Le RDV Tech 213 – A.I. First world


Au programme :

  • En intro : comment se porte le groupe media indépendant Humanoid ?
  • Google I/O : Assistant, Home, Photos, etc.
  • Nouvelle Microsoft Surface et rumeurs Apple
  • Sony, Twitter, Uber, Ikea…
  • Et bien plus encore !

Pour soutenir l’émission, rendez-vous sur http://patreon.com/RDVTech

Plus d’infos sur l’épisode :

Vous pouvez télécharger le fichier MP3, et vous abonner par iTunes ou en RSS.

Commentaires

  1. Joshua1618 dit:

    Concernant le changement de nom de l’activité TGV de la SNCF. L’objectif est de désolidariser la marque SNCF du matériel, l’entreprise devient cliente des constructeurs de TGV, comme pourrait l’être Veolia, DB ou autre.
    Cette démarche s’intègre dans la volonté de détruire la construction commune qu’est le chemin de fer français afin de favoriser l’implantation d’acteurs privés. L’état espère que les entreprises privés, par leurs politiques productivistes, permettront de baisser les dépenses publiques et le coût du billet pour les voyageurs, tout en améliorant la qualité de service.

  2. Iris ou pas Iris ?
    Empreinte ou pas empreinte ?
    Code ou pas code ?
    Perso, l’iris est numérisé, c’est une data… l’empreinte aussi devient une information numérique. Donc si la donnée concernant l’iris ou l’empreinte est fuitée… on les remplace par quoi ? Il n’y a donc que le code (la passphrase) qui n’a pas vocation a être permanente. Un code qui fuite… est un code qui est remplacé par un autre.
    L’argument concernant le code vu au dessus de l’épaule vers 1:13:xx ne tient pas. Car l’humain n’a pas une mémoire assez efficace pour retenir une suite de chiffre et de lettre en moins de quelques seconde. donc un code comme P1Txr8Cq ne sera jamais retenu si observé par dessus une épaule (et noté qu’en quelque répétition… le code est entrée très rapidement).
    Pour la sécurité, je ne fais pas confiance à une donnée qui ne peut être modifé. Donc l’empreinte, la voix l’iris… je laisse au autres… moi je reste avec le bon code de 20 caractères.

    • Tu fais partie des gens qui prennent leur sécurité très au sérieux, et justement du coup je doute que tu utilises le capteur d’iris. Mais si tu penses que les gens vont utiliser un code à 20 caractères pour déverrouiller leur téléphone, tu te fourres le doigts dans… L’iris ! 😀

  3. Bonjour,
    Juste un petit sourire quand j’entends Ulrich Rozier parler du sérieux des sites Humanoid … Frandroid que je parcours tous les jours est une catastrophe niveau sérieux. Pas un seul article où il y a au moins une faute (d’orthographe mais surtout d’information). Bref, le site est pourtant pour être au courant de l’actu mais il est absolument nécessaire de lire les commentaires malheureusement…

  4. Pour la sécurisation : mot de passe, vs iris vs empreintes…

    Lorsque l’on parle sécurité, on nous apprend qu’il faut avoir une politique cohérente entre la complexité de la serrure et la valeur stoquée derrière la porte.

    On mettra jamais un cadenas sur son porte monnaie 🙂

    Pour les mots de passe: il y a la limite du post-it:
    Plus la politique devient inconfortable (nombre de caractères, complexité + renouvellement régulier), plus on prend le risque de voir le mot de passe noté sur un support (cahier, post-it sous le clavier…)

    Le problème du mot de passe du téléphone est différent: car il est souvent sollicité, la on peut comprendre la politique d’apple, samsung and co: l’empreinte reste un bon compromis pour ce genre d’usage, à la rigueur avec l’ajout d’un mot de passe pour des actions « critiques » (paiement, installation d’un logiciel…)

Exprimez-vous !

*