Le RDV Tech 205 – Video killed the Internet star


Au programme :

  • Vidéo sur Internet : la concurrence en marche
  • L’affaire PewDiePie : quand l’humour dérape
  • Twitter et Facebook : deux approches différentes
  • Et plus encore !

Pour soutenir l’émission, rendez-vous sur http://patreon.com/RDVTech

Plus d’infos sur l’épisode :

Vous pouvez télécharger le fichier MP3, et vous abonner par iTunes ou en RSS.

Commentaires

  1. Intéressant d’entendre que la personne qui prend le plus la défense de Pewdiepie est celui qui a pris le temps de regarder ses vidéos.

    • Je ne les ai pas toutes vues, mais j’en ai vu quelques unes, et elle m’ont paru correspondre parfaitement à ma description de « trivialisation ». Je ne juge pas dans le noir complet non plus…

  2. Bonjour,

    Je voulais juste revenir sur l’état de la presse et des média en France. Le dernier classement de RSF place la France à la 45ème place.
    https://rsf.org/fr/donnees-classement
    Personnellement, je ne pense pas que la presse dans son ensemble soit à jeter, mais pour qu’on garde confiance en elle, un peu de critique constructive (Guillaume lors du dernier épisode citait justement acrimed.org) voir d’auto-critique ne font pas de mal.
    (C’est la première fois que je poste donc j’en profite pour te remercier pour ton podcast)

    Yoann

    • C’est un classement très intéressant en effet, mais il faut le comprendre dans son contexte : le classement en 45ème place de la France n’est certes pas le plus glorieux, mais le pays reste dans la catégorie « plutôt bonne ». Il ne faut pas se laisser emporter par du catastrophisme qui nous laisserait entendre que la presse est pleine de vendus qui ne peuvent pas s’exprimer, et c’est un peu le ton que nous avions dans les discussions dont tu parles, je pense…

      • Merci pour ta réponse,
        Je suis d’accord avec toi, il ne faut pas entrer dans le catastrophique. Néanmoins, il est intéressant de regarder l’analyse de RSF concernant cette 45eme place:
        « Si la presse est globalement libre et plutôt protégée par la loi, le paysage médiatique français est largement constitué de groupes dont les propriétaires ont d’autres intérêts, qui souvent pèsent beaucoup plus que leur attachement au journalisme.
        Cette situation entraîne des conflits qui font peser une menace sur l’indépendance éditoriale, et même sur la situation économique des médias.
        On note également une hostilité grandissante à l’égard des journalistes de la part de la population. »
        Je pense que cette analyse est plutôt juste et qu’on ne peut plus se contenter d’un « nous sommes journalistes, croyez nous sans réserve ». Mon point portait donc vraiment sur la critique constructive des média. On ne peut pas laisser cette critique des média aux seules mains de ceux qui ont des arrière-pensées politiques.

      • Je suis plutôt d’accord avec toi, mais il faut avouer que sur l’affaire Fillon par exemple, on a eu un bel exemple de liberté de la presse, de son importance, et des conséquences que son action peut avoir. Si nous n’avions pas vécu ça ces semaines-ci, j’aurais peut-être été plus inquiet…

      • Je n’ai pas beaucoup suivi l’affaire Fillon sur le fond mais je pense que cette exemple illustre bien mes propos.
        Je me réjouis effectivement qu’en France, la liberté de la presse permette de voir sortir l’affaire Fillon. Par contre, je pense qu’il faut garder un regard critique sur la presse française car sur cette affaire, il y a eu au moins une tentative de censure sur iTélé:
        http://www.latribune.fr/technos-medias/medias/quand-itele-censure-l-affaire-penelope-fillon-633889.html

  3. J’ai bien aimé ce rdv, bienplus que le précédent. C’est vrai qu’il y avait les 2 meilleurs co-podcasteur du monde. Ceci dit, j’ai une remarque à faire:

    Les rdv abordent de plus en plus de thèmes politiques. C est un peu dommage pour un podcast Tech de qualité, surtout quand tout le monde est du même avis.
    Le passage sur le délit de consultation de sites terroristes censuré par le Conseil constitutionnel est critiquable. Ca se résume (en forçant a peine le trait) par : le conseil constitutionnel est légitime car c est démocratique alors que Ciotti non ( et en plus il est pas beau).
    Franchement vous pouvez faire mieux. Déjà remarquer que le texte a été voté par les 2 assemblés et que les parlementaires ont eux été élus directement, contrairement aux membres du conseil constitutionnel, nommés ou de droit . Qui est le plus légitime alors ?
    Je dis ca alors que je suis contre ce texte, mais un peu plus de sérieux et peu moins d’avis personnel et idéologique serait appréciable sur ces sujets. C’est dommage car je sais que Patrick joue souvent le rôle du contradicteur sur les questions plus techno. (en commençant souvent par ‘je me fais l’avocat du diable), et c’est appréciable.
    Je note enfin qu’aucun mot n a été dit sur le délit d’entrave numérique. Je sais qu on ne peut pas couvrir tous les sujets, reste alors la question du choix.

    C’était juste mon avis, je serais la au prochain rdv, comme depuis le début.

    • Sur Cioti je te trouve dur : ce que j’ai dit (assez clairement je pense), c’est que je trouvais dangereuse la déclaration selon laquelle l’avis du conseil constitutionnel était incompréhensible (ou inexcusable, ou un truc du genre). Le fait de délégitimiser une institution démocratique si importante (sauvegarder la constitution, quand même) me parait horriblement irresponsable. Le CC n’a pas eu ce genre de propos à l’égard de Cioti ou du parlement me semble-t-il, Dieu merci. Donc il y a vraiment un déséquilibre assez inquiétant dans cette aller-retour… C’est ce que je notais.

  4. Il a changé de nom de famille Korben ? (la description de l’épisode)

Exprimez vous!

*