Le RDV Tech #137 – Tout en réflexion

lerendezvoustech_137 - Tout en reflexion

 

Au programme :

  • « JerkTech » : la « disruption » de trop ?
  • La loi Amazon et la Loi en général
  • Le reste du monde découvre le droit à l’oubli.

Et le reste…

Pour soutenir l’émission, rendez-vous sur http://patreon.com/RDVTech

Plus d’infos sur l’épisode :

Vous pouvez télécharger le fichier MP3, et vous abonner par iTunes ou en RSS.

Commentaires

  1. Concernant le point sur la chronologie des médias, dans le cas du film que tu as kickstarté, il devrait être accessible en VOD (à l’acte) au bout de 4 mois après la sortie en salle en France. La durée des 36 mois n’est valable que pour la SVOD (à la Netflix, en gros)…

    • Ah ! Bon ben peut-être, mais en tous cas il n’était pas disponible en amont de la diffusion en salle… 🙁
      Pour info, c’est celui-ci : https://www.kickstarter.com/projects/1869987317/wish-i-was-here-1?ref=nav_search

      • D’ailleurs, petit HS (mais je vous emboîte le pas) : J’ai moi aussi backé le KS de Zach Braff, avec un montant un peu plus élevé parce que je voulais avoir accès à l’avant-première Parisienne.
        Nous n’avons eu la date que très récemment, nous n’avons toujours pas l’heure, ni l’emplacement exact, nous sommes laissés dans le flou à deux semaines de l’échéance. Je ne viens pas de Paris, je dois prévoir de poser des jours de congés (parce qu’ils ont assez peu de considération pour nous et ont donc prévu ça un lundi!), prendre le train, éventuellement un hôtel… Et plus la data approche, plus ce sera cher / difficile.
        A tel point que je ne suis même pas encore certain d’y aller.

        Et je ne parle même pas des « récompenses » physiques. Les Tee Shirts sont censé avoir été envoyés il y a des semaines, pas de tracking et aucune réponse aux messages que je leur laisse, à aucun sujet…

        Bref, j’ai la sensation d’être traité comme une m**de alors que j’ai donné un montant non négligeable pour son film.
        Non, vraiment, je suis tout colère.

      • Ah oui effectivement… Moi j’ai reçu mon Tshirt, et je suis sur Paris en plus donc ça ne me gène pas tellement, mais si on vient de province je comprends que ça soit énervant… Désolé, mais espérons que tu puisses venir et que le film soit vraiment bien, pour compenser (un peu). :/

      • Juste une petite question : tu avais backé pour l’avant-première ?
        Moi oui, sauf que contrairement à toi je n’ai pas du tout été tenu informé du online screening, du coup je pensais que je n’y avais pas droit. Dans tous les cas, apparemment, personne en France n’y a droit, mais bon, s’ils commencent à m’oublier dans leur com’ j’suis pas sorti :p
        Cool pour toi que tu aies reçu ton Tshirt ! Je leur laisse un peu plus le bénéfice du doute sur leur erreur du coup, je ne suis peut-être qu’un cas isolé (même si ça fait moyen plaisir). Je vais tenter de les joindre.
        Merci 🙂

    • Alors que Veronica Mars est sortie en même temps au cinéma aux US et en VOD dans le monde entier ( et même le DVD/BR dispo en même temps). Certes ils avaient le soutien de la Warner. ça peut aider à mettre en place tout ça.
      Alors peut être que ce n’était que des premières et qu’en fait, le film était considéré comme un direct to DVD.

  2. Plop ! Je réagis à chaud sur les 1ers sujets alors que je n’ai pas fini l’écoute du podcast 🙂
    Par rapport à la « Jerkisation » de la tech, c’est justement qu’elle se démocratise. Ces méthodes étaient déjà largement utilisées par quelques personnes peu scrupuleuses, pas étonnant que ça finisse par arriver dans notre milieu sachant que :
    – si c’est pratique, les gens *vont* l’utiliser
    – y’a des miettes à ramasser pour les « créateurs »
    Et cela quelque soit ta/notre vision de ce à quoi devrait servir la tech.
    Quand on voit que des projets sérieux et potentiellement utiles rament pour obtenir des fonds participatifs et que le gars avec sa salade obtient 50k$ de la part de gens qui trouvent ça suffisamment marrant, c’est assez représentatif de la société dans laquelle on vit. Et quand un « jerk » réussit, combien pour se dire qu’après tout autant être « jerk » si ça marche autant ?

    Et pour rebondir sur le 2ème sujet des lois en général et de celle contre Amazon en particulier. Je suis d’accord, l’état intervient trop et trop souvent en ce moment sur des détails là ou on l’attend toujours sur des choses de fond. Mais on sait très bien que les lobbies et qu’une certaine caste de personnes font et sont les gouvernements modernes, et qu’il serait bien « bisounoursesque » de penser que c’est le peuple qui fait les lois pour lui. Les lois sont faites par et pour les lobbies, alors aucune surprise de constater que ceux pour qui les lois ne sont *pas* faites essayent de les contourner allègrement. « Fair enough. »

    Donc entre un état qui gère ses petites affaires pour ses potes et des « jerks » qui utilisent les moyens modernes et popularise pour se faire de la thune avant que d’autres « jerks » ne se pointent, c’est pas les débats qui vont se tarir, mais au final pour quelques gagnants qui tireront leur épingle du jeu, combien de perdants ?

    Voila pour ma réflexion personnelle. 🙂

    • Salut Bob, et merci pour ton message. En fait je pense que ta vision est un peu trop fataliste pour moi ; je ne suis pas convaincu que ces « jerks » vont arriver où que ce soit, ou du moins sous cette forme… Je suis convaincu que, même si nous pourrons voir plus de ce type de choses par ci par là, au final elles restent des anomalies… J’imagine que l’avenir nous le dira.
      Quand aux lois, je partage aussi cette analyse, mais je pense qu’il y a un lobby important qui peut changer les choses : celui des votants ! Si certains problèmes nous tiennent à coeur, nous pouvons non seulement voter, mais aussi envoyer des lettres et des coups de fils à nos députés, et je suis convaincu que ça peut aider ! Donc à ta conclusion « combien de perdants » je répondrais « sans doute trop, mais moins que de gagnants » ! 🙂

  3. Bonjour Patrick.

    Avant toute chose, moi qui suis sensible au son, je peux t’affirmer que le nouveau micro fait son effet, congratz!

    Sur cet épisode, j’ai surtout retenu le sujet de la loi Amazon et ta mise en perspective assez convaincante sur l’interventionnisme de l’Etat sur les problématiques du Web, de la Tech etc. (merci au passage de nous avoir épargné l’argument traditionnel du « Generation Gap » qui ne fait jamais avancer le Schmilblik).

    Ton argumentaire m’a fait pensé à ce qui avait été dit sur l’intervention de Montebourg au dernier « Le Web », notamment sur le fait que, dans le monde de la Tech, on est assez nombrilistes, négligeant le fait qu’on bouscule des industries qui ont pignons sur rues depuis des décennies et qui font vivre des milliers de personnes (l’exemple de l’impact du e-commerce sur le retail est frappant).

    A chaque fois que l’Etat intervient dans un dossier qui touche à la Tech, j’ai l’impression que c’est fait de manière désordonnée, pour éteindre le feu, pour faire illusion de gérer et de comprendre le dossier. Il n’y a qu’à faire l’épilogue d’Hadopi pour voir les limites de l’intervention de l’Etat, surtout quand on voit ce qu’est devenu le marché de la musique aujourd’hui.

    Est-ce qu’au lieu de chercher à légiférer « à l’ancienne » (avec des lois décrivant précisément les champs d’application, les exceptions etc.), on ne pourrait pas réfléchir au niveau mondial aux 10/15 grands principes légaux d’Internet (types lois d’Asimov, pour schématiser), et puis laisser le Web se construire dans ce cadre défini?

    My two cents, comme on dit.
    A bientôt !

    • Effectivement, le discours de Montebourg m’avait paru très sensé et touchant à des choses qu’on oublie un peu trop souvent quand on ne parle que de tech, et je me souviens qu’on en avait parlé dans ces termes au moment de LeWeb justement.
      Quand aux principes du Net, je ne suis pas sûr que ça fonctionne comme ça… Pour moi il est plus important d’inscrire les grands principes au registre des droits de l’Homme (droit d’accès au net… qui d’ailleurs peut être compris comme étant déjà inclus dans le « droit d’accès à l’information de la libre expression », donc je ne suis même pas sûr qu’il soit nécessaire d’inscrire ceci spécifiquement). Bref, c’est un sujet complexe, et je ne suis toujours pas 100% convaincu qu’une loi pour la neutralité du net par exemple ne soit pas nécessaire, mais ce type de réflexion est vraiment passionnant ! 🙂

  4. Le son est très « clair » en effet 😉

    Pour l’application « d’aide au parking », ça me fait penser aux gens qui dans les parkings de plage vous indiquent des places libres en échange d’une pièce: ça rend service aux deux parties 😉

    En revanche je suis du même avis que vous pour le restaurant: ça me fait penser au cybersquatting: ces sociétés qui achètent des noms de domaines en vue de les revendre à prix d’or 🙁
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Cybersquattage

    Souvent pas d’accord avec vous sur une partie des produits Microsoft (Windows et Office), mais on échange entre adulte, arguments à l’appui 😉
    Ravi que ma modeste contribution via patreon ait permis une amélioration du son 🙂
    En parlant de patreon, pensez à mettre une partie de coté, au cas ou les impots intègrent ce mode de revenu dans leurs calculs 😉

    Pour le tracker d’enfant, j’ai déjà vu en vacances des allemands qui avait une « laisse » attachée à un harnais sur un de leurs enfants, je préfèrais ce système de tracker electronique 🙂
    Pour info c’est disponible ici: http://www.amazon.fr/Diono-40175-Harnais-S%C3%A9curit%C3%A9-Dragonne/dp/B005PK1EE6/ref=sr_1_2?s=baby&ie=UTF8&qid=1405421789&sr=1-2
    Il peut arriver assez vite, surtout dans les magasins/marchés qu’un des enfants soit attiré par un rayon, un autre enfant et s’éloigne du champ de vision des parents.
    Et là, je ne parle même pas d’enlèvements, donc oui, je trouve que c’est une bonne idée assez discrète pour éviter les incidents ou les appels de la caisse centrale « le petit xxx est attendu par ses parents à l’accueil »

    Sinon merci pour le message « promotionnel », je n’aime vraiment pas ma voix et on entend que je ne suis pas à l’aise, heureusement mes diverses publications concernant le framework (sur developpez.com/openclassrooms/PROGRAMMEZ!) sont plus assurées 😉

  5. Le micro est très bien mais ça ne sera que plus problématique pour écouter le podcast lorsque tu auras des co-animateurs moins « bien équipés ». Sauf bien entendu si c’est Korben où nous avons le droit à des secondes très cristallines 😀

    Oui je confirme tu es très à droite en France mais oui assez centriste tout de même dans tes propos.

    Dans ce pays c’est à l’Etat de signaler qu’en été il est bon de boire de l’eau en quantité suffisante. Nous avons des députés qui brassent du vent. La livraison Amazon passe de 0 € à 0.01 €. Magnifique. Ils ont bien fait de se mobiliser … Je pense toujours à leur travail extraordinaire lorsqu’ils se sont mobilisés pour obliger à choisir un département sur les plaques minéralogiques alors que celui-ci était … optionnel. C’est grandissime.

    Je suis assez non pas pour le laisser faire mais essayer de comprendre qui est au final touché par une loi. Je prends l’exemple de l’immobilier. Des lois ont été mises en place. La construction chute de 400 000 à 300 000 nouveaux logements par an. Certains diront c’est génial les promoteurs se feront moins de frics. Au final comme il n’y a pas assez de logements en France ça fait monter les prix, ça oblige les gens à accepter des loyers toujours plus haut, ça favorise les loueurs hyper borderline pour ne pas dire hors la loi et ça met des gens dans la rue. En attendant l’argent des 100 000 logements non créé est surement placé ailleurs et l’investisseur n’est pas forcement beaucoup plus « malheureux ». Les victimes ne sont pas forcément celles qu’on pensait. A choisir il serait peut-être même plus intéressant de faciliter la construction en se laissant gaver certains, ils paieront les impôts de toute façon sur les gains, pour qu’à moyen-long terme on se retrouve avec assez de logements pour loger tout le monde et qu’on arrive à faire baisser les loyers. Mais allez expliquer ça aux gens qui sont très court terme en général et voudraient que l’Etat règle tout rapidement d’un coup de baguette magique 🙂

    • Et oui… Bon il ne faut pas tomber dans l’excès inverse non plus, il y a aussi des choses importantes et nécessaires, surtout dans le domaine de la loi, mais disons que d’une manière générale j’ai l’impression que le fait de légiférer est notre premier réflexe ; il serait bon qu’il soit le deuxième (ou le troisième), quand on a essayé (ou même réfléchi à) autre chose… :/

  6. Ha la la la la.
    La France un pays socialiste.

    La France a la réputation d’un pays de gauche parce qu’il y a eu un vrai mouvement après la guerre, quand les résistants, en grand nombres communistes, ont réclamés des droits. Mais dès lors toutes ces mesures ont été attaquées et la droite a voulu les faire passer pour dépassées.

    Quand à la gauche… le parti socialiste…
    Mitterrand est un ancien cagoulard, un pétainiste ( révolutionnaire seulement quand le vent à tourné ), inventeur de la politique par publicité, celui qui a achevé le communismes en les utilisant et une des idoles de sarkosy…
    Mais il n’a jamais été socialiste, pas plus que ceux qui ont eu un tant sois peu de pouvoir depuis, comme Jospin ( qui a plus privatisé que toutes les droites réunies ) ou Hollande ( …est-ce que j’ai besoin de le dire ).

    Au final les socialistes n’ont fait que trahir les gens de gauche, faire blocage à une vraie gauche ( quelle qu’elle soit ) et participer surement plus encore que la droite à la politique européenne de désengagement des états.
    Donc si c’est vraiment le pays le plus à gauche de l’Europe… on est dans la merde et c’est pas une crise qu’on vie mais une évolution.

    Donc oui, je crois que l’état doit prendre beaucoup de choses en main, et avoir un niveau de compétence inégalé dans le domaine de l’informatique. Je dis bien inégalé. L’informatique c’est un nouveau monde, et ça va affecter la planète autant que le colonialisme, le pétrole et le nucléaire.
    Sauf que celui là peut se dérouler sans marcher sur des cadavres.

    Et oui un état doit bloquer des saloperies comme l’application ou tu vents ta place de parking libérée, mais il doit aussi proposer une alternative car les voitures qui tournent pour se garer polluent plus que tout le reste, et que les gens sont stressés par les embouteillages.
    Et surtout ils ne doivent pas attendre que ça devienne une affaire médiatique et n’agir qu’en fonction de ce que l’opinion populaire en dit.
    Ils doivent être eux même au courant et agir en fonction de ce qui est le mieux pour les gens sur le long terme.

    Je ne comprends pas qu’on ait pas tous déjà un identifiant national, connecté à des services en lignes plus performants.
    Je ne vois pas pourquoi il n’y a pas un site en ligne ou je peux déclarer un changement d’adresse et que tous mes changements ( courriers, EDF, web ) me suivent ou me propose des offres à souscrire en 1 clic.
    Je ne comprends pas pourquoi Il n’y a pas un site où il soit obligé pour les commerces d’indiquer les heures d’ouverture et de fermeture.
    Tant de choses qu’ils pourraient légitimement, contrairement aux entreprises, forcer les différents acteurs à faire pour aller vers un mieux commun.

    Honnêtement il ne se passe pas une journée sans que je me dise, moi un homme de gauche, que j’aimerais que Google, une des plus grosses compagnie de la planète, prenne tout simplement le pouvoir et gère chaque aspect de ma vie, que je n’ais plus qu’à m’intéresser à ma famille, à mes hobbys et à ma santé. Parce que Google me donne plus d’espoir en l’avenir, avec ses voitures qui roulent toute seules, avec ses Google now sur des montres qui me laisseront plus jamais rien oublier, avec ses Chrome OS parfait pour mes proches et avec ses Hangout et Youtubes qui connectent les gens que n’importe quelle promesse politique dans le vent.
    Je vous rassure, je serais inquiet si ils venaient véritablement au pouvoir. Mais au moins j’aurais une flamme d’espoir au milieu de cette inquiétude.

    Donc enfin, et par pitié, ne mettons pas ça sur le compte de la gauche. La France n’est pas plus à gauche. La France est incompétente. Point final.

    • Hehehe, disons que sans partir dans le (vaste) débat sur le fait que la gauche française soit ou non trop ou pas assez de gauche (il y aurait des choses à dire), je dirais simplement que l’incompétence n’a rien à voir avec la tendance politique, et qu’on peut tout à fait être incompétent à droite aussi ! 🙂
      Je pense aussi que tu parles beaucoup de la manière dont ça « devrait » fonctionner, mais que la réalité est hélas différente, ce que beaucoup de gens se refusent à voir. En même temps, le système automatisé dont tu parles est à peu de chose près déjà en place en Finlande, donc c’est effectivement possible ! Mais ce pays est aussi emprunt d’une très forte culture protestante, où le sérieux et l’efficacité sont (littéralement) une religion… Je dis souvent qu’on a les politiques qu’on mérite (autre vaste débat), et ceci explique peut-être cela.

      Bref tu as raison, donnons tout le contrôle à Google, on sera monétisé à mort, mais au moins les choses fonctionneront ! 🙂

  7. salut, alors moi bon je suis un tous nouveau j’ai pas encore fait de don ni rien mais sa viendra peu être un jour , j’écoute l’émission parce quel est bien expliquer , parce qu’il y a effectivement des petit moment de réflexion sympa et que cela nous fait a tous  » frémir un peu  » voir peur de l’avenir …. n’aillai pas peur met malheureux , la boucle est en marche il y a déjà de sa quelque année déjà et plus rien ne pourra l’arrêter. politique , lobi ??? que demande le peuple ??? difficile d’y répondre seul l’avenir nous le dira . c’est un peu je pense comme une loi , on la sort parce que l’on sent que sa va mal tourné et puis après on réctifi selon les erreur commise , c’est la vie … il n’y a pa de chemin sans obstacle. au final je pense également que tous sa est une question d’argent .  » et de bon plaisir en général  » combien ?? pourquoi ??? comment ??? et de quel manière … c’est un peu comme google qui soi disant aurait voulu faire ceci ou cela pour une ou plusieurs raison … je ne pense pas , c’est la vie , sa c’est fait comme sa et le résultat n’est pas si mal non plus , de toute manière nous somme bien obliger de nous en contenter pour le moment . je vois pour ma part l’internet comme une personne a part , qui … avec le temps deviendra peu être celle ou celui qui nous dirigera vers la meilleur des solution … ( encore une fois , image de notre bon plaisir a tous  » là , ou je pense que sa pose problème c’est sur le fait qu’il arrive un moment ou plus personne na plus le contrôle sur quoi que se soit… internet , très compliquer … qui gère , qui s’en n’occuper , qui le coupe en cas de malheur ??? personne … du moins je pense . des pansement son mis par ci par la … jusqu’au moment ou tous sa va nous dépasser et réfléchira a notre place … c’est un peu la guerre au nouvelle technologie , il n’y a évidement aucun gagnant , et aucun perdant… se n’est pas un concours … c’est la vie ! c’est comme sa et sa le restera surement encore longtemps . l’histoire nous montre bien a quel point nous somme capable d’attendre le dernier moment voir l’après guerre pour réagir … –> il en sera de même pour l’internet et tous se qui s’en suit. google devrai pour ma part faire profile bas et continuer sur le terrain de l’internet comme il le ressent… les chose viendrons a lui tout seul … journaux , émission , retransmission etc …. il n’est plus si compliquer aujourd’hui pour google de démontrer sa suprématie de l’internet. j’ai même la conviction qui il aura bientôt des vote , un peu comme a l’assembler pour que google est son mots a dire avec tous les autre chef d’état et de gouvernement. lié technologie au monde réel d’aujourd’hui. se serait peu être la meilleur des solution , en tous les cas je pense que l’on n’y viendra très prochainement. accepter enfin le fait que certaine  » entreprise  » ne sont plus  » entreprise  » mais gérante de tous se qui s’en suit… travail , famille , image de soi etc .. intégré ce fait a ceux qui aujourd’hui prenne pour nous certaine décision. ( sinon aussi j aime bien l’émission par ce que l’on voyage un peu vers les autre horizon , état -unis etc … c’est très enrichissent et ne retrouve pas se genre de chose ailleurs) . très très bien , très belle émission , très belle intro. ) merci.

  8. Cher Patrick ! Je n’ai rien à dire d’intelligent sur cette émission qui m’intéresse toujours autant, cependant j’ai hurlé intérieurement en t’entendant dire « Au jour d’aujourd’hui », expression absurde à bannir de la galaxie, selon moi 😉
    A part ça félicitations pour ton nouveau micro, j’imagine que ça représente pour toi un mini-oscar.
    Je suis audiophile et plus ou moins calé en mixage. Je ne sais pas jusqu’où va ta pratique du son mais la qualité de ce qu’on peut entendre est déjà très acceptable, appréciable. Bien sûr, tu peux triturer l’EQ, couper d’avantage les bruits ambiants mais tu risques aussi de rendre le son de ton émission artificiel et froid. Le plus important c’est de ne pas entendre de « Pop » « Peu… » quand tu parles, en gardant une distance raisonnable avec le micro (si t’as un filtre anti-pop ça aide), et en compressant raisonnablement ton son.
    Cheers !

    • Haha, c’est noté pour « au jour d’aujourd’hui », même si je t’avoue que je ne suis pas sûr de comprendre pourquoi tout le monde déteste tant cette expression… Elle est étrange, mais veut bien dire ce qu’elle veut dire, non ?
      Et pour le triturage du son je travaille dessus, en essayant de ne pas perdre trop de texture effectivement. La première priorité est le « pop » comme tu l’as dit. Les choses devraient être un peu différentes dans le prochain AppLoad (mis en ligne demain jeudi) ; si tu as l’occasion écoute et dis moi ce que tu en penses !

  9. @Nicolas B.
    C’est peut être parce que le monde adulte ou l’élite de la langue française n’a cessé de corriger « nos » fautes de langage telles que « monter en haut ». Par exemple, il y a moins de 6 mois un prof de français saoul a vivement interrompu ma conversation en pleine rue parce que j’avais prononcé « A la base » et non « A l’origine ». Bien que je m’en souvienne mal son explication était inspirée, juste et quasi-philosophique. Depuis j’essaye de réfléchir à deux fois avant d’employer une expression séduisante, que ce soit de l’argot de djeuns ou de la jolie poésie comme « Au jour d’aujourd’hui » 🙂

    • Ha, qui a tord, qui a raison… c’est le lendemain du jour d’aujourd’hui qui nous le dira. 😀

      • C’est en général un peu ma philosophie aussi, tant que le français n’est pas une langue morte, pourquoi chercher à l’anesthésier ?
        Mais je comprends aussi l’attachement au sens des mots et à la bonne grammaire… Comme souvent, pour trouver le juste milieu, il faut probablement deux camps qui tentent de tirer la corde de leur côté.

  10. Salut camarade!

    Avant propos, quelques remarques. Bravo pour tes emissions; il y a toujours beaucoup de matière et de rythme. C’est dire, le matin quand je synchronise mes podcasts, j’attend un peu le nouvel épisode comme j’attendais il y a quelques années le facteur qui me déposait dans ma boite au lettres mon « Pif Gadget » 😉
    Concernant le micro, rien a dire. J’ai pu faire la différence coup sur coup sur l’Harman Kardon dans ma voiture en écoutant le dernier positron à la suite du RDV Tech. C’était flagrant.
    Rentrons dans le vif du sujet. Je suis expatrié maintenant depuis 10 ans en Belgique et je partage tout a fait ton avis sur l’importance de prendre du recul en analysant comment tourne le monde en dehors des frontières Françaises.
    Tout comme en France, nous vivons dans une société dont l’économie est planifiée (l’organisme qui prépare le budget s’appelle le bureau du plan… tout un programme). L’Etat n’aime pas les mauvaise surprises mettant à mal le Budget établi et souvent il en résulte une tentation de légiférer pour compenser. C’est le problème bien connu de « l’instabilité fiscale » qui a tendance à freiner les investisseurs. Même si le problème de fond est identique dans nos pays respectifs, il y a en général, disons plus d’émotivité dans les réactions des politiques Français. Ainsi à un problème, une loi.
    Pour le cas Amazon, je pense intimement que c’est une erreur de légiférer pour résoudre un problème de concurrence.
    Les règles du jeu sont déjà les mêmes pour tout le monde et d’autres acteurs du marché ont aujourd’hui les moyens d’investir dans les innovations qui leurs permettraient de gagner des parts de marché. J’y inclus les fameux petits libraires qui ont l’avantage concurrentiel de la proximité, du contact humain, du conseil personnalisé. Lorsque j’habitait sur Bruxelles, mon deuxième chez moi était le magasin de BD au bout de la rue.
    De même, pour les applications d’abrutis, je ferait plutôt confiance aux entrepreneurs et développeurs pour proposer des applications alternatives suivant un autres business model plus respectueux. Par exemple pour les places de parking, si le besoin existe et qu’il y a donc de nombreux utilisateurs du service, alors il y a de la place pour un concurrent qui irait chercher ses revenus de la publicité ou pourquoi pas des villes elle mêmes puisque ce sont potentiellement des applications qui répondent à des problèmes de mobilités de la population. Améliorer la mobilité est un moyen de dynamiser une économie locale.
    Enfin, pour réagir à un commentaire précédent, en Belgique il y a des systèmes informatiques gouvernementaux centralisés. Les Belges ou les Etrangers avons auprès de l’administration un dossier électronique que nous pouvons consulter au moyen de notre carte à puce d’identité ou de résident. Cela va plus loin. Il y a un registre en temps réel du personnel de toutes les entreprises Belges et toutes les factures émises par toutes les sociétés sont centralisés. Ainsi, l’état est particulièrement efficace pour lutter contre beaucoup de fraudes, notamment fiscales (carrousel TVA…). Si on veut trouver des sous en France, c’est à mon avis par ceci qu’il faut commencer car les montants engagés sont très importants.

    • Ouah, alors là c’est le choc… J’ai été totalement émerveillé par la comparaison à Pif Gadget, sans doute le meilleur compliment qu’on m’ait fait de toute ma vie !!! 🙂
      Bon, et pour le reste je suis bien d’accord avec toi aussi. Il est intéressant de voir le nombre de personnes qui portent des jugements négatifs sur ces analyses sans avoir l’expérience de la manière de voir les choses que peuvent avoir d’autres pays ou d’autres cultures… M’enfin, c’est pour ça qu’on est là et c’est le très bon côté du Net (quand il est bien utilisé) : confronter les avis et les idées, toujours dans la bonne entente ! -> RDV Tech et sa communauté où on s’écouter parler les uns les autres. 🙂

  11. Bonsoir Patrick.

    Merci beaucoup pour ce nouvel épisode très intéressant et qui donne matière à réflexion et à discussion (j’y reviendrai).

    Comme d’autres, je peux te confirmer que ton nouveau casque fait de suite sentir sa différence ! j’avais l’impression de t’entendre me parler à l’oreille ! 😉

    Alors, pour en revenir au fond du podcast, il me faut d’abord préciser une chose. Je suis un fonctionnaire. Qui plus est, je suis inspecteur des Finances Publiques et , donc, chargé de récupérer de l’argent pour renflouer un peu les caisses de l’État, ce qui n’est pas une mince affaire. Ceci étant, l’on pourrait penser que je vais défendre becs et ongles l’État sans savoir faire la part des choses (j’ai malheureusement constaté que pour beaucoup, être fonctionnaire équivaut à être feignant et décérébré). Il n’en est rien.

    Pour résumer, je vais user d’une citation assez célèbre (dont je ne connais guère l’auteur): en France, on a tendance à vouloir privatiser les profits et mutualiser les pertes. Ceci est vrai dans quelque domaine que l’on se place. Exemple: les taxis étaient plutôt satisfaits de leur rente provenant de la vente des licences, marché qu’ils ont créé eux-même et maintenu de manière totalement artificielle et au mépris des règles initiales; mais il a suffi qu’ils se sentent menacés pour que d’un coup ils se tournent vers l’État pour qu’il protège leur monopole. Il en a été de même avec les maisons de disques, les producteurs de films, etc…

    Et, il est dommage de constater qu’en France, on aime légiférer autant à tour de bras pour tout et n’importe quoi. Cela n’a d’ailleurs rien à voir avec le bord politique dont peut provenir la majorité gouvernante. A chaque fait divers (ou presque) équivaut une loi, ce qui complexifie d’autant plus l’application de la loi et rend la vision à long terme totalement floue. On reproche à l’État de trop s’ingérer dans nos vies mais nous sommes également les premiers à le critiquer lorsque, par exemple, l’un de nos dirigeants (de gauche qui plus est) ose avouer que l’État ne peut pas tout.

    La question des nouvelles technologies est encore plus particulière car la majorité de ceux qui nous gouvernent (et leurs conseillers) ne savent pas du tout de quoi ils parlent. Internet et tout ce qui y est lié n’est qu’une grosse nébuleuse à leurs yeux. Nébuleuse à laquelle ils ne comprennent pas grand chose et, dans le même temps, les seuls dont ils entendent le discours sont ceux là même qui voudraient les voir protéger leur pré-carré.

    Je ne prétends pas avoir de solution à proposer mais il est clair qu’à l’heure actuelle nos fameuses « élites » politiques sont totalement dépassées par les nouvelles technologies et toutes leurs implications mais ça, ils ne l’avoueront jamais.

    This is so french…and sad.

    • Salut Bibou ! 😉

      > en France, on a tendance à vouloir privatiser les profits et mutualiser les pertes
      Pas faux effectivement, et citation très intéressante…

      > On aime légiférer autant à tour de bras pour tout et n’importe quoi. Cela n’a d’ailleurs rien à voir avec le bord politique dont peut provenir la majorité gouvernante.
      Tu n’as pas tort ; en y réfléchissant, je n’ai pas vraiment l’impression que la droite française soit moins légiférante (!!) que la gauche… Ca vient peut-être d’une tradition nationale, mais ça ne change rien à ce fait… Merci pour cette réflexion, je n’y avais même pas vraiment pensé !

  12. Salut Patrick
    Très bien ce nouveau micro, (et en plus je suis le troisième patreote que tu remercie avec cette nouvelle voix suave et délicate) mais je pense que tu as un peu poussé sur les graves et du coup les « P » sont un peu trop sonores. Et un peut coup de -10db pour éviter les bruits de fond et le léger écho de ton nouvel appart qui résonne.
    Sinon en ce qui concerne ta réflexion sur les montres, j’ai reçu une infos il y a quelque jours de withings qui va sortir une montre connectée qui est d’abord une montre, et qui est pour l’instant la seule montre qui pourrait me tenter (mais ce n’est pas une smartwatch).
    Bonne continuation !

    • Hello Papa ! 🙂
      Withings sans doute racheté par Samsung… Cocorico ? 🙂
      Et oui j’ai déjà commencer à triturer atténuation, mais il y a aussi (surtout) un problème de filtre pop. Ca va s’améliorer au fil des épisodes, j’en suis sûr.

  13. Pour information je me suis désabonné du rdv tech. A mon sens ce n’était pas le meilleur podcast tech que j’écoutais. J’avais trop d’informations en multi doublon. Il fallait faire le tri.

    J’y reviendrais peut être si je vois que ça me manque.

    En attendant comme l’été est là et qu’il y a moins de flux ça sera des podcasts musicaux pour remplacer.

    • Salut CorranHorn !
      Désolé de te voir partir, mais pour information je suis curieux de savoir ce que tu veux dire par « trop d’informations en mutli doublon » ; est-ce que tu parles des infos d’un épisode sur l’autre ? Ou d’infos doublées sur le même épisode ? Ou alors simplement par rapport aux autres podcasts que tu écoutes ?
      Et une seconde question : tu pourrais me dire quels sont les autres podcasts tech français que tu écoutes justement ? A mois que ça ne soient des émissions anglophones ?
      Merci d’avoir pris le temps de venir faire un retour en tous cas !

      • Oh non le rdv tech est très bien fait je ne lui reproche rien et surtout pas de répétition. Si jamais tu dois revenir sur un sujet tu fais ça juste pour repréciser quelque chose avec un très grand professionnalisme.

        Non c’est effectivement des doublons par rapport à NIP Tech par exemple si ça peut te rassurer. Je ne quitte pas le rdv tech pour « l’apéro du capitaine » ou « de quoi je me mail » :p

  14. Un podcast tout bonnement génial, tes « solos » sont vraiment bons. Merci Patrick !

  15. Hi
    Je vais craquer arrête de parler politique, please… Ou fais un autre podcast sur ce sujet que je n’ecouterais pas. Tes opinions me rendent fou. Très bon travail pour les sujets tech mais paaaaaas de politique, je sais tu as envie de donner ton avis comme ts le monde, mais ça me donne l’impression d’avoir zappé sur RMC par erreur ou d’avoir atterrit dans un PMU. Ou prévois un jingle qui nous prévient avant  » attention Patrick va donner son avis politique « .
    J’écoute ton émission depuis 3 ans donc je suis et reste pour l’instant un auditeur fidèle qui voudrait le rester c’est pour cela que j’écris ce message… comme un cri du cœur

    • Salut Mehdi,
      Je comprends que ça te démange, mais le problème est que l’actu tech elle-même est très liée à la politique. La tech influence (beaucoup) la société, et il est donc normal que les gouvernements s’en mêlent, et donc on plonge forcément dans cet univers… Quand Apple ou Google prend telle ou telle décision, on commente et on donne son avis, il me semble normal de faire la même chose quand l’affaire Amazon ou Netflix devient une affaire d’état.
      A coté de ça, je peux comprendre que le fait d’exposer aussi clairement ses opinions ne plaise pas à tout le monde, justement parce que les gens ont dans la tête que ça veut forcément dire qu’on s’engueule, qu’on s’oppose, et qu’on ne peut pas se parler… C’est donc aussi quelque chose que je fais sciemment, spécifiquement pour contrer cette idée. J’ai souvent invité des animateurs de Poligeek, qui sont très clairement très à gauche, par exemple, et montré qu’on pouvait parler tranquillement sans être d’accord et en restant tout à fait potes après… Donc il y a un peu de militantisme là dedans aussi. 🙂

      J’espère que ça t’aidera à comprendre la démarche, et ne t’inquiète pas, je n’y vais pas aussi à fond que dans cet épisode à chaque fois… 🙂

  16. Bonjour Patrick (et les gens) !

    Je ne sais pas si le sujet a été abordé dans les précédents commentaires, je n’ai malheureusement pas le temps de tous les lire.

    Je voulais juste pointer du doigt le fait que ça ne te dérange pas que Facebook utilise l’Edge Rank (son algo maison) pour choisir quel contenu l’utilisateur peut voir (avec les réglages par défaut).

    Si je ne me trompe pas, il semblerait que tu sois un défenseur de la net neutrality qui veut que tous les contenus soient accessible sans distinction aucune, ce n’est pas du tout ce que veut Facebook puisqu’il filtre les contenus des timeline de ces utilisateurs (à quand la suppression de l’option « viewed by most recent » ? qui, soit dit-en-passant, doit être réactivée à chaque log-in).

    Les tuyaux d’internet pour moi sont similaires au tuyau de Facebook dans le sens où Facebook devrait rester neutre dans l’affichage du contenu de ses utilisateurs (hormis pour la pub qu’il rajoute).

    Voilà, je trouvais ta position paradoxale par rapport à tes précédentes prises de position !

    • Ha! Ah non, il ne faut pas tout confondre tout de même… La neutralité du Net, c’est un truc bien précis, qui parle de FAI / CDN et de fournisseurs de services. Si on commence à dire que « les fournisseurs de service ne doivent pas toucher à leur contenu, c’est la porte ouverte à toutes les fenêtres ! 🙂
      Non sérieusement, au delà du fait que ça donnerai lieu à des scénarios totalement ridicules et ubuesques (sur ton blog, tu n’as pas le droit de supprimer des commentaires !), ça n’a tout simplement absolument rien à voir ; c’est même plus des pommes et des oranges, c’est « des pommes » et « la population du Togo »… Aucun rapport.
      Bien sûr ça ne veut pas dire que tu ne peux pas vouloir ou penser que Facebook devrait présenter toutes les mises à jour, mais ce n’est juste pas la neutralité du Net…

  17. Du droit à l’oubli.

    Pour commencer, je n’ai pas suivi toute l’histoire et je ne sais pas de quoi se plaint le guardian.
    Mais je suis passé sur le site de la cour de justice européenne et j’ai trouvé les conclusions de l’avocat général (finlandais/finnois soit dit en passant) ainsi que l’arrêt rendu par la cour. Première chose, l’arrêt a été rendu par une chambre de 13 juges ; c’est pas une petite décision prise à la va-vite dans une cave sombre à l’insu de tous. Deuxièmement, je n’ai pas l’impression que l’arrêt définisse les conditions techniques d’application, seulement ce qui doit être fait. Donc si google veut veut exagérer la désindexation (si j’ai bien compris ce qu’il fait), c’est son problème. Il pourrait même être considéré de mauvaise foi.
    Chose intéressante, le droit à l’oubli d’une personne publique passe après le droit de savoir du public. Autrement dit, Cahuzac et Sarkozy ne peuvent pas demander/obtenir la désindexation de données concernant les affaires les impliquant.

    Voici le lien
    http://curia.europa.eu/juris/document/document.jsf?text=&docid=152065&pageIndex=0&doclang=FR&mode=lst&dir=&occ=first&part=1&cid=93077

Exprimez vous!

*