Le rendez-vous Tech 154 – 2015, l’année des smartwatches

lerendezvoustech_154

Au programme :

  • L’événement Apple (nouveau MacBook et Apple Watch)
  • Les smartwatches enfin convaincantes ?
  • Le Mobile World Congress (Samsung Galaxy S6 / Edge, HTC M9, HTC Vive)

Et plus encore.

Pour soutenir l’émission, rendez-vous sur http://patreon.com/RDVTech

Plus d’infos sur l’épisode :

Liens des animateurs :

Vous pouvez télécharger le fichier MP3, et vous abonner par iTunes ou en RSS.

Commentaires

  1. L Apple Watch c’est nul il y a même pas de mini grappin !

    Signé: James Bond

    Le problème des smartwatch je pense que c’est principalement que le besoin est difficilement identifiable, surtout que le Smartphone a un petit peu tuer la montre traditionnel (vu qu on regarde l’heure sur son portable actuellement) et que la smartwatch a besoin d’un Smartphone pour marcher, du coup on a un objet obselette qu’on essaye de recréer en lui faisant faire ce que fais un Smartphone … Mais qui ne fonctionne qu’avec un Smartphone a proximité !!!

  2. Sans vouloir tout ramener à Microsoft (:D), l’appareil « aussi fin que le macbook et qui fait 12″  » c’est la surface pro 3 je pense.
    Et c’est à cause d’elle que j’ai un peu de mal avec ce nouveau macbook.
    Le MB fait 13,1 mm d’épaisseur alors que la surface pro 3 avec son clavier, une dalle tactile et compatible stylet (forcément un peu plus épaisse), des ventilateur, un « vrai » core i5 U et un vrai port usb fait 13,97mm.
    Du coup j’ai été un peu décu de la part d’Apple.

    Pour moi le MacBook Air représente l’ultrabook non convertible « parfait » ou en tous cas, le choix par défaut. Il lui manquait juste un meilleur écran (il me semble qu’il a encore un écran TN 900p) et je comptais beaucoup sur ce nouveau MacBook. Au final il ne fait pas parti de la même gamme et dispose d’un core M dont j’ai un peu peur des performances.

    J’attendrais donc les tests et je pense de toute facon qu’il est plus sage d’attendre la version 2 comme souvent avec Apple, je suis sûr qu’ils arriveront d’ici la a rajouter d’autres port usb Type C.

    Du coup maintenant j’ai hate de savoir ce que la Surface pro 4 a dans le ventre et ca me fait plaisir de voir un peu de concurrence sur ce secteur (pendant longtemps je trouve que le MBA était un peu seul et je ne trouvais pas les PC « ultrabook » très convaincant).

    • Il est vrai que la surface 3 reste pour moi aussi plus intéressante que ce MacBook, Apple se tourne de plus en plus vers le tape a l oeil, du coup, en temps que geek, je trouve qu’on y trouve des moins en moins son compte, la surface 3 a cet avantage d’être une très bonne tablette et un très bon portable, alors que ce MacBook …

    • Mais je t’ai pas engueuler Patrick ! 🙂 #appload
      Tu demandais pendant l’émission alors je répond ^^.

  3. Bonjour à tous,

    Oui effectivement c’est « Denis » tout simplement :-)))
    Merci pour les remerciements, ça fait plaisir d’entendre son petit nom dans le RDV Tech. !

    Je pense aussi que 2015 sera l’année des montres et autres objets connectés au poignet avec au bout le succès ou non.
    Selon moi l’Apple Watch pour l’iPhone est l’équivalent de la 3D pour la TV.
    Est-ce que le succès sera au rendez-vous ? le temps répondra à la question et sera sans doute lié au développement des app.
    Cette Apple Watch attise ma curiosité même si je trouve que l’utilisation n’est pas encore parfaitement définie, il faut laisser le temps de l’adopter peut-être.

    🙂

  4. Après une grande réflexion avec moi même, je pense que les smartwatch ne m interesseront que lorsque la montre sera le device principal, je m’explique, actuellement l Apple Watch ne fais que recevoir et redesigner des informations provenant d’un iPhone, je pense que la smartwatch ne sera intéressante que lorsque ça sera elle qui aura la sim, les 32/64/128 go etc … (après tout le petit ipod carré a pas des dimensions deconnantes pour se transformer en montre) Et que l écran secondaire serait l ipad, ipod et autre device du genre par exemple, ça me gêne pas de recharger mon device principal toutes les jours, et la montre serait moins encombrante que le Smartphone, ajoutons a ça le cadran qui se retirerait pour se transformer en oreillette lors des appels comme un bracelet vu au mwc et c’est bon la smartwatch qui me ferait craquer est la

  5. au niveau des Smartwatches, je pense que l’enjeu est le HealthCare. pour donner un exemple concret : un opérateur de systèmes pour analyse du glucose pour les diabétiques va sortir, en même temps que l’Iwatch, un système de sparadraps avec une puce qui sera connectée avec la montre (le sparadrap se met sous la montre et la connexion est radiofréquencée).
    Qu’est-ce que cela change? eh bien tout pour les 400.000 millions de diabétiques dans le monde car ce système offre, pour la première fois une autoanalyse 24h/24, ce dont tous les médecins de diabétiques rêvent.
    En outre, ce système d’autoanalyse est le plus performant d’un point de vue coût/sécurité sociale : le coup d’un Iphone 6 + l’iWatch = +/- 1.200€. cette application devrait, à terme, réduire drastiquement les coûts liés aux complications diabétiques grâce à un traitement plus équilibré. donc, si je veut aller au bout des choses, la sécu devrait l’offrir aux patients!
    NB : les systèmes de glucométrie actuels et pouvant fonctionner avec un iphone (c’est un lecteur à mettre en plug In) coutent une fortune…
    En conclusion, je pense que cette montre n’est pas utile car elle n’est pas un bijou mais elle sera nécessaire car elle deviendra votre plug In santé.

    • madaproject dit:

      c’est interressant ce que tu dis mais quand tu fais l analyse du glucose tu dois te laver les mains avant chaque piqure ? Comment tu fait avec le sparadrap??
      et en plus tu dois changer a chaque a fois la localistion de la piqure

      • bonjour Mada,
        en fait, le principe fonctionne par la séborrhée qui contient de l’urée et donc l’ensemble des éléments permettant de mesurer le glucose. on travaille donc par la transpiration du corps. c’est l’évolution des technologies qui permettent de travailler aujourd’hui de la sorte car on a besoin de quelques micros gouttes et on sait qu’on transpire beaucoup plus sous une montre que sur un bras.
        pour ce qui est de la gestion de la propreté du test,.. ma fois, sauf a se mettre les mains dans le cambouis avant analyse, se nettoyer les mains est inutile. De toute manière , il n’y a pas de contact intra dermique. la seule chose à remplacer, c’est le sparadraps (probablement 24 à 48h max).

    • Bonjour,

      Les glucomètres utilisables avec un iPhone ? Une fortune ?
      Le iBGstar s’enfiche dans le connecteur 30 broches des iPhone 4. Pour les iPhone de génération suivante, il faut un adaptateur vers le port Thunderbolt. Cet appareil n’a pas été mis à jour par son fabricant car il a été échaudé par le changement de format de connecteur. Il est pris en charge par la sécurité sociale au tarif forfaitaire de la Liste des produits et prestations remboursables, soit 68 € et des poussières, je ne me souviens pas des poussières.
      Dire que le coût d’une Applewatch+iPhone 6 a le meilleur rapport coût / sécurité, je ne crois pas. Même si le diabète est un fléau de santé publique, penser qu’à ce niveau de coût les systèmes d’assurance maladie vont suivre, relève de la pensée magique. Rappelons que le coût d’acquisition dépasse allègrement un SMIC mensuel, sans compter les consommables, et qu’un service bien moins couteux sera disponible d’ici 12 à 18 mois avec des dispositifs médicaux (en cours d’agrément) coutant entre 150 et 250 € sans prise en charge par l’assurance maladie.
      Gwodry
      Pharmacien sous une autre identité

      • Bonjour Gwodry,
        En ce qui concerne la pensée magique, je ne sais pas , j’ai jamais essayé. Pour le reste et pour utiliser ces systèmes (et leurs évolutions) depuis plus de 30 ans, je sais de quoi je parle. c’est comme l’iphone, avant qu’il n’existe, on en avait pas besoin. le fait est que la prochaine révolution, ce sera la gestion de la glycémie en temps réel et 24h/24 (tous les major y réfléchissent (appel, Google, etc.). C’est le seul système permettant d’améliorer sensiblement l’hémoglobine glycosylée à long terme. C’est donc bien un enjeu de salubrité publique. extrait : « le coût annuel moyen par diabétique s’élève environ à 5 450 €. Au total, plus d’un tiers de ce budget est lié aux médicaments, un peu moins d’un tiers aux soins infirmiers et un cinquième aux hospitalisations. À noter que près d’un tiers du budget est entièrement consacré à la prise en charge des complications du diabète. » on complétera que le coût normal des autres maladies est de 1.850 € (source Insee, 2004). ce qui m’intéresse dans ce chiffre, c’est le coût des complications qui vaut 2x plus que le coût de l’appareil… or nous savons tous que c’est à ce niveau-là (les hospitalisations) que les états veulent faire des économies. Cela ne relève donc pas de la pensée magique mais bien d’une question économique à l’échelle macro économique. bonne journée.

      • Bonjour et merci pour ta réponse.

        Nous sommes d’accord sur les coût engendrés par la maladie diabétique. Cependant, il y a une diiférence entre les différents coûts dont tu parles : d’un côté ceux qui sont liés à la maladie en elle même et d’un autre ceux que l’on réalise pour diminuer les premiers. Si le diabète coute 100 à la société, le but n’est pas de d’éviter de dépenser 20 d’hospitalisations (par exemple) au prix de 20 en investissement de matériels divers. Si le choix se présente entre une économie de 20 payée 20 et une économie de 18 payée 10, il y a fort à parier que c’est ce scenario qui sera financé par les dispositifs d’assurance maladie, l’autre étant laissé à la charge de ceux qui voudront le financer eux même.

        C’est sur cette base que je considère que le coupelappleWatch/iPhone, tout excellent qu’il soit ne sera pas pris en charge par les payeurs. En effet, il leur suffira d’attente 6 à 12 mois pour que des concurrents ayant les mêmes performances mais un coût bien moindre arrivent sur le marché.

        Un autre paramètre doit être pris en compte. Pour que les payeurs acceptent de financer la mise à disposition de ces dispositifs, ils demandent des preuves. Or, ces preuves sont longues à produire, et l’étude des dossiers où figurent ces preuves est également longue. Le temps entre la mise sur le marché et l’obtention de la prise en charge dépasse nettement la durée de vie médiane d’un produit. en d’autres termes, on aura dépassé la moitié de sa vie commerciale avant d’obtenir l’agrément. Peu motivant pour un constructeur habitué à raisonner en mois et non en années.

        On sent bien que de part et d’autre de l’Atlantique les choses bougent. Le principe de remboursement d’applications commence à prendre corps. Les délais d’obtention des certification se réduiront ils, je l’espère, mais je ne vois pour l’instant aucun signe clair à l’horizon.

        Pour terminer, des normes assez contraignantes encadrent le monde des lecteurs de glycémie. En 2017, la moitié du parc actuellement en court d’usage devra être renouvelé car ceux ci ont une précision de + ou – 15 % sur les mesures et la norme réclamera une précision à + ou – 10 %. Je ne connais pas la technique utilisée par les capteurs dont tu parles, j’ignore s’ils seront conformes à cette nouvelle norme.

        Le système dont je parlais dans ma première réponse est décrit sur le site du labo https://www.freestylelibre.fr/

        Cordialement,

        Gwodry

  6. Pour blackberry, ne les enterrez pas trop vite 😉
    Sur le marché professionnel ils restent bien présent. D’ailleurs rappelez vous de la rupture de stock du passeport en seulement 6 heures 😉
    http://www.lesmobiles.com/actualite/15654-le-patron-de-blackberry-satisfait-des-ruptures-de-stock-du-passport.html

    Les téléphones à clavier ont encore de l’avenir, ça reste le moyen le plus simple et rapide pour écrire de longs sms/mails.
    Ils gardent pas mal d’avantage sur les tactiles: une meilleure autonomie d’une semaine, assez costaud..
    De plus, pour rappel on peut installer des application Android sur les derniers blackberry 😉 Donc on bénéficie d’une bibliothèque applicative étendue.

    C’est peut etre d’ailleurs ce qu’à Microsoft en tête en investissant dans cyanogen: permettre d’installer (en plan B) des applications android populaire (et manquante sur le store) sur leurs Wphone 🙂

  7. notstephou dit:

    Bon, d’habitude je saute les épisodes ou tu vas parler de Keynote Apple sans un Korben ou un Guilaume pour t’arrêter xD

    Mais celui là je le payes, alors je l’écoute !! :p

    Bonne journée !

    • Lol et tu en as pensé quoi alors ?

      • notstephou dit:

        Désolé de répondre aussi tardivement (je suis revenu sur Frenchspin pour le 155), je vais quand même répondre et laisser ma trace quitte à ce que personne ne lise :p

        Franchement, il était très très bien, je suis assez d’accord avec presque tout au final 🙂

        Ce qui me gène dans le MacBook Pro Retina 13, c’est le prix premium pour du contenu en moins. On peut garder ce poids et cette taille pour un bien meilleur hardware. Pour le reste tu m’as assez convaincu que certain pourrait en avoir besoin grace au mot « machie à écrire ».
        Après Microsoft vend le clavier de la Surface à part, c’est pour moi pire que de vendre les connectiques à part.

        Quand le iPhone sort, le hardware est plus ou moins du dernier cri, le prix ne me choque pas, le haut de gamme, c’est pas fait pour les pauvres, je ne suis jamais de ceux qui crient dans tous les sens que c’est trop cher, c’est le meilleur téléphone (« hardwarement » parlant au moins) du monde au moment ou il sort.

  8. C’est marrant, ça fait maintenant 1 mois que je me suis forcé à utiliser DuckDuckGo et en soit je ne vois pas la différence dans mon utilisation.
    Je reste un gros utilisateur de Google (Gmail, GMaps, GDrive) et là ça va être plus galère de s’en passer…

  9. Pour en revenir à une des annonces d’Apple: que penser de cette démocratisation de l’usb 3 type C ?
    Alors qu’apple avait du mal à lancer la mode du lightning, voici qu’il change de pied pour danser en misant cette fois sur une norme en devenir peut adopté encore et obligeant à acheter un adaptateur pour utiliser son matériel existant.

    Google mise également sur ce poulain avec son nouveau chomebook pixel (proposant 2 x ce port)

    Seul l’avenir nous dira si ce choix sera suivi, pour rappel les choix qui ont été controversé par le passé:
    – abandon du lecteur disquette
    – choix de l’usb (en lieu et place des ports ADB et SCSI)
    – abandon du lecteur optique

    • C’est évident que l’USB 3.1 type c est l’avenir, le câble est réversible et peut être utilisé dans plein de situation : vidéo, données, alimentation électrique…

      La question n’est pas vraiment la, la question c’est « pourquoi en mettre un seul ? », ils auraient pu très bien deux ou trois ports.
      Ils auraient également mettre un ou deux port type C et un ou deux port normaux. en attendant le modèle 2.

      Je regrette aussi qu’il n’ait pas suivi la concurrence qui propose parfois des ports de recharge dans le bloc secteur du pc, je trouve que c’est une bonne idée pour recharger smartphone et ordinateur avec une seule prise.

      • C’était évident aussi que lightning c’était l’avenir pour les mêmes raisons 😉
        la prochaine version de celui-ci gérant également la recharge électrique.

        Mac4ever à expliqué clairement la différence:
        https://www.mac4ever.com/dossiers/99169_usb-c-le-thunderbolt-du-pauvre-quelques-questions-reponses

        Et je suis d’accord avec vous, ils auraient du au minimum en mettre un deuxième comme le pixel de Google, et au moins un port « normal » évitant de se trimballer avec des cables pour connecter une simple clef usb 😉

      • Le lightning ça ne pouvait pas être le futur étant donné que ce n’était pas un standard, tout comme le cable dock d’Apple.

        L’usb type C 3.1 c’est de facto le futur puisque c’est un standard VESA et sera donc adopté par tout les fabricants, l’usb 2 a remplacé l’usb 1, l’usb 3 a plus ou moins remplacé l’usb 2, l’usb 3.1 remplacera l’usb 3.
        Si dans un an ou un an et demi, l’immense majorité des smartphone n’est pas USB type c ce sera très étonnant.

      • Sans pouvoir en être certain, je pense que l’USB C a vraiment toutes les chances de s’imposer… Il a effectivement toutes les qualités, et fait tout ce dont on peut avoir besoin. Je doute qu’on voit encore beaucoup d’autres ports d’ici deux ans (il y en aura toujours qui seront spécialisés, mais bon).
        La question du Lightning reste par contre ; ce dernier est un poil plus petit que l’USB C, et sur un téléphone ça peut compter, donc je pense qu’ils le garderont, mais qui sait…

  10. Bonjour Patrick,
    Je voulais apporter ma modeste contribution sur le sujet des smartwatch et en particulier sur le sujet de l’iWatch Watch Edition.
    Finalement une montre à 10000 Euros ou 20000 Euros ça n’a rien d’exceptionnel. On en trouve même à des prix bien supérieures chez les grands horlogers. Et ces montres se vendent car 1-Il y a des gens qui ont le budget pour les acheter et 2-ce sont des objets qui vont traverser le temps, se transmettre entre générations, ce sont des objets qui ne vieilliront pas et qui garderont leur prestige malgré les années qui passeront.
    Alors que l’iWatch Watch Edition à 15000 Euros, malgré tout le luxe qu’elle embarque, dans 2 ans, ne sera qu’une vulgaire iWatch obsolète tout comme celle à 399 Euros et leur propriétaire n’auront d’autre choix que de la faire fondre pour récupérer l’or et pouvoir s’en acheter une autre.
    Bref, pour moi l’iWatch Watch Edition est plus un faire valoir pour les iWatch d’entrée de gamme pour les gens comme toi et moi qui pourront se dire « pour 399 Euros je peux me payer la même iWatch que le mec qui la paye 15000 (l’or en moins) … j’aurais tort de m’en priver ».
    En ce qui me concerne, malgré mon iPhone, mon iPad et mon MacBookPro je n’achèterai pas l’iWatch.

    • L’obsolescence est l’argument le plus mis en avant dans ce débat effectivement… Et certains pensent qu’Apple mettra en place un système de mise à jour quand la V2 arrivera. On verra. Quand au rapport des prix, j’imagine que ça joue effectivement ; au moins sur le modèle « normal » autour de $1000…

    • Je vis à Hong Kong et bosse pas mal avec la Chine, et ici, la blague c’est de ne pas dire la Apple « Watch Edition », mais « China Edition » à la place 😉

  11. Apple Watch: ça va marcher ! (pas pour moi)

    1. Les gens sont des moutons fan boy qui vont acheter la montre.
    2. La montre va remplacer les fonctions des bracelets connectés (qui sont déjà acheté et utilisé que 2 semaines)

    2015 l’année des smartwatch ? Je ne sais pas …

    La montre est un device au poignet qui fournit des fonctions originales (Notification, QS, …) mais il y a des limites techniques qui me fait penser que la révolution ne sera pas en 2015. Attendons une autonomie, un écran basse conso, de la reco vocale, un projecteur, etc …

    Mais les acheteurs de la v1 financeront la v2 fiable et stable

  12. Smartwatch :
    J’ai une Pebble, je ne suis pas attiré par les autres smartwatch, Apple et les autres. La raison n’est pas du fanboyisme, mais parce que je ne crois pas à l’usage d’une smartwatch « active » sauf pour quelques tous petits usages couverts par la Pebble. Mon usage, très pratique, de la smartwatch est un terminal de notifications déporté, qui vient en complément d’un téléphone à l’écran grand, encombrant dans la poche. Ainsi, quand je suis en réunion, quand je suis occupé, je vérifie si ma notification vaut le coup de me déranger (appel, SMS, mail, mention …). Cela va au point que j’ai coupé tout son et vibration sur le téléphone : je ne suis notifié que par la montre. L’autre usage est à vélo, pour recevoir le tracé du parcours au poignet ou changer de musique à la volée.
    Mais l’idée d’être interactif avec sa montre, là, non. L’écran est trop petit et le smartphone à deux pas.

    Duckduckgo :
    J’ai essayé pendant un mois de m’en servir. Il lui manque une fonction rédibittoire que seul Google a pour le moment : le filtre par date. Les réponses de 2008-2009 sur mes questions ne sont pas celles qui m’intéressent en général. Souvent, je suis alors obligé de revenir à Google 🙁

    La TVA des livres numériques :
    Je suis assez d’accord avec la mesure (avocat du diable ^^). Du fait des DRM et autres formats propriétaires, ce n’est pas vraiment de l’achat d’un bien mais finalement plus une location à long terme liée à son terminal de lecture, un service numérique donc.
    L’autre argument est qu’on ne peut pas pleurer en permanence pour l’harmonisation des politiques fiscales d’un côté, et exiger que ce soit toujours forcément la notre qui est la meilleure. Le taux normal de TVA est aussi un soucis d’harmonisation fiscale entre les pays européens sur les services numériques.
    Maintenant, la politique tarifaire des éditeurs m’interroge.

  13. Réalité Virtuelle: Je ne peux que vous inviter à re-regarder le Meetup Paris Réalités Alternatives (http://www.meetup.com/fr/Paris-Realites-Alternatives/) dans lequel il est expliqué les trucs de magicien appliqués au VR pour visiter un batiment en faisant du sur place.

  14. Bonjour à tous,

    Deux petites remarques à faire à propos de cet épisode :

    Le fait que le htc vive permette au joueur de se déplacer dans l’espace, ne va-t-il pas être une limitation pour les jeux ? Comment se déplacer dans un monde ouvert alors qu’on est dans une piece de 10m2 ? Même si on est prévenu avant de se prendre un mur, l’expériance de jeu sera gàché

    Concernant l’initiative de Wikipedia de passer des accords avec les opérateurs pour être disponible gratuitement dans les pays émergeant. Cela ne serait pas une atteinte claire à la neutralité du net ?
    Bon ok, je suis à la limite de la provocation mais si on veut une neutralité total, cela va dans les deux sens. D’ailleur, je ne suis pas forcément pour une neutralité du net complète mais p,utôt pour un contrôle permettant d’éviter les abus

    • > VR dans l’espace
      Oui, c’est l’un des soucis qu’il faudra résoudre dans le design des jeux / expériences, mais je suis sûr que c’est possible.

      > Neutralité du net
      Tu as tout à fait raison, et c’est souvent ce que je rappelle quand je parle de ces sujets (d’ailleurs j’avais l’impression de l’avoir fait dans cet épisode) : ça montre bien que la question de la neutralité du net n’est pas aussi simple que ce que certains veulent faire croire, ni dans un sens ni dans l’autre…

Exprimez vous!

*