Le RDV Tech 305 – Cyberhaine : alors on fait quoi ?

Au programme :

  • Les pour et les contre de la loi sur la cyberhaine.
  • Nouveaux claviers Apple, moins de trottinettes à Paris, pirates au parlement européen, satellites espions…
  • Et plus encore !

Pour soutenir l’émission, rendez-vous sur http://patreon.com/RDVTech

Plus d’infos sur l’épisode :

Vous pouvez télécharger le fichier MP3, et vous abonner par iTunes ou en RSS.

Commentaires

  1. Teegee Swiss dit:

    Bonjour, concernant la cyberhaine, il pourrait être intéressant de s’intéresser aux sociétés crées par Facebook pour traiter les contenus signalés… conditions très difficiles avec salaires minimaux pour personne sans formations payées à regarder des contenus pour le moins douteux toute la satanée journée. Pas facile du tout de rester saint d’esprit dans ces conditions…

  2. Laurence Sopello dit:

    Petit suivi sur votre discussion sur les données de déplacement sur les trottinettes à Paris. À Montréal, nous allons avoir des trottinettes en libre-service dans le cadre d’un projet pilote en août de cette année. La Ville a mis des règles très claires, inspirées des désastres qu’on a pu voir un peu partout dans le monde, incluant Paris. L’une des exigences, c’est d’avoir accès aux données des fournisseurs, afin d’utiliser lesdites données pour connaître les habitudes de déplacements des citoyens. Ça permettra à la Ville d’améliorer ses programmes de mobilité, notamment en ce qui a trait au dernier kilomètre. Disons que les entreprises n’apprécient pas particulièrement, mais elles n’ont pas le choix si elles veulent offrir leurs services. Pour l’instant, il n’y a que Lime qui a accepté.
    À cela on peut ajouter des amendes salées à toute trottinette mal garée (l’entreprise aura 1h pour déplacer la trottinette une fois qu’elle a été signalée). Si j’ai compris, l’entreprise charge par défaut 25$ à l’utilisateur qui aura mal garé la trottinette, mais l’entreprise elle-même aura une amende si le problème n’est pas réglé dans l’heure. Les trottinettes n’ont pas le droit de circuler sur les trottoirs, ce qui est un gros problème à Paris, puisque c’est dangereux pour les piétons.
    Nous avons JUMP depuis un mois et les règles sont très claires pour ces bicyclettes également. La Ville a laissé une période de grâce, mais va bientôt sévir s’il y a non respect des règles établies.
    Bref, autant de solutions qu’une ville plus grosse que Montréal comme Paris peut mettre en place. J’aime l’idée de diversifier la mobilité, mais pas quand ça devient la jungle!

    • Est-ce que tu sais si les trottoirs sont aussi étroits ? Parce que l’un des gros soucis ici est que si on ne peut rouler ni sur la route ni sur les trottoirs, ben… on ne peut rouler nulle part. :/

Speak Your Mind

*