , mais Patrick !!! Patrick!!! The Witcher 3 Patrick!!!!
    Non en vraie vérité ça me fait plaisir que quelqu’un de passionner n’aime pas un de mes Best Of Gaming Life 😉

  11. Perso moi ce qui me dérange ENCORE UNE FOIS dans la licence (comme dans bien d’autres qui sont sûres de faire du chiffres a la sortie d’ailleurs, c’est pas comme si ils en étaient pas sure, hein) c’est qu’ils sont et seront TOUJOURS en VostFr au lieu d’être traduit en Fr tout simplement –* (genre The witcher 3, il perd de sont charme traduit en FR peut-être? Nan et bien d’autres aussi. Alors?)
    Et quand il faut lire en haut a gauche ce qu’il faut savoir sur les nouvelles touches et fonctionnalités (le tuto quoi), en plus lire l’encadré des objectifs de mission, suivre les chevaux des compagnons en faisant attention car on est a flanc de montagne et lire EN + ce que les compagnons de l’histoire disent ben désolé Je suis pas un extraterrestre a 6 yeux, (pas encore dumoins lool) c’est IMPOSSIBLE zut quoi!! –* Faudrait faire un jeu en france, un bon jeu et le faire a l’envers, c’est a direle faire en Français et mettre tous le reste QUE en VostA. Certains américains comprendrons peut-être ce que vive les autre pays quand c’est du Vost et non pas du doublage dans la langue du pays où est vendu le jeu –*

    Mise à part ca je m’éclate dessus mais ce petit truc a le dont de me saouler grave, surtout qu’ils peuvent très bien le faire (je recite witcher 3 mais y’en a bien d’autres aussi traduit en Fr)….
    Enfin bref, sinon mise a part que j’arrive pas vraiment a suivre l’histoire car j’apprend a me servir du gameplay et que je peux pas tous lire en même temps lol, pour moi le reste rien a en dire pour le moment (je viens tous juste de le commencer en même temps mais bon 😉 )

  12. Hola !

    Tout d’abord félicitations pour ce magnifique épisode, j’en ai rêvé, Patrick l’a fait ! J’ai meme écouté le podcast en anglais avec Scott et je me suis régalé. A ce propos Patrick, en tant qu’expatrié je suis absolument impressioné par la qualité de ton language et de ton vocabulaire en anglais, ainsi qu’en français, car tu arrives à mettre des mots pour exprimer des émotions que justement j’ai du mal à décrire ! 😉

    Etant un grand fan de Rockstar de la première heure depuis GTA Vice City sur PS2, je suis devenu un trophy hunter de GTA sur PS3 et PS4. Cela affecte très probablement mon esprit critique, dans le bon sens du terme car j’attendais vraiment avec impatience RDR2 sans savoir réellement à quoi m’attendre.

    En tant que fan de GTA, j’avoue ne pas avoir été autant passioné par Red Dead Redemption 1. J’ai voulu tout de meme le terminer pour connaitre la fin de l’histoire, et on ne peut qu’apprécier la qualité narrative de Rockstar.

    Et la j’avoue que ce RDR2 me laisse sans voix, on se surprend à vivre une vie alternative, à écouter et apprécier la nature, à prendre le temps, ce qui est tout de même contraire à nos habitudes de joueur! Je me régale visuellement et graphiquement, le jeu nous permet une immersion totale, et cette lenteur ne fait qu’augmenter le plaisir à mon sens.

    Mais je reconnais que tous ces éléments, dont le rythme tranquille, qui en font un jeu de qualité, restent pour d’autres des défauts. Il est clair que le jeu ne peut pas plaire à tout le monde, mais prendre le temps de jouer, dans une vie qui nous happe et nous fait sans cesse accélérer notre rythme, au milieu de toutes ces notifications sur smartphone, portable, console, il est pour moi plaisant de promener, découvrir, parler, écouter. C’est peut etre l’âge, mais je pense que ce jeux sur le long terme montrera encore plus qu’il apporte un vent frais dans le monde du jeu vidéo.

    Et en tant que souscripteur patreon, un grand merci pour ces grands moments de radio/podcast !

    • Salut Nico, et merci pour ton gentil commentaire. C’est vrai que le fait d’exprimer exactement ce qu’on ressent est un « skill » important pour ceux qui parlent de leurs expériences comme nous. C’est marrant, j’y pensais justement à propos de RDR2, et je me disais exactement ça : le travail d’un journaliste (dans les domaines artistiques en tous cas) est justement d’apprendre à analyser son ressenti et de pouvoir mettre des mots dessus. Ca n’est pas une capacité qu’on a forcément naturellement, c’est une chose qu’on apprend et qu’on développe, et il faut savoir passer du temps à comprendre ce que le jeu (ou le film ou la musique) provoque en nous. Je crois même que, pour moi, c’est ce qui fait la différence entre un « bon » journaliste ou testeur et une personne « normale » qui donne juste son avis de manière parfois plus confuse…
      Dans tous les cas je suis content de réussir de mieux en mieux à le faire, et très heureux que tu me dises que ça fonctionne ! C’est un vrai métier en fait… 🙂

  13. Nicolas Popy dit:

    J’ai « enfin » écouté cet épisode.

    Le contexte avant de donner mon avis : j’ai joué 3-4H au jeu + j’ai regardé environ 3-4H quelqu’un jouer à coté de moi.
    Donc c’est un avis avec peu d’heures de jeu.
    Il faut noter également mon passé et mon expérience vidéo-ludique qui est « faible ».
    Non pas que je ne joue jamais aux jeux vidéo. Mais je n’ai pas une expérience très diverse dans le jeu vidéo. Je joue souvent au même type de jeu et je passe souvent à coté de AAA par manque de temps, de moyens ou parce qu’ils ne me tentent pas à première vue.
    Je suis tout l’inverse des 4 intervenants de cet épisode et c’est un peu un reproche.

    C’est aussi un reproche vis à vis des notes de ce jeu et des tests en général. Ce sont toujours des avis de gamers confirmés qui connaissent tous les types de jeu, qui ont tout vu, qui connaissent la moindre mécanique et donc ils ne sont pas des joueurs lambdas. Mais ça, c’est quelque chose qui est connu, il faut faire avec. C’est un autre débat mais c’est peut-être pour ça que certains joueurs préfèrent l’avis de youtubeurs/twitchers + proche d’eux.

    En tant que « Noob » du jeux vidéo, je me sens souvent dépassé par un jeu vidéo qui demande un « acquis vidéoludique » pour pouvoir débuter. J’ai l’impression qu’il y a de moins en moins de jeux vidéo qui prennent le joueur par la main si il est débutant. Et Red Dead est ce type de jeu. Si tu n’as jamais joué à un jeu rockstar (ce qui n’est pas mon cas) ou si tu n’as pas fait le 1, tu ne peux pas rentrer.

    Si il n’y avait pas eu tout ce bruit autour de la sortie du jeu, je pense que je me serais arrêté après les 2 premières heures soporifiques du jeu (ce n’est pas mon jeu donc pas payé).
    Et même après quelques heures supplémentaires, je ne suis pas retourné dessus alors qu’il se trouve à 1 mètre de moi. Et après avoir écouté cet épisode, je pense définitivement ne pas y retourner.
    Vous expliquez très bien ce qu’est ce jeu et ça ne me plait pas. C’est une forme d’art moderne où Rockstar a voulu faire différent pour choquer, brusquer mais ce n’est pas ce que je recherche dans le jeu vidéo.
    J’aime être surpris mais il faut garder une certaine logique. Et faire différent pour faire différent, ce n’est pas mon monde. Je veux prendre du plaisir tout de suite, de façon courte si je n’ai pas le temps, sur la longueur si je le peux mais ce n’est pas à moi de m’adapter au jeu et je préfère choisir un jeu qui me correspond.

    Donc mettre un 19/20 ou 20/20, pourquoi pas ? Mais il faut préciser « pour les personnes qui aiment ce style de jeu », les jeux contemplatifs à la David Cage où tu dois appuyer sur X toutes les 3mn pour ouvrir une porte, les jeux qui sont + une histoire interactive qu’un jeu vidéo de concentration ou de skills.
    On est sur un jeu vidéo d’auteurs et donc ce n’est pas fait pour tout le monde. RDR2 n’est pas un jeu grand public.

    • Je comprends l’idée de dire « vous ne l’aimerez que si vous aimez ce type de jeux », mais c’est en fait le cas de quasiment tous les jeux du monde… Difficile d’aimer God of War si on n’aime pas les gros AAA, et compliqué d’apprécier Super Meat Boy si on n’est pas fan de la perseverance et de la précision frustrante… Là où je te rejoins peut-être, c’est que RDR2 semblait être un gros AAA classique, et c’est en fait quelque chose de très différent effectivement. Mais ça nous l’avons dit très clairement dans l’émission, donc nous nous sommes « in the clear ». 😀

Exprimez-vous !

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.