Le RDV Tech 331 – De 2010 à 2020, et au delà !

Au programme :

  • 2010 à 2020, qu’en retenir ? Et au delà ?
    • Apple a survécu… et plus
    • Tous les médias sont maintenant en ligne
    • Après la France, la régulation s’étend au monde,
    • AI, capitalisme de surveillance, et surveillance tout court
    • Crypto et blockchain: toujours en cours
    • 2030: les compagnons virtuels ? (Et la 5G, et les deepfakes)
  • Qu’attendre du CES, Kalanick quitte Uber, un alliance pour la maison connectée, Facebook développe son OS…
  • Et plus !

Soutenez l’émission sur http://patreon.com/RDVTech ! 😎

Plus d’infos sur l’épisode :

Vous pouvez télécharger le fichier MP3, et vous abonner par iTunes ou en RSS.

Comments

  1. Bonjour, merci pour cet épisode, toujours un plaisir à écouter.

    Je souhaitais revenir sur le sujet Starlink (la constellation de SpaceX), avec 2 petites précisions.

    Au niveau de la pollution d’abord. Comme évoqué dans l’émission, ces satellites sont en orbites basse et sont programmé pour venir bruler dans l’atmosphère en fin de vie. Dans le pire des cas ou un satellite ne répond plus du tout, il mettra tout au plus 1 an avant de retomber naturellement (il y a toujours des freinages atmosphérique en orbite basse).
    Ensuite sur le point de la pollution visuelle qui est un vrai problème, c’est principalement un peu avant le levé ou un peu après le coucher du soleil, lorsque les satellites reçoivent la lumière du soleil en altitude mais pas le sol. Ces laps de temps de quelques dizaines de minutes par jour sont tout ce que nous verrons depuis le sol. Quand aux occultations que tu mentionne dans l’émission, également un véritable problème sont déjà présentent avec les satellites existants et, pire encore avec les avions. Ces complications sont pour le moment bien détecté et corrigé.

    Un dernier point, le projet Starlink est souvent cité pour ces défauts, plus rarement sur ses points positif. Le fait d’évoquer un ISP indépendant avec des débits équivalent fibre, dans le monde entier amène tout de même quelques bénéfice (demandons ce qu’en pensent les américain par exemple).

    Je me permet d’ajouter quelques liens :
    Podcast de France Culture sur les débris spatiaux (dédramatise un peu la situation) : https://www.franceculture.fr/emissions/la-methode-scientifique/la-methode-scientifique-emission-du-mardi-08-octobre-2019

    Visualisation de l’état actuel de la constellation (fait par moi même) : https://projects.spope.fr/arbit/?constellations=STARLINK&coordinate=eci

    Merci encore pour ton travail (proud patreote here).

    • Merci pour toutes ces précisions ! Beaucoup de choses que je ne savais pas, c’est le genre de commentaire qui me fait plaisir. 🙂
      Et merci de ton soutien of course aussi !!

  2. Thomas Lefort dit:

    Bonjour Patrick,
    J’écoutais cet épisode aujourd’hui et j’ai repensé au premier épisode du rendez-vous tech que j’ai écoutée. C’était un des tous premier épisode sur lequel je suis tombé en cherchant dans la catégorie Tech de iTunes quelques jours après avoir reçu mon iPod Touch première génération alors que j’avais 13 ou 14 ans. Aujourd’hui, je suis cofondateur d’une startup que j’ai créée il y a quelque mois en sortant d’école d’ingénieur. Je peux dire que c’est un peu grâce à toi car tu m’as permis de construire ma culture tech et ma curiosité pour ce domaine.
    Jusqu’à présent, j’ai profité gratuitement de tout cela, et j’ai donc décidé de te soutenir sur Patreon pour toutes ces années.
    Mais je ne peux pas donner beaucoup sur Patreon car je mets la plupart de mes économies dans mon entreprise. Mais j’ai eu une idée. J’ai un abonnement Amazon Prime et je n’utilise pas mon abonnement Twitch Prime qui est offert avec. Serait-il possible que tu crées une chaine Twitch afin que l’on te donne notre abonnement qui rapporte un peu plus de 3 euros je crois. Cela permet à tes auditeurs qui ont un abonnement Amazon Prime de te soutenir « gratuitement ». Même si la chaine n’a pas de contenu, je ne pense pas que ce soit grave.
    Continue comme ça, je n’ai pas raté un épisode depuis le début et ça ne risque pas d’arriver.
    Joyeuse année et bonne santé à toute ta famille
    Thomas

    • Salut Thomas, et merci pour ce gentil témoignage ! C’est le genre de commentaire qui me fait toujours très plaisir, et je suis toujours fier d’avoir participé à éveiller, ou en moins encourager, ce type de vocation. 🙂
      Pour la question de Twitch, il y a en fait plusieurs systèmes de contribution ce type que je pourrais mettre en place (le browser Brave, Utip, etc), mais la réalité est que chacun concerne une toute petite minorité, et qu’au final ça demanderait trop de travail par rapport aux sommes minimes que ça rapporterait… Donc on doit se contenter de ta contribution Patreon, qui est déjà un geste énorme, et je vais juste espérer que ta startup connaissent un succès si énorme que tu pourras avoir une participation monumentale à l’avenir !! 😀

      Bon courage pour ton boulot en tous cas, ça fait plaisir de voir des gens qui se lancent !

  3. YoyoLeRigolo dit:

    Salut Patrick et tout le monde,

    Je reviens sur le streaming en musique et vidéo.
    Je ne ferai pas un bilan aussi joyeux que vous de ce système.
    J’ai 42 ans et je suis abonné à Apple Musique et quelque fois à Netflix suivant les mois.
    Je ne retrouve plus le même plaisir à écouter de la musique qu’auparavant (avant le dématérialisé), j’aimais bien choisir mon album en CD, toucher la pochette découvrir la « track list » choisie par l’artiste.
    Souvent l’artiste fait passer un message à travers sont choix de couverture de l’album.
    On ne s’offre plus de musique, j’aimais bien recevoir ou offrir un album, tout cela semble disparaître au profit du « supermarché » de la musique et de l’abondance sans fin qu’offre le streaming… après 4 ans de streaming je suis un peu dubitatif et je garde l’espoir que les supports physiques ne disparaîtront pas…
    Pareil pour la vidéo, j’achète toujours mes films en Blu-ray.
    Il faut aussi noter qu’avec le streaming on ne se constitue plus de discothèque ou vidéothèque !
    Que restera-t-il de tout cela dans 10-20 ans ? plus personne n’aura quoique ce soit lors de l’arrêt de l’abonnement. Et personne n’est à l’abris du retrait d’un album sur une plateforme.
    On est donc voué à être « prisonnier », en quelque sorte, de ces abonnements pour ne pas tout perdre ? est-ce le but recherché par les acteurs de cette industrie ? peut-être aussi…

    • Hello Yoyo ! Tout cela n’est pas faux, et il y a clairement des désavantages à tous les systèmes… Ceux que tu pointes avec le streaming sont réels, et affecteront certains plus que d’autres (peut-être les plus âgés, qui ont connu les systèmes d’avant, un peu comme ceux qui connaissaient les concerts avant la radio ou des vinyles se lamentaient du fait que la musique ne se vive plus (moins) en live ? 😀 ). Mais il y a aussi des avantages énormes, que tu passes un peu sous silence ; je ne citerait comme exemple que la facilité d’accès… Imagine expliquer à nos enfant qu’avant pour écouter un titre qu’on nous conseille ou découvrir un type de musique qu’on ne connaissait pas il fallait aller en voiture jusqu’à la Fnac (ou pire, à l’hypermarché du coin) et acheter un truc super cher (20 euros LE disque !!!), et s’ils ne l’avaient pas ben c’était foutu ! Je crois qu’ils nous regarderaient bizarrement… 🙂

      • YoyoLeRigolo dit:

        Hello Patrick,
        Oui c’est vrai j’écoute plus de musique qu’avant et j’en découvre plus aussi c’est pour cette raison que je conserve mon abonnement car cela apporte cet avantage.
        Mais j’ai perdu l’aspect physique de l’objet et puis ne plus avoir presque de discothèque depuis quelques années me chagrine un peu, cela ne m’empêche pas d’acheter des CD quand même.
        Ma crainte serait que ce support disparaisse totalement un jour.
        Comme tu le dis il n’y a pas de système parfait et il faut faire de compromis (consommateurs/industrie).
        Merci pour ton émission toujours très intéressante.

Speak Your Mind

*