Le RDV Tech 239 – Retour aux fondamentaux

 

Au programme :

  • Microsoft se réorganise
  • Apple courtise l’éducation
  • Huawei P20, Amazon et Monoprix, stratégie nationale sur l’IA, Netflix et l’UE, Fortnite…
  • Et plus encore !

Pour soutenir l’émission, rendez-vous sur http://patreon.com/RDVTech

Plus d’infos sur l’épisode :

Vous pouvez télécharger le fichier MP3, et vous abonner par iTunes ou en RSS.

Commentaires

  1. Au sujet du « bon outil pour l’education »:

    IMO, Apple n’a juste aucun avantage sur les chromebooks. Pour repondre a Jerome: les nouveaux chromebooks ont aussi des styles, ils sont aussi tres simple a utilise (et simple « out of the box » parce que nous y sommes habitues comme l’a mentionne patrick). Les chromebooks se sont beaucoup rapprochent d’une experience Android (app compatible…) et pourraient tout a fait s’adapter aux enfants. Et puis honnetement, les enfants sont tres flexibles… Le probleme c’est plus les enseignants comme l’a dit Cedric.

    Pour repondre a Korben, chromeOS est un fork de Linux. On pourrait tout a fait le re-forker pour y ajouter une « French touch »…

    Cerise sur le gateau (parce que c’est mon domaine), c’est surement la platforme la plus secure.

    Le seul point pour Apple, pourrait etre que Google collecte les donnees et Apple pas (ou de facon plus ethique). Apres, il faut voir comment ca va se developper dans le future. Peut etre qu’Apple va creer un ecosysteme d’application qu’y va changer la donne, etc…

  2. Dans votre débat sur l’éducation vous avez oublié, à mon sens, une orientation : faut-il de la technologie à l’école ?
    Il y a plusieurs articles (ex : https://www.francetvinfo.fr/sciences/high-tech/bill-gates-steve-jobs-quand-les-patrons-de-la-silicon-valley-interdisent-les-portables-et-les-reseaux-a-leurs-enfants_2514445.html) qui montrent que les écrans ne sont pas forcément bénéfiques pour la croissance et l’apprentissage des enfants, et que les patrons de la tech eux-mêmes ont été dans ce sens en élevant leurs enfants avec le moins de technologie possible (contre toute attente).
    C’est un débat passionnant 🙂

    • Aurélien DESBOIS dit:

      Exactement ! Pourquoi toujours vouloir réinventer la roue ? Quand on voit que le résultats baissent dans l’éducation depuis de nombreuses années et que les fondamentaux ne sont pas acquis, pourquoi ne pas revenir sur un système simple qui a fait ses preuves ? Autant le tableau numérique est une bonne chose (quand je vois qu’il a marché 6 mois dans ma scolarité au collèges je me pose des questions), autant les tablettes à chacun ne me donne vraiment pas envie (ne serait ce que pour les yeux). Je suis pourtant jeune (23 ans) mais quand j’entends Cédric,j’ai l’impression que le numérique est la réponse à tout …

  3. Cassim Ketfi dit:

    Au sujet de Microsoft (bah oui fallait bien que je commente :p ) :

    Vous ne l’avez pas évoqué mais le nouveau patron de Experience & Device est Rajesh Jha qui vient de la division Office, qui a dirigé le passage à Office 365. C’est assez significatif d’après moi de l’échec du mandat de Terry Myerson comme patron de la division Windows, qui venait lui de l’équipe Windows.

    Dans l’émission vous parlez d’un Microsoft qui a réussi à sortir la tête de l’eau : c’est vrai, le cloud se porte bien et l’action de l’entreprise est au plus haut, mais derrière cela, comme le rappel Cedric, la firme prend échec sur échec au niveau grand public : Groove Music est mort, Cortana ne prend pas, qui utilise Paint 3D ? Où sont les casques de Mixed Reality ? Qui utilise le Microsoft Store et les applications universelles ? Depuis le lancement de Windows 10 sous la direction de Myerson, Microsoft a échoué sur tout ses projets grand public.

    Autre point évoqué : la stratégie multiplateforme et le remplacement de Windows par Experience, là je suis totalement d’accord avec vous. Microsoft acte un mouvement déjà en route. Ce nouveau nom c’est l’officialisation que l’application Microsoft Launcher sur Android est aussi importante que Windows 10 sur PC que Office sur iOS dans la stratégie de Microsoft.

  4. Pour microsoft et sa mise de coté de Windows, pour rebondir sur ce que dit Cedric:
    C’est plutot un retour aux sources, il ne faut pas oublier d’abord le nom : Micro Soft, et pour rappel au départ Microsoft n’avait pas d’OS, ils developpaient des applications notamment pour Apple 😉
    Souvenirs souvenirs 😉

  5. Pour Android, pour rappel Google a racheté la boite qui a créé Android, ils ne l’ont pas créé eux meme 😉
    Et il faut se rappeler le contexte de l’époque

    Sur mobile, il y avait deux ecoles: les OS développés en interne et Microsoft Mobile
    Petit à petit Microsoft s’était fait une belle part de marché sur smartphone (de l’époque) + pda

    Et quand Apple a annoncé son premier iPhone, Microsoft n’a pas vu le vent tourner et à tarder à se retourner, c’etait l’occasion en or pour avoir un nouvel arrivant, demandé par les constructeurs d’ailleurs
    C’est en travaillant à plusieurs, notamment en créant le « Open Handset Alliance » qu’ils ont pu avancer main dans la main pour avoir un bon Os multi constructeur 😉

    Pour l’histoire complete d’Android:
    http://www.phonandroid.com/toute-l-histoire-et-la-chronologie-d-android-dossier.html

  6. Bonjour,

    Pour Microsoft ne pas oublier Windows Serveur qui occupe pas mal d’entreprises.
    Windows 10 pourrait devenir gratuit pour les particuliers mais un pro avec un serveur devra payer une licence client.

    Pour les Chromebook, la Ville de Dijon équipe les écoles :
    https://twitter.com/dijon/status/973835894984765443
    https://mychromebook.fr/leducation-francaise-ecarte-windows-pour-chromeos/

    Pour L’Ipad « scolaire » c’est effectivement un Ipad premier prix. Je ne vois pas Apple annoncer un Ipad « locowst » pour marcher sur les tablette Android. Annoncer un Ipad « scolaire » à bas prix ne serait pas détourner la communication pour mettre sur le marché un Ipad moins cher pour tous?

Exprimez-vous !

*