Le RDV Tech 275 – Huawei ou pas Huawei ?

 

Au programme :

  • Arrestation de la directrice financière de Huawei : quoi, pourquoi, comment ?
  • Retour sur la Freebox Delta, news Apple et santé, Cédric parle de Tesla, Facebook et le SESTA…
  • Et plus !

Pour soutenir l’émission, rendez-vous sur http://patreon.com/RDVTech

Plus d’infos sur l’épisode :

Vous pouvez télécharger le fichier MP3, et vous abonner par iTunes ou en RSS.

Commentaires

  1. Bonjour,

    De tous vos invités parmi vos différentes émissions sur la technologie, mon préféré est M. Ingrand, je trouve qu’il a une façon d’expliquer claire, précise, et simple en même temps que les autres interlocuteurs n’ont pas.

    Comme il l’a dit lui même, c’est ce que l’on appelle de la vulgarisation, et c’est un métier ^^

    Merci.

  2. Concernant la Freebox Delta, on peut monter un RAID ?

  3. Bonjour Patrick,
    je sais que tu mets un point d’honneur à peser le pour et le contre dans tes analyses même en allant parfois contre ton intime conviction.
    Je viens d’écouter le rdv tech 275 et je trouve que tu as été trop à charge contre canal + !
    Je n’ai aucun rapport avec la chaîne et je ne suis pas convaincu par la stratégie adoptée jusqu’à présent de M Bolloré.

    Cela dit j’ai l’impression que leurs arguments pour expliquer l’arrêt de Canal Play mérite que l’on s’y attarde quand même, notamment la réglementation française les empêchant et/ou obligeant de faire pas mal de choses et qui a été allégée en juin 2017 mais trop tard d’après eux (cf Maxime Saada).

    Si on élargi le débat c’est un sentiment (je pense personnellement que c’est une réalité) assez commun de se dire qu’en Europe nous sommes trop fair play par rapport à d’autres puissances étrangères qui protègent leur industrie de la tech et que nous sommes au jour d’aujourd’hui sous représenté dans ce domaine. En gros on a l’impression que soit le service a été supplanté techniquement par un acteur étranger (la force de frappe financière peut être une raison invoquée) ou soit la boite bien partie se fait racheter. Il y a bien sûr des contres exemples mais pas assez nombreux je trouve.

    Qu’en penses tu ?

    Cordialement,
    Laurent.

    • Je dirais que quelles que soient les conditions dont nous souffrons en France, Canal+ a eu 10 ou 15 pour voir le vent venir, et qu’en tant que gros producteur européen ils auraient pu (du) faire quelque chose de substantiel pour réorienter leur business. Si Netflix a pu le faire en étant à la base un loueur de DVD par courrier, je pense que Canal+ avait largement plus d’atouts en main… Maintenant je ne doute pas qu’il y a des restrictions en France qui rendent les choses plus difficiles. La chronologie des média par exemple est une autre instance de cette confrontation entre l’ancien et le nouveau monde ; le fait que les différents acteurs de cette industrie n’arrivent pas à se mettre d’accord pour corriger ces défauts et survivre est bien sûr une autre difficulté. Mais ça n’explique pas tout, et si ça a été si difficile, c’est à mon sens parce qu’ils se sont réveillés trop tard (comme dans toutes les histoires de dilemme de l’innovateur dont nous parlions) et pas à cause de telle réglementation où de l’hégémonie de Netflix. Netflix qui eux-même auraient disparu très vite s’ils n’avaient pas senti le vent tourner et ne s’étaient pas mis à produire leur propre contenu… Ils auraient ainsi pu se plaindre de telle ou telle réglementation ou de la structure du marché qui ne leur était pas favorable. Mais ils ont eu l’intelligence de comprendre assez tot les changements de leur industrie, ce qui a fait défaut à Canal+. Et ne pas reconnaitre cet aspect (ce que, je crois, ils n’ont pas fait) c’est un peu pointer les autres du doigt sans reconnaitre sa part de responsabilité…

      • Sans regarder sur le net la date de lancement de Canal Play à partir de quand estimes tu que c’était trop tard ?
        Une fois que tu as défini une année regarde quand ça a été lancé effectivement, je ne pense pas qu’on puisse dire qu’ils se sont réveillés trop tard non ? A l’époque les smartphones n’étaient pas encore présent massivement, Nokia était encore le plus gros vendeur de téléphone et les forfaits mobiles de 1Go étaient le top.

        Pour le contenu exclusif on ne peut pas reprocher à Canal de ne pas en faire. Ils ont fait beaucoup de séries avec souvent de bonnes critiques. D’après ce que j’ai compris ils n’avaient pas le droit de diffuser ces séries en exclusivité sur canal play (la fameuse réglementation)

        Après est ce qu’il y a eu un problème de stratégie de diffusion (SFR dans un premier temps), est ce que c’est un problème de lisibilité (entre la chaine canal plus, le bouquet canalsat ou encore canal play il faut suivre), de contenu, de marketing, de publicité ? Je ne sais pas mais je ne trouve pas que le service ait été lancé trop tard (peut être trop tôt même, ça arrive ça).

      • J’avoue que je ne pensais pas qu’ils s’y étaient mis aussi tôt (j’ai du regarder). Mais même avec la date, le fait est que Netflix y est arrivé et que Canal, qui n’est pas une petite boite locale qui n’a pas les moyens, n’y est pas du tout arrivé, malgré sa présence dans l’industrie depuis bien plus longtemps (Canal est un poids lourd de la prod, même à l’internationale). Du coup, dire « c’est de leur faute, c’était un combat injuste » ça me parait quand même plein de mauvaise fois et de « mauvaise perdanterie ». En gros, dans ce combat, Canal partait avec 10 longueurs d’avance…

  4. Sur la reconnaissance faciale, ce n’est pas parce que je ne comprend pas les risques, que je suis en désaccord. (pas à 100% mais presque)

    Je trouve quelques arguments cités dans ce podcast un peu « petit blanc sans histoire » qui vient faire sa freedom delivery à coup de bonne conscience.

    Ça m’est arrivé d’accueillir de la famille d’Asie à plusieurs reprises. Sur moins d’une dizaine de fois, il est arrivé 2 fois qu’ils se fassent détrousser, « au calme », à Paris, en plein jour.
    Et de se retrouver au commissariat pendant 4H.

    Dis-moi comment tu veux que je leur explique que c’est ça la liberté. Je pense qu’ils s’en foutent, eux, des risques de la surveillance.
    Ce que ça leur apporte comme contraintes, est largement rentabilisé par le fait de pouvoir poser leur téléphone sur la table d’une terrasse de café ou prendre le métro sans avoir la main sur leur sac à main.

    Tu as peur que la vidéo surveillance conditionne une petite partie de notre comportement, mais vivre à Paris aujourd’hui, avec ce manque de sécurité conditionne aussi notre comportement.

    En France, l’incivilité n’est pas punie.
    Je peux très bien sortir maintenant dans la rue, mettre une droite à une personne, courir, RIEN ne se passera. Je pense surtout au calvaire que peuvent vivre les jeunes femmes au quotidien.

    J’habite dans le centre de Vincennes qui est une zone très surveillée par des caméras (il y a même un système de PV automatiques sur des stationnements, via caméra), honnêtement, c’est limite si je me suis installé là pour ça.

    Je donne ces exemples parce que je sais que tu étais contre la vidéo surveillance bien avant la reconnaissance faciale et j’ai l’impression que c’est toi qui ne comprend pas ou qu’on ne t’as pas assez bien expliqué l’argument inverse. Des gens sont prêt à payer le prix et prendre le risque des débordements, j’aimerais que tu essayes de le comprendre plutôt que penser qu’ils n’ont juste pas compris.

    Je pense que je vais me faire « roast » comme quand je défendais le Flash ici même il y a quelques années, mais allez-y, je suis prêt 🙂

    PS : J’ai vraiment trouvé Ingrand très très bon dans ce podcast et toi au top comme d’hab 🙂

    • Le problème est le même que pour toutes les mesures de sécurité : elles viennent avec leur pendant de restriction des libertés et des incidents inévitables… Oui les aspects positifs sont positifs, mais ça n’est pas ça le problème, le problème c’est qu’il y a d’autres choses qui viennent avec.
      La sécurité absolue n’existe pas, et à la poursuivre on risque d’y perdre autre chose… Et ceux qui la promettent ne le font pas tant pour assurer la sécurité que pour s’assurer le contrôle. Le gouvernement chinois par exemple est plus intéressé par la surveillance que lui permet ces systèmes que par l’aspect civique.

      • En fait, j’ai du mal avec le côté donneur de leçon alors qu’en France on est quasiment les derniers de la classe (dans les pays développés) en terme de gestion de l’incivilité. Je pense qu’ils n’ont rien à nous envier.

        Je ne dis pas qu’il faut aller à l’extrême comme en Chine, je dis que nous, à Paris, on vit avec une sorte de prudence constante ancrée dans notre comportement, comme eux pour la surveillance qui est ancrée dans le leur, sauf que eux ne risque pas de se faire voler.
        J’aimerai être aussi sûr que toi, mais j’ai pas l’impression que cette histoire de liberté nous rende plus heureux.

      • Disons que si d’autres font mieux sans systèmes de surveillance généralisés, ça veut bien dire que ça n’est pas forcément la solution… 🙂 Et puis les choses évoluent peut-être lentement, mais elles évoluent, même chez nous. Les crottes de chien à Paris étaient un fléau il y a quelques années encore par exemple, et aujourd’hui on n’en voit quasiment plus (quasiment). La cigarette dans les restos encore, on pensait que ça serait impossible à extirper, mais quand on s’est « mis d’accord » (par la loi) ça s’est au final bien passé. Il y a des choses qui sont compliquées à changer culturellement, mais je ne pense pas que « vendre » notre civilisation à la surveillance soit la solution. Ajouter de la surveillance doit être pour moi une solution à utiliser avec des pincettes géantes, parce que justement elle amène d’autres choses avec elle. Je ne dis pas qu’il n’en faut pas du tout, mais rien que symboliquement, prendre l’exemple de la chine (ou de toute autre nation plus ou moins totalitaire) et dire « bah voila y’a qu’à faire ça ! (ou s’en inspirer) » c’est horriblement dangereux, et démontre une profonde mécompréhension de la réalité de ces systèmes…

      • Pour rebondir sur le sujet, je souhaiterais ajouter que le crédit social n’est pas vraiment le problème évoqué, le problème c’est la surveillance. Et même si l’un ne va pas sans l’autre, critiquer le premier à cause du second me parait pas pertinent car crédit social ou non, les chinois sont déjà surveillés et ont déjà les effets pervers possibles de la surveillance, on peut alors se poser la question de est-ce que le crédit social apporte un plus ou un moins. Et au delà des bénéfices sur la sécurité qu’évoque stephou, les bénéfices sur la politesse générale des gens me font sacrément envie tellement la France s’est dégradée de ce point de vue en quelques dizaines d’années. (ex : qui laisse encore sa place à une femme enceinte dans le métro ?) Et sans vraiment vouloir non plus sa mise en place, l’idée me fait doucement rêver, bref, je trouve qu’assimiler ceux qui sont pour à des gens qui ne comprennent pas les enjeux est un raccourci un peu facile.

        Rien à voir mais concernant Facebook, il me parait très difficile de détecter quelqu’un qui dirait « Je suis très excité » en réponse à une image d’un enfant par exemple parce que le contexte, c’est une notion difficile à programmer. Les nouvelles règles qui interdiraient simplement « Je suis très excité » sont plus simple à mettre en place, quitte à revenir dessus dès qu’un système plus intelligent est prêt.

  5. Aie aie aie … gros raccourcis (et erroné) sur les Tarifs de la Tesla. Tout le monde sait que 35000 dollars c’est sans taxes, et qu’en Europe on ne sera même pas basé sur ce tarif. Auto pilot en option, autonomie en option …
    A rectifier pour nos auditeurs … très peu pourront se l’offrir.

    Sinon émission agréable et intéressante à suivre comme d’hab 🙂

  6. Bonne émission interessante et varié comme d’habitude (à quand un label Cerfied by #nostalgiqueDeNowatch)

    Pour Canal+, je rejoins un peu Laurent
    A l’époque avec mon cousin on avait chaqun souscrit aux deux services pour pouvoir tester les deux offres (les deux offrant juqu’a 4 connexions simultatnées)
    Les offres se complétait, grace notamment au catalogue de canal+ qui permettait par exemple de découvrir et suivre des séries à succès comme House of cards ou Hanibal
    Canalplay tirait la couette de son coté pour les films (grace à C+), quand Netflix tirait de son coté pour les séries (notamment ses propres productions)

    Un bon article de l’époque qui comparait « objectivement » les deux offres https://www.lemonde.fr/pixels/article/2014/09/16/netflix-contre-canal-play-le-match-des-offres-illimitees_4487921_4408996.html

    Canal+ a évolué en mal sous certains aspects qui a conduit à l’arret des Guignos et au départ d’émission comme le petit journal
    Mais ils continué à produire de bonnes séries (Le barron noir, hypocrates, bureau des légendes, kaboul kitchen…)
    L’esprit canal s’en est allé, mais heureusement certains services continuent à faire le Job

    Je pense qu’actuellement, pour concurrencer réellement Netflix, il faudrait
    1. abolir la chronogie des médias (même si ça c’est assoupli)
    2. faire un regroupement européen pour offrir un catalogue d’offres plus large et riche
    Même si tout le monde est accros aux séries Américaine (GOT,WalkingDead,Billions..) qu’on a vu émerger ses dernières années des séries Européens de très grande qualité : Real Humans,Casa del Papel, Dark..

    Ou sinon, en france faire une alliance des chaines privés tf1,m6,c+ qui à elles 3, entre le catalogue de film et de série pourrait proposer une vrai riche offre qui n’aurait pas à rougir face à Netflix, mais bon, encore faudrait-ils qu’ils pensent s’allier pour faire front commun 🙁 (L’ennemi de mon ennemi est mon ami)

  7. Pour le marché de la voiture electrique, je suis mitigé, je vois plus à court terme une évolution positive de l’hybride en france (le problème de l’autonomie/point de recharge)
    Mais j’aimerai, et je ne vois pas beaucopu de constructeur s’orienter dans ce sens: un hybride electriqe avec soutien thermique et non le contraire. C’est à dire un moteur electrique, avec un moteur thermique (et reservoir donc) permettant en cas de panne d’energie de produire de l’electricité à partir d’essence.
    Nissan le propose avec sa « e-power leaf », idem pour BMW avec sa i3 (option Rex)
    Plus d’infos ici: https://www.automobile-propre.com/breves/nissan-e-power-electrique-prolongateur-autonomie-sans-recharge/

    note: on en parle tres peu, mais il y a également la solution de la pile a conbustible
    pour rappel, à paris, on en a qui roule deja à l’hydogene , et est produite en série (pas un pseudo labo/concept car..) C’est la Toyota Mirai utilisé à paris par la société Hype
    https://www.automobile-propre.com/voitures/toyota-mirai/
    et ils en ont reçu 25 nouvelles (apparement ça fonctionne bien)
    https://www.automobile-propre.com/breves/hydrogene-25-nouvelles-toyota-mirai-pour-les-taxis-hype/

Exprimez-vous !

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.