Le RDV Tech 179 – MWC 2016


Au programme :

  • Mobile World Congress: Samsung, LG, HP et les autres
  • La VR en folie
  • En fin d’émission : Apple VS le FBI
  • Et plus encore…

Pour soutenir l’émission, rendez-vous sur http://patreon.com/RDVTech

Plus d’infos sur l’épisode :

Vous pouvez télécharger le fichier MP3, et vous abonner par iTunes ou en RSS.

Commentaires

  1. Concernant les médias de stockage, les bandes de type LTO sont garanties pour une durée de 30 ans.

  2. Merci ben pour le LG, oui c’est une bonne voie à suivre cette idée de modularité.
    Un article interessant sur ce nouvel opus:
    http://www.cnetfrance.fr/produits/lg-g5-39833098.htm

    Je suis d’accord pour la mini batterie pour une changement à chaud.
    Ca me fait penser aux macs qui, à l’époque de l’ibook permettait de changer la batterie à chaud sans eteindre l’ordinateur 😉

    A une époque ou il y a de plus en plus de maker, ils devraient, si ils veulent que ça prennent: ouvrir ce module (sdk, licence…)
    ET là, on voit bien qu’il y a une ouverture: il suffit de voir l’écosystème du rasberry pi… c’est magique et énorme le nombre de constructeurs différents qui produisent des extension pour un produit avec un public de niche…

  3. Pour le téléphoné HP, oui l’idée est bonne: elle a déjà été initié à plusieurs reprises (Motorola Atrix, Ubuntu edge…)
    Le problème que je vois est simplement lié à l’OS:(
    evoluant sur les 3 os depuis des années je vois toujours le plus gros défaut de cet OS: le ralentissement au fil du temps.
    Dans mon domaine, on nous change tous les 2 ans nos ordinateurs, à chaque fois on dit « cool, une nouvelle becanne qui va vite.. » et 6-8 mois après toujours le meme constat: elle rame..
    La je parle de mon pc du bureau surlequel je n’installe rien à partir du second jour (logiciels pros installé au départ)
    ET c’est le problème que je vois venir gros comme une maison avec ce type d’appareil 🙁

    Oui c’est bien d’avoir un smartphone qui fait tout, mais à lui demander de remplacer son pc en mobilité, il va souffrir des memes faiblesses. Et 1 an après les utilisateurs auront un smartphone lent car ils auront installés plusieurs applis, auront navigué avec et auront choppé des choses pas top
    D’ailleurs, question sécurité: il est prévu de faire tourner un antivirus et pare feu dessus ?

    Si j’étais hackeur, je serais aux anges de voir Microsoft homogénéiser son parc, bientot il suffira de faire un seul virus/trojan.. pour pouvoir infecter à la fois: pc, xbox, tablettes, windows phone et bientot ces smartphone hybride…

    • En plus de la dégradation de Windows au cours du temps (on connait tous le problème), utiliser son smartphone comme dock va rapidement défoncer la batterie.
      Laissez brancher plusieurs heures par jours un PC portable sur secteur fini par détruire la batterie.

      Quand aux solutions de virtualisation d’application: bon courage.
      Nous somme en train d’expérimenter ce sujet au travail, c’est simplement un retour aux terminaux des années 90: c’est lent, le déplacement des fenêtres est légèrement saccadé, mais suffisamment pour être insupportable.

      • Je ne crois pas que c’est le fait de laisser branché un PC portable plusieurs heures par jour qui nuit à la batterie mais plutôt le fait de ne pas faire de cycle de décharge-charge complet assez régulièrement. Le fait de ne pas solliciter la batterie pendant une période prolongée est néfaste pour la batterie, dans l’idéal il faut essayer de faire au moins un cycle complet décharge-charge par semaine. Ça va aussi en faisant en plusieurs fois : décharge à 50% puis recharge à 100% et redécharge à 50% puis recharge à 100% correspond à un cycle complet, l’électronique de la batterie se charge de la répartition de la consommation.
        Pour ce point, je ne me fais pas de soucis. Un PC portable qui reste toujours branché au secteur va voir sa batterie s’affaiblir rapidement (pas de cycle décharge-charge régulier). Ce ne sera pas un problème pour un smartphone qui sera constamment utilisé.

    • Je crois que tu n’as pas bien compris la différence entre Windows 10 et Windows 10 Mobile… En même temps, c’est sensé être le même OS, donc c’est compréhensible.
      Le HP Elite X3 sera équipé de Windows 10 Mobile comme tous les derniers Windows Phone. Ce système est un OS pour téléphone et même s’il utilise le même noyau que Windows 10 PC, on ne peut y installer que des applications provenant du Windows Store, tout comme sur iOS par exemple. Ces applications ne sont pas invasives pour le système, on peut en installer autant qu’on veut, ça ne ralenti pas le téléphone comme le feraient des programmes sur un ordinateur. J’ai moi-même un Windows Phone avec beaucoup d’applications. Le nombre d’application installées n’a pas d’impacte sur les performances du système, tout comme un iPhone avec beaucoup d’applications n’est pas plus lent qu’un iPhone vierge. Et la désinstallation de ces applications est propre, pas de fichiers qui restent par-ci, par-là sur le système. La lenteur qui vient au fil du temps est plutôt liée à l’OS qui a tendance à s’alourdir à chaque version.
      La différence avec les autres systèmes mobiles (iOS et Android), c’est que les applications sont universelles, elles peuvent donc s’exécuter autant sur PC que sur téléphone. Ou sur téléphone mais avec un affichage sur grand écran via Continuum. Le HP Elite X3 ajoute en plus une fonctionnalité qui permettra de commander des programmes classiques tournant sur un serveur chez HP, lorsque le téléphone est en mode Continuum.

      Sinon, niveau sécurité il ne devrait pas y avoir trop de problème. Les applications ne sont téléchargeable que depuis le Windows Store et elles sont vérifiées par Microsoft avant d’être publiées. Il n’y a jamais eu de virus dans les applications sur iOS (je ne parle pas des iPhones jailbreakés), il n’y en aura normalement pas sur Windows 10 (je parle toujours des applications et pas des programmes pour PC qui, eux, ne proviennent pas d’un store contrôlé et centralisé).

  4. Pour la 3D, je vous invite plutot à regarder du coté de sculpteo: c’est moins cher, le résultat est plus propre 🙂
    http://www.sculpteo.com/fr/

    Sinon plus simple, oubliez pas que faire un tshirt personnalisé pour ses enfants avec leur dessins: ils aiment bien 🙂

  5. Bonjour,

    Le S7 n’est pas USB Type C pour le rendre tout simplement compatible avec le casque Galaxy VR 🙂

  6. Pour Microsoft et son accord avec les constructeurs Android. Je suis pour, je préfère qu’ils négocient une pré-installation de logiciels plutôt qu’ils fassent payer en menaçant d’hypothétique poursuites concernant un OS développé par Google (et non par les constructeurs en question)
    C’est un peu comme si Microsoft attaquait Renault et PSA car le logiciel TomTom installé dans leur voitures violerait des brevets…

    Après le message de Satia N. « we love Linux » et la hache de guerre enterré avec Google j’attendait de voir les retombés sur cette affaire de « royalties » considéré par Google himself comme de l’extorsion
    http://www.zdnet.fr/actualites/brevets-android-google-parle-d-extorsion-a-propos-de-la-strategie-de-microsoft-39764383.htm

    Bref, c’est Microsoft, ils font ce qu’ils veulent comme d’habitude…

  7. Pour Apple / FBI, j’ai un peu de mal avec l’histoire que « seul » Apple puisse installer un OS sur ses IPhones.
    J’y crois pas: aucune contrainte est incontournable donc
    si Apple peut faire un OS avec backdoor ou autre qui permet de lire les données CHIFFREES* sur le disque , ça veut dire que ce chiffrage ne sert à rien, autant laisser les données en clair..
    *je mets en capitales chiffrés pour rappeler qu’il y a une volonté de protéger celle-ci d’oeil extérieur.

    Bill Gates marche sur des oeufs, car d’un coté lui est contre la position d’ Apple alors que Microsoft pronent la même chose (contradiction..)
    http://www.usine-digitale.fr/editorial/microsoft-affronte-le-gouvernement-americain-pour-decider-du-sort-de-nos-donnees-personnelles.N348868
    http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-microsoft-refuse-de-fournir-certaines-donnees-clients-au-gouvernement-us-62244.html

  8. L’épisode ne marche pas, impossible de lire.

    • Il y a des soucis depuis hier sur l’hébergement OVH, ça va ça vient. La c’est revenu, j’espère qu’il n’y aura plus trop de soucis.

  9. Apple/FBI … pas d’accord !

    Quelques points:

    – « l’ensemble des experts » … jolie formule mais il s’agit des acteurs de l’industrie du tech; à l’inverse je dirais que la majorité des experts juridiques disent qu’Apple n’a pas une chance.

    – Faisons une expérience de pensée: en 2050 un Bouygues mondial fabrique des maisons totalement inviolables; impossible à un quelconque cambrioleur d’y pénétrer (et donc de violer les données privées de son occupant). Imaginons que cet occupant se rende responsable d’un crime grave. Y aura-t-il un débat ? Evidemment non: un juge signera une autorisation de perquisition. Et le Bouygues mondial délivrera un passe-partout spécifique pour cette maison. Cette question juridique a été résolue par les démocraties depuis le début du XIX° siècle dans leur Code Civil; inutile de réchauffer la sauce.

    – Moralité: de quel droit « l’industrie du tech » se proclame-t-il l’unique défenseur des droits privés ? Il faut doucement redescendre dans la vraie vie, tout cela est du pur marketing. Et chacun a plus de données privés *physiquement* chez soi que dans son iphone.

    – 2° moralité: si Apple l’emporte, cela signifie des données privées à deux vitesses: celles, physiques, qui peuvent faire l’object d’une perquisition; et celles virtuelles et inviolables. Réécriture des Codes Civils ?

    – « Des gouvernements mal intentionnés pourraient s’en servir ». Faux problème. On demande à Apple de développer un bootstrap d’O/S spécifique à un numéro de série d’iphone connu. Le bout de code ne sera fourni qu’au FBI et sera inutilisable sur tout autre téléphone.

    Il manque par ailleurs des questions qui pourraient s’avérer pertinentes:

    – pourquoi ce conflit Apple/FBI est-il devenu public ? qui a eu intérêt à le rendre public ?
    – pourquoi le FBI n’utilise pas des outils logiciels+hardware (cf. http://www.lemonde.fr/pixels/article/2016/02/19/chiffrement-et-terrorisme-les-enjeux-du-conflit-apple-fbi-touchent-la-police-francaise_4868385_4408996.html ) ou ceux développés par la NSA
    – quelle est la position des autres constructeurs de téléphone: Samsung, LG et les chinois – silence radio !

    /A

    • Quelques réponses :

      > l’ensemble des experts

      Je parle évidemment des experts en chiffrements, qui comprennent l’efficacité technique de la demande du FBI, et en comprennent aussi les conséquences. C’est comme dire d’une voiture « ah, ben on va dire qu’elle va faire ça et ça » sans demander ou se préoccuper de l’avis des ingénieurs qui la construisent…
      Quand aux expert juridiques, j’aimerais bien savoir qui a dit qu’Apple n’a pas une chance ; au contraire, le All Writs act est très compliqué à utiliser, et tout le monde est d’accord pour dire que ce cas va aller jusqu’à la court suprême.

      > un passe-partout spécifique pour cette maison

      C’est là tout le problème : un « passe partout spécifique pour cette maison » n’existe pas (ce que tout le monde comprendrait s’ils écoutaient les experts) : créer un passe partout pour une maison revient à créer un passe partout pour toutes les maisons, à le donner au gouvernement en espérant qu’ils ne s’en servent que quand il faut (entre les écoutes de la NSA et de l’élysée, on sait ce que ça donne), et en plus savoir que tôt ou tard (sans doute plus tôt que tard) il tombera aussi dans les mains de malfaiteurs (là encore, les experts dont tu te moques sont tous formels, ça arrivera forcément).

      Cette idée que ça ne concerne que ce téléphone est un mensonge absolu, et d’ailleurs non seulement le FBI et d’autres autorités ont déjà de nombreux autres téléphones qu’ils veulent faire débloquer (dans toutes sortes de cas, pas que de terrorisme), et même James Comey a dit que ce cas serait un précédent pour d’autres cas à venir. Ca n’est PAS un cas qui ne concerne que ce téléphone, ni légalement ni techniquement. C’est la boite de pandore.

      > Moralité: de quel droit « l’industrie du tech » se proclame-t-il l’unique défenseur des droits privés ?

      Tout ça n’est en train d’arriver que parce que Snowden nous a révélé ce que fait le gouvernement de nos droits privés. Bientôt tu vas me dire qu’en fait c’était pas si grave et que PRISM et tous ces programmes sont en fait super cools et bien conçus.

      > Et chacun a plus de données privés *physiquement* chez soi que dans son iphone.

      Totalement faux, et de plus en plus faux.

      > pourquoi ce conflit Apple/FBI est-il devenu public ? qui a eu intérêt à le rendre public ?

      C’est le FBI qui a choisi de faire cette demande publiquement. Ils n’étaient pas obligé, et Apple leur a demandé de ne pas le faire. Plus encore que le marketing d’Apple, ce sont les autorités qui ont choisi de faire de ce cas le débat public sur le problème qu’ils voulaient provoquer, parce qu’ils pensent que toutes les conditions sont réunies pour gagner l’opinion public.

      > pourquoi le FBI n’utilise pas des outils logiciels+hardware ou ceux développés par la NSA

      Très bonne question, et c’est justement l’un des arguments présenté par Apple dans leur réponse par rapport au All Writs Act : ils disent que le FBI pourrait essayer les outils de la NSA, et qu’ils n’ont pas forcément besoin de demander ce travail à Apple. Comme quoi, en fait vous vous rejoignez beaucoup sur cette histoire… 🙂

      > quelle est la position des autres constructeurs de téléphone: Samsung, LG et les chinois – silence radio !

      Euh… Tu demandes vraiment quel est l’avis des constructeurs chinois sur les questions de protection de la vie privée ? Sérieusement ?

      J’ai vraiment l’impression que trop de gens se laissent aveugler par leur mépris pour « un grande société qui s’érige en défenseur du droit alors qu’ils ne font ça que pour le marketing », et oublient de regarder les conditions réelles de la situation… Certes il y a peut-être du marketing là dedans, et certes c’est étrange qu’Apple défende le droit contre le gouvernement, mais c’est hélas la situation à laquelle nous sommes arrivés après Snowden, la surveillance de masse et les abus des gouvernements dans ce domaine, sans compter les conséquences explosives d’une telle direction, que l’ont peut comprendre aisément si on écoute LES EXPERTS (oui je le mets en majuscule parce que, encore une fois, certains semble penser qu’ils s’agit de guignols énervés alors que « les experts » veut simplement dire « les gens qui comprennent le problème).

      Mais merci d’être venu en discuter ici cher A, et des bises !

      • Merci de tes réponses.

        Je crois que nous pouvons être d’accord sur les points suivants:

        – Ce cas va aller jusqu’à la cour suprême (donc décision pas avant 1 an).

        – Apple a le système de protection le plus abouti (d’où le silence des autres constructeurs qui savent bien que leurs produits, moins sécurisés, ont leurs données « accessibles » par gouvernements ou hackers). A minima, Apple se sert de son système de sécurité comme argument marketing.

        – Nos sociétés modernes sont fondés sur le fait que dans tout conflit, nous acceptons un tiers de confiance qui s’appelle l’Etat. (Je ne parle bien sûr que des démocraties). C’est pourquoi nous acceptons les lois et les décisions de justice. Snowden nous a montré les limites de cette confiance. Apple a mis en oeuvre un environnement où aucun tiers de confiance ne peut exister: personne n’est habilité à accéder aux données privées, y compris les gouvernements (démocratiques) qui ne méritent plus notre confiance. Elles sont inviolables, non consultables et non modifiables.

        Personnellement, j’ai de l’appréhension pour les systèmes inviolables et non modifiables. Cela rappelle trop la Doomsday Machine du bon Docteur Folamour.

        – En pointillé, Apple admet pouvoir « cracker » son système. Donc Apple admet pouvoir devenir tiers de confiance. La question devient donc: faut-il faire plus confiance à une société commerciale (étrangère), ou a des gouvernements démocratiquement élus et dont les actions sont (ou doivent être mieux) encadrées par une Constitution et une Justice indépendante ? J’ai ma réponse, tu as la tienne.

        PS. Je recommande ce blog:
        http://blog.trailofbits.com/2016/02/17/apple-can-comply-with-the-fbi-court-order/

        /A

      • Je suis effectivement d’accord avec l’essentiel de ce que tu dis là camarade, à deux nuances près :
        D’une part après les révélations de Snowden il m’est TRES difficile de refaire confiance aux gouvernements aussi vite ; si nous avions au moins l’impression que ces gouvernement comprennent la gravité de ce qu’ils demandent je serais peut-être plus prompt à leur redonner ma confiance, mais quand j’entends ces gens essayer de nous faire vibrer la corde du terrorisme et des petits enfants qu’on assassine quand les enjeux sont en réalité encore plus grave (c’est dire !), ce n’est pas une bouffée de confiance qui m’envahi.
        D’autre part, on veut nous faire croire que le fait de pouvoir craquer les iPhones (et autres) est le seul moyen d’obtenir des informations, et que sans ça on est dans le noir. Non seulement ça n’est pas le cas, puisqu’il y a beaucoup d’autres signaux à espionner, exploiter et utiliser (c’est d’ailleurs ce que dit la NSA, qui est contre l’affaiblissement du chiffrement), mais en plus ça ne ferait que pousser les « vrais » méchants vers plus de chiffrement indéchiffrable (Telegram, Signal ou autre), ce qui implique que la perte du chiffrement des « grandes sociétés américaines » n’affecterait finalement que ceux qui n’ont pas grand chose à se reprocher (un peu comme les contraintes de certaines protections anti-piratages n’affectent que… ceux qui ne pirates pas), et non seulement les laisseraient potentiellement victimes des abus des organismes de surveillance, mais qui en plus les rendraient vulnérables aux attaques des malfaiteurs qui ne manqueraient pas (rappelons le encore une fois) de mettre les mains sur ces backdoors…

        Donc en résumé : dur de faire confiance quand on t’a trahi juste avant, et non seulement le déchiffrement n’est pas le seul moyen d’agir mais en plus il ne met à nu que ceux qui sont « honnêtes », les rendant victimes potentielles des hackers en tout genre.
        Tu avoueras que ce tableau, que sincèrement peu de gens contestent (ils préfère parler à côté et pointer du doigt CE téléphone de terroriste sans évoquer les conséquences autres), ce tableau donc n’est pas très réjouissant…
        Si encore ceux qui s’y connaissent me disaient « non non t’inquiète pas, en fait ça n’aurait pas du tout ces conséquences là », ça serait différent. Mais justement tous ceux qui comprennent ce problème assurent que les conséquences logiques sont celles-çi. Et j’ai accessoirement moi-même également assez de connaissances techniques pour arriver aussi à la même conclusion.

        C’est pour ces raisons pratiques que je ne suis pas chaud ; sur le principe du « arrêtons les terroristes, ne confions pas notre liberté à Apple », je suis d’accord. Mais on ne peut pas suivre cette ligne au prix de tout ce que j’évoque plus haut, pas plus qu’on n’interdit les voitures, qui nous apportent tant, pour éviter la mort aux milliers de victimes d’accidents de la route (bien plus que les attaques terroristes, soit dit en passant).

        La question n’est pas de laisser à Apple et Google le soin de sauvegarder notre vie privée ; la question est de savoir si nous voulons une vie privée tout court, ou si nous voulons que nos systèmes informatiques soient aussi peu protégés que ces morceaux de musique ou ces films auxquels ont peut accéder en un ou deux clics.

  10. @Jeankowkow
    « Je crois que tu n’as pas bien compris la différence entre Windows 10 et Windows 10 Mobile… En même temps, c’est sensé être le même OS, donc c’est compréhensible.
    Le HP Elite X3 sera équipé de Windows 10 Mobile comme tous les derniers Windows Phone. Ce système est un OS pour téléphone et même s’il utilise le même noyau que Windows 10 PC, on ne peut y installer que des applications provenant du Windows Store, tout comme sur iOS par exemple. Ces applications ne sont pas invasives pour le système, on peut en installer autant qu’on veut, ça ne ralenti pas le téléphone comme le feraient des programmes sur un ordinateur. »

    Juste une question : pourquoi ?
    Pourquoi sur Windows « normal » le fait d’installer/desinstaller des applications ralentir l’os, et pourquoi ce n’est pas le cas sur la version mobile ?
    Il y a un filesystem sur les deux, il y a une base de registre sur les deux…
    De plus, Microsoft étant toujours l’os le plus visé, avec cette notion d’universalité il est préférable de développer ses virus/spyware/cheval de troie sur cette plateforme, rendant nécéssaire à terme l’installation d’un antivirus sur son smartphone …

    Pour la phrase « on ne peut y installer que des applications provenant du Windows Store »
    Vous sous entendez que les applications sur nous installons « hors » market microsoft sont de mauvaise qualité ?

    Pour rappel, il y a actuellement sur le store windows des applications « douteuses »

    Microsoft en a d’ailleurs déjà fait le ménage
    http://www.zdnet.fr/actualites/windows-store-microsoft-purge-1500-applications-douteuses-39805401.htm
    ou
    http://www.generation-nt.com/windows-store-vol-mot-passe-pplications-dangereuses-clones-gratuits-actualite-1921918.html

    Sans parler du ménage qu’il reste à faire mais contribue à faire croire qu’il y a beaucoup d’application sur le store 🙁
    http://www.lesmobiles.com/actualite/20932-pourquoi-microsoft-ne-fait-il-pas-le-menage-dans-le-windows-phone-store.html

Exprimez vous!

*